trio

Ce texte est le récit d'une soirée que ma compagne et moi avons réellement vécue. Seuls les noms ont été changés, par souci de discrétion. Les commentaires sont les bienvenus.

Ma compagne Chrystel et moi avons débuté dans le libertinage à la fin de l'été 2004, à l'aube de nos trente ans. Nous avions alors osé pousser la porte d'un club libertin non loin de chez nous pour observer. En fait d'observer, nous avons fait un trio avec un autre homme, pour notre plus grand bonheur. Par la suite, nous avons déposé une petite annonce en vue de faire des trios. Nous avons rencontré quelques charmants jeunes hommes par ce biais et concrétisé avec l'un d'entre eux, ce ne fut d'ailleurs pas la meilleure expérience libertine que nous ayions eue, loin s'en faut, le jeune homme en question s'étant senti très mal à l'aise lors du trio. Loin d'être découragé, nous avons répondu aux sollicitations d'Eric, un trentenaire bien sympathique qui avait répondu à notre annonce.
Fin octobre, nous sommes allés au restaurant avec Eric pour faire sa connaissance, après avoir longtemps discuté avec lui par e-mail interposé. Il est d'un très bon milieu social et a de la conversation, c'est d'ailleurs peut-être pour cela que la soirée reste assez sérieuse. Il est plutôt mince, très sportif, pas très grand et habillé BCBG. Il n'est pas franchement le type d'hommes de Chrystel sur le plan physique, mais malgré cela et puisqu'il est très sympa, nous décidons de passer une soirée avec lui. Nous l'invitons chez nous le mercredi 10 novembre au soir, pour un petit dîner et « plus si affinités ». Chrystel s'habille très sexy : une robe noire très courte, des bas auto fixants dont on voit aisément la dentelle, des dessous coquins et chics et des chaussures à talons. Elle a longtemps hésité à s'habiller de la sorte, ayant peur que cela fasse trop « allumeuse ». Il est vrai que dans la vie, elle est vêtue plutôt BCBG et assez sagement. Elle a été convaincue quand je lui ai fait remarquer que c'était bien el but rechercher, que d'allumer notre invité!
Eric arrive chez nous sur le coup de 21h, une bouteille de vin en cadeau. Nous prenons l'apéritif et discutons beaucoup de sujets très sérieux à table, jusqu'à ce que je propose de faire une pause dans le repas et de rejoindre les canapés du salon, pour des raisons de confort. Chrystel et moi nous asseyons l'un à côté de l'autre, Eric se place dans le canapé d'en face. A cette époque, il est convenu tacitement entre nous que c'est moi qui fait le premier pas dans nos soirées trio. Cette convention, abandonnée depuis, était destinée à ménager mon amour propre qui aurait pu souffrir de voir mon amour draguer un autre homme, elle facilitait également la tâche de Chrystel qui est d'un naturel plutôt réservé. Après 2 heures de discussions variées, je pense qu'il est temps de s'amuser un peu. Tandis que nous parlons, je pose ma main sur le genou de Chrystel, le caresse, et remonte doucement jusqu'en haut de ses bas. Eric repère notre manège et est, il faut bien le dire, assez troublé. Je remonte la robe de Chrystel, dévoilant ainsi entièrement ses jambes et laissant entrevoir son shorty de dentelles noires. Complimentant la belle d'une voie balbutiante, Eric ne tarde pas à venir s'asseoir à côté d'elle. Elle l'embrasse alors à pleine bouche, alors qu'il lui caresse l'autre jambe. Bien que donnant de prime abord l'impression d'être sûr de lui, Eric est assez intimidé par la situation. La suite montrera qu'il ne se laisse pas pour autant déborder par ses émotions... Nous caressons Lnotre Vénus, aux anges d'être le centre des attentions de deux hommes qui ont envie d'elle. Nos mains investissent son entrejambe et ses seins, les siennes découvrent à travers nos pantalons nos membres durcis. Faisant honneur à notre invité, elle déboutonne le jean d'Eric, découvrant un sexe déjà bien dressé, long et au gland assez gros, Chrystel ne tarde pas à le prendre en bouche, alors que je m'occupe de sa chatte avec délectation. Elle nous suce à tour de rôle tandis que nous la titillons avec nos doigts et nos langues. Eric s'avère assez entreprenant et guide Chrystel sur sa queue ou sur ses couilles, dont la petite taille contraste avec celle de son sexe. La