Initiation au libertinage

Vanessa et moi nous avons fait connaissance en la période de Noël 2010 lors d'une fête d'anniversaire. Malgré ses airs hautains, je me suis senti très attiré par elle. Une alchimie subtile s'est tout de suite établie dans nos rapports. Malgré une grande complicité mutuelle, nous avons mis des mois avant de coucher ensemble. Et pourtant Dieu sait si elle m'attirait avec ses yeux de braise, ses lèvres pulpeuses, sa poitrine opulente, et son petit cul : mon vrai fantasme vivant.
Même si cela faisait longtemps que elle et moi n'avions plus baisé depuis longtemps, je n'oublierai jamais ce "première fois" où j'ai clairement eu l'impression d'un dépucellage mutuel.
L'évidence vint très rapidement que Vanessa est tout aussi obsédée par le sexe que moi. C'est lors de nos parties de "jambes en l'air" très fréquents (nous baisons au moins une fois par jour depuis plus d'une année) que des fantasmes ont commencé à pointer. Parmi les fantasmes classiques, le voyeurisme, l'exhibitionnisme, et une version light de l'échangisme pointa son nez. Etant donné que nous sommes très amoureux, nous nous sommes promis que si on devait réaliser un de ces fantasmes, à plusieurs en particulier, il n'y aura pas de pénétrations vaginales hors couple.
J'ai eu l'opportunité avec mon ex femme d'expérimenter le triolisme avec une amie, mais malgré l'aspect excitant évident de cette expérience, je restais sur un sentiment d'inachevé.
Nous avons eu une 1ère expérience exhibitionniste lors d'un week-end en amoureux dans un hôtel les pieds dans l'eau près du lac. Nous avons fait beaucoup l'amour sur le balcon avec le risque d'être surpris par les occupants des chambres voisines. Cela révéla ce côté exhibitionniste qu'on a les deux en nous. J'ai aussi découvert sa collection de godes qu'elle use et abuse en mon absence. J'ai rapidement pris conscience que Vanessa adore me sucer les doigts lorsque je la pénètre. C'est tout naturellement que je lui proposais de sucer un de ses godes, tout en lui demandant si elle aimerait sucer une vraie queue pendant que la baise. Se posa alors la question classique : Est-ce que sucer c'est tromper. Je rappelais alors notre promesse de défense de pénétrations hors couple.
Sans y prêter plus d'attention, nous continuions nos parties d baise jusqu'au voyage de ces fêtes de Pâques 2011- Nous avions décidé décidé de passer ce long week-end à Paris en se faisant plaisir. Cela faisait déjà quelque temps que j'avais évoqué l'idée à Vanessa que nous nous rendions au célèbre club libertin "Les Chandelles"- J'avais beaucoup entendu parler de ce lieu pour sa qualité et son restaurant réputé malgré sa vocation libertine. Avant notre départ à Paris, j'en parlais à Vanessa sans ins****r et puis c'est tout- Une fois à Paris, c'est elle qui revint à la charge avec cette idée. En me rendant sur le site internet du club, nous avions pris la décision de nous y rendre le lendemain pour une dîner, et puis on verra ...
Ce soir là, au hasard du zapping sur la tv de la chambre, nous sommes tombés sur le journal du hard de Canal+. Cela nous a beaucoup excités et nous avons baisé farouchement en attendant le lendemain.
Justement le lendemain, après une longue journée de shopping et de visites touristiques, nous avons réussi à louper l'heure imposée pour le dîner aux Chandelles. Je suis bien entendu déçu, mais n'ai pas insisté par peur de Vanessa au cas où elle aurait renoncé à notre aventure coquine.
Quelle ne fut pas ma surprise lorsque le lendemain matin Vanessa me demanda de réaliser mon voeu d'aller le soir même au club. Renseignements pris, ce dimanche de Pâques, il n'y avait pas de dîner, mais le club ouvrait de manière traditionnelle.
Vanessa s'habilla ce soir là avec un beau chemisier mettant sa poitrine en valeur, une jupe mis cuisses, ainsi que des chaussures donnant le vertige aur ces 10 cm de hauteur. Nous avions dîné à proximité du club dans un restaurant oriental en évoquant nullement ce qui allait suivre.En ayant lu dans les guides libertins de Paris, nous nous sommes rendus compte de l'aspect exclusif du Club, et du risque d'être rejetés par le portier du lieu. Suite au repas, c'est le coeur battant que nous nous sommes rendus à la porte du club. Ayant sonné à un portail discret, je demandais une dernière fois à Vanessa si tel était son désir intime que l'on se rende aux Chandelles- Elle me répondit que oui et que si cela ne lui plaisait pas, on boirait un verre et on repartirait.
La porte discrète s'ouvrit et le portier nous scruta d'un oeil expert et nous souhaita la bienvenue. Ce fut la 1ère fois pour nous deux que nous visitions un tel lieu. Après avoir déposé nos vestes et le sac à main de Vanessa (sauf les cigarettes), nous descendions dans les antres du club. Hormis un ou deux couples, le bar chaleureux ne présentait aucun signe d'un lieu de perdition. Nous nous installâmes au bar et commandions chacun une vodka on the rocks. Vanessa ne manqua pas de poser mille question au charmant barman qui s'empressa que tout était permis sans aucune contrainte.
Au bout du second verre commandé, quelques couples sont arrivés dans les lieux. Nous nous sommes installés dans un canapé et avons observé les autres couples présents. Nous sommes rapidement rendus compte que pas mal de présents se connaissent et que des discussions cordiales sont établies, pendant que d'autres couples s'embrassent et se caressent sur les canapés voisins. Vanessa eut envie de fumer une cigarette et nous nous rendîmes au fumoir exigu ou nous rencontrions pour la première fois les autres couples vraiment en engageant la conversation.
