Notre vieux voisin...

L'histoire que je vais vous raconter s'est passée au mois de juin de cette année.
Nous sommes un couple de 59 ans pour Claude, mon mari et 58 ans pour moi. Nous habitons dans un appartement au 7éme étage d'un immeuble cossu.
Nous travaillons tous les 2 et notre unique enfant travaille à l'étranger.

Un samedi matin ensoleillé, je sortait de mon bain et j'allais au salon nue devant la baie vitrée ouverte sur notre balcon. Nous n'avions pas de vis à vis et je m'exhibais aux rayons d'un soleil radieux. J'avais un point de couture à faire sur la bretelle d'un soutien-gorge.
J'étais donc assise sur mon canapé lorsque j'entendis Claude ouvrir la porte. Je ne bougeais pas. Comme tous les samedis il était descendu cherché du pain et jouer son tiecé. Souvent il buvait l'appéro avec des amis.
Une fois rentré dans le hall, il me dit "Chérie, je suis avec Mr G. notre voisin du dessus". Mon sang ne fit qu'un tour quand je réalisais que j'étais nue. Je me précipitait derrière les doubles rideaux afin de cacher mon corps juste quand les 2 hommes entraient dans la pièce.
Mon mari qui avait l'air un peu ivre riait de me voir dans cette situation. Mr G. était un vieux monsieur de 78 ans veuf depuis une dizaine d'années. Il semblait gêné de me voir pencher la tête derrière mon paravent improvisé. Je ne suis pas sure qu'il n'a pas vu mon cul quand il est rentré dans le salon.
Je lui ai demandé de m'excuser et j'ai demandé à mon mari de me passer mon peignoir qui était à la salle de bain.
Mon mari dit: " tu peux bien sortir à poil de derrière ces rideaux, je ne pense pas que ça gène Mr G.!"
Pendant que mon mari allait chercher un vêtement, j'engageais la conversation avec Mr G. qui ne détachait pas ses yeux de ma tête et de mes épaules nues.
Mon mari m'amena un deshabillé rose complètement transparent fermé uniquement par un petit noeud au niveau de la poitrine. J'engueulais mon mari qui riait de sa blague. Il me dit "c'est tout ce que j'ai trouvé!". Voyant que je n'aurais pas le dernier mot, et pensant qu'après tout je pouvais bien emoustiller un peu notre vieux voisin, j'enfilais donc mon deshabillé.
Lorsque j'apparus ainsi vêtu devant les 2 hommes, leurs yeux étaient braqués sur moi: mon mari parceque étonné de me voir m'exhiber devant un viel homme et notre voisin ébahi de voir par transparence mes gros seins (je fais du 95 D) et la toison brune de ma chatte.
Je décidais de jouer le jeu jusqu'au bout et je m'assis sur le fauteuil juste en face de notre voisin. Les pans de mon vêtement étaient de chaque coté de mes cuisses que j'avais légèrement entrouverte. Notre voisin avait une vue très agréablesur ma chatte, sur mon petit ventre bombé et sur le bas de mes seins qui dépassaient du déshabillé. Je demandais à mon mari de nous servir à boire. Lorsqu'il revint avec les verres, il posat la question à notre voisin: "comment trouvez-vous ma femme?". Le vieux répondit avec une voix étranglée que j'étais très belle et très sexy. Mon mari me proposa de retirer complètement mon vêtement. Il demanda à Mr G. si sa femme avait le même corps? Mr G. répondit qu'en effet mes seins lui ****llaient ceux de sa femme mais qu'elle n'avait pas les tétons aussi érigés, et que les poils de sa chatte étaient plus gris. Les miens sont encore bien bruns.
Mon mari demanda encore à Mr G. s'il voulait caresser mon corps?
Je leur dis que j'étais d'accord pour que Mr G. me caresse mais qu'à la condition qu'il se mette nu aussi. Et c'est ainsi que Mr G. après s'être mis nu vint s'assoir à coté de moi et caressa mes gros seins. Il avait une petite queue (celle de mon mari est plus longue et plus épaisse) qui balançait devant une grosse paire de couilles qui pendait assez bas.
Il me caressa longuement les seins en pinçant de temps en temps les tétons. Je masturbais sa petite verge en tirant sur la peau pour décalotter entièrement son beau gland violet.
Mon mari qui s'était aussi déshabillé, fit allonger Mr G. sur le canapé et me demanda de m'allonger sur lui en position 69.
Je gobais la queue de Mr G. en malaxant ses grosses boules. De ses doigts fins, il écartait les poils de ma chatte afin de lécher ma fente du bas des lèvres jusqu'à mon clitoris qui "pointait". Mon mari m'écartait les fesses pour bien dégager ma raie culière. Plusieurs fois Mr G. retira sa queue de ma bouche car il ne voulait pas jouir tout de suite et voulait que ça dure plus longtemps.
Au bout de 10 mns de léchage, Mon mari me fit mettre à quatre pattes sur le canapé, introduisit sa queue dans ma chatte toute trempée de mouille et me dit de sucer la queue légèrement tendue du vieux.
Les mains du vieux caressaient mes mamelles qui ballotaient à chaque coup de butoir de mon mari et ne pouvant plus se retenir, il giclat sa vieille crème au fond de ma gorge.
Après s'être bien vidé de son jus, il se mit debout et continua à me caresser les nichons jusqu'à que je crie ma jouissance.
Après s'être rhabillé et nous avoir longuement remercié il rentra chez lui un peu plus léger.
Nous avons évoqué avec mon mari le plaisir que nous avions éprouvés tous les 2 de "faire bander" notre vieux voisin et que nous pourrions peut être recommencer l'opération une prochaine fois.
93% (31/2)
 
Categories: MatureVoyeur
Posted by phandil
3 years ago    Views: 1,572
Comments (14)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
7 months ago
j'aimerai bien être votre voisin
7 months ago
Très beau récit qui donne envie d'être votre voisin et d'aller jouer au tiercé avec Mr ;)
7 months ago
merci aussi, j'ai bien joui en lisant
9 months ago
De rien, c'est fait pour l'ami.
9 months ago
cette histoire m'a tellement excitée, que je me suis bien masturber !!
Merci !!
10 months ago
Très excitant.
1 year ago
Excitant ton histoire....
2 years ago
jolie histoire, je vais tourner vers chez vous, je serai peut-être invité à monter vous saluer
2 years ago
tres excitant merci pour ce recit
3 years ago
merci, tres excitant, mon erection le confirme....
3 years ago
J adore
3 years ago
merci
rv54
retired
3 years ago
belle histoire
et moi j'aurais bien voulu vous surprendre à ce moment là!!!!
Ogu
retired
3 years ago
Magnifique histoire , il manque une petite suite ...