En revenant au bar, Vanessa me demanda très rapidement de faire le tour des lieux en visitant en particulier le coin des câlins. Lorsque nous pénétrions dans ce coin, un dédale s'offrit à nous avec au premier plan, une salle avec deux immenses canapés confortables. un couple était installé sur un canapé juste à gauche en rentrant dans la salle et se caressaient et s'embrassaient de façon très voluptueuse. Vanessa n'hésita pas de s'installer sur le grand canapé é l'autre bout de l'autre couple, et m'invita à la rejoindre. Nous observions l'autre couple devenant plus entreprenants, ce qui nous excita au plus haut point. Nous commencions ainsi à nous embrasser et nous caresser tout excités par cette nouvelle expérience. J'entrepris rapidement é sucer ma belle connaissant ses points sensibles, et titillant particulièrement son côté très clitoridien.
Etants entièrement concentrés sur nos sens, nous nous sommes pas rendus compte que l'on a donné des idées aux autres couples qui nous ont rejoint dans la salle. Rapidement un couple s'est installé à nos côtés et la fille (une charmante asiatique) a commencé à caresser et embrasser ma Vanessa. Je découvris ainsi avec plaisir (égoïste) le côté bi de ma compagne. Nous continuâmes ainsi à nous sucer mutuellement sous toutes ses formes, en passant par le 69, et en continuant par une fellation de Vanessa le cul dénudé offert aux yeux de tous les couples présents. J'avoue que je fût étonné que personne n'ait osé s'approcher du cul et de la chatte de ma bien-aimée pour l'entreprendre - cela me rassura quant à la bienséance des couples présents.
Toute cette situation était hautement excitante et Vanessa finit par jouir de façon démonstrative sous mes coups de langue, tout en me suçant et avalant tout mon sperme.
Après cette première expérience de baise en public très excitante, Vanessa eut envie de refumer une cigarette. Quel délicieux sentiment de recroiser d'autre couples au regard d'une lumière beaucoup moins tamisée, en essayant de reconnaître les couples baisant auparavant dans la salle. Nous avons ainsi fait la connaissance d'un charmant jeune couple dont la fille nous demanda plein de renseignements sur la vie sociale en Suisse où elle allait prochainement s'installer pour étudier dans une école spécialisée.
Aussitôt la cigarette terminée, nous buvions une vodka supplémentaire, et Vanessa émit le désir de retourner dans la salle des câlins. Nous découvrions ainsi une alcôve au bout de la salle ayant la place que pour nous deux, avec des ouvertures partout au regard de tous. Elle commença par ouvrir ses longues jambes de sauterelles, et se caresser au regard de tous les hommes et couples passant devant nous. Je découvris ainsi vraiment son côté exhibitionniste que je soupçonnais fortement. Ayant bien excité tout l'entourage, Vanessa me demanda de retourner sur le canapé initial.
Une fois de plus, pas mal de couples nous ont suivi et nous nous délections du spectacle. Quel plaisir de voir tous ces cunni, pipes, et baises autour de nous. J'entrepris rapidement à pénétrer ma Sophie en missionnaire. Deux couples se sont rapidement installés de part et d'autre de nous. Le couple sur notre droite était très chaud et la fille entreprit à caresser ma belle de façon très appuyée. Vanessa se retourna et m'invita à la baiser en levrette. Quel surprise lorsque tout en se faisant caresser et embrasser par la fille, elle entreprit de s'occuper de la queue du gars pendant que je la prenais. C'est un sentiment très excitant et particulier de voir son amour branler et sucer un autre homme que soi. Assez rapidement, elle guida la queue du gars dans la chatte de sa belle. En s'étant remis sur le dos, le couple sur notre gauche se manifesta : ils étaient vraiment collés contre nous et la fille faisait une super pipe à son gars en gros plan. Ce dernier caressait les seins dénudés de Vanessa et ses tétons en érection extrême et la fille me caressait le couilles. Le tout pendant que Vanessa doigtait la fille du premier couple. Nous avons joui avec f***e et vigueur et avons été rejoint par une belle italienne qui s'est empressée à recueillir mon sperme dégoulinant du vagin de ma belle. Vanessa étant définitivement insatiable, elle repéra en quittant le sofa la future étudiant qui suçait éperdument un homme debout sa queue bandante. Elle avait ses jambes bien écartées offrant sa chatte détrempée. Vanessa entreprit à la sucer avec délice. Mais son compagnon préféra aussitôt la pénétrer en écartant Vanessa.
Les heures passaient, et suite à plusieurs orgasmes, nous nous rendions une dernière fois au fumoir où nous avons fait connaissance avec une très belle beurette et son mari allemand. Le courant a super bien passé mais nous n'avions plus eu le temps de passer aux actes car l'heure de fermeture approchait. Après avoir échangé nos coordonnées, nous nous sommes promis de nous retrouver le plus vite possible.
Cette soirée nous laisse de merveilleux souvenirs de cette première fois en club. Dans tous les cas, nous recommandons vraiment les Chandelles à Paris, et avons vraiment envie de renouveler cette expérience, ceci d'autant plus que l'un et l'autre avons respecté nos promesses de nos pénétrations hors couples - malgré les évidentes tentations.
N'hésitez pas de nous laisser vos commentaires, et pourquoi pas vous rencontrer pour une partie de jambes en l'air torride,

75% (8/3)
 
Posted by papillonvd
1 year ago    Views: 521
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Très belle histoire, on a envie de lire la suite.