belle se met en levrette, et à tour de rôle nous nous faisons pomper et nous lui bouffons littéralement le cul. Aux dires de tous ceux qui ont eu le plaisir de voir son cul et d'en profiter, Chrystel a une paire de fesses à faire bander un eunuque. Sa chatte et son anus lisses et soigneusement parfumés par ses soins sont un véritable délice pour les amateurs. La soirée part sur des chapeaux de roues... Je pénètre alors la miss en levrette alors qu'elle suce Eric, et me penche en avant pour embrasser Chrystel dans le cou tout en la guidant sur le sexe d'Eric. Elle le pompe goulûment, et je dois dire que le spectacle de cette grosse bite lui remplissant la bouche m'excite terriblement... Eric met alors un préservatif, prêt à prendre ma place. Il revient vers la bouche de Chrystel, pour qu'elle le fasse durcir, elle commence à le sucer, mais il empoigne sa queue d'une main, les cheveux de Chrystel de l'autre et lui plaque sa bouche contre ses couilles en la forçant à incliner sa tête de profil pour qu'elle puisse tout prendre en bouche. Elle les gobe avec délectation et moi, je me retrouve avec le gros gland d'Eric près de mon visage... Nous avions parlé de notre bi-curiosité ensemble, il n'a donc pas pris trop de risque quand il a dirigé sa queue vers ma bouche, en me mettant la main sur l'épaule et en me souriant. A la grande surprise de Chrystel, toutefois certainement pas aussi grande que la mienne, je l'ai sucé. Eric se faisait bouffer les couilles par une fille pendant que son mec le suçait, je crois que ça nous a tous bien plu. A deux doigts de lacher la sauce à cause du caractère excitant de la scène, je suggère à Eric de prendre le relai dans la chatte de la miss. L'intérêt d'un tel trio pour une fille, c'est bien sûr que les temps morts n'existent pas... Il la fait se lever et prendre appui contre un mur, les fesses cambrées, et la prend vigoureusement par derrière. Il la baise comme un fou pendant que je l'embrasse et lui caresse les seins. Tout le monde est au comble de l'excitation, et Eric se met à lui claquer le cul et à verbaliser son caractère dominateur, en osant « Ah t'aimes ça, hein! Salope! », ce à quoi elle acquiesce sans broncher, même si elle est assez surprise. Voir se type prendre ainsi le contrôle de ma copine, pour quelques instants, m'excite follement. Nous inversons les rôles et Chrystel se prend de nouveau quelques claques sur les fesses, distribuées cette fois en coeur par ses deux étalons. Notre invité comprend à cette occasion que ni elle ni moi n'avons d'objection à ce qu'il la domine et emploie un langage cru à son égard, même si elle ne raffole pas de cela en général.
Nous faisons une pause pour boire un verre et décidons d'aller nous détendre dans la baignoire. L'interlude est détendant et, alors que je baise Chrytel debout contre le plan-vasque de la salle de bains, Eric s'agenouille pour goûter à ma bite sortie de sa chatte, curieux lui aussi de sentir l'effet d'un sexe masculin en bouche... La sensation n'est pas désagréable, mais tous les deux, nous préférons toutefois nous occuper d'une jolie fille.
Nous rejoignons ensuite la chambre d'amis où nous discutons de choses et d'autres... il est tard et Eric signifie qu'il doit rentrer car sa copine, soit-disant au courant de son aventure de ce soir, doit être inquiète. Chrystel lui fait remarquer qu'il n'a pas joui et qu'il serait dommage de partir en si bonne voie. Plaçant la miss sur le flanc, en chien de fusil, je lui lèche la chatte et dis à Eric que nous n'avons pas encore été au bout des possibilités que le trio nous offre. Chrystel, qui suce déjà activement le membre mou d'Eric, ne prête pas attention à ma remarque mais le message est bien passé auprès de notre invité qui durcit et se fait à nouveau assez directif. Ayant une idée derrière la tête, je m'empare alors d'un tube de gel lubrifiant, en dépose une noisette sur mes doigt et l'applique sur le trou du cul bien lisse de mon amour. Tout en la doigtant dans la chatte, je lui masse l'anus pour le détendre puis lui introduis un doigt dedans. J'entreprends alors des vas et viens énergiques, l'index dans son cul, le majeur dans sa chatte... elle pousse des grognements étouffés par la présence de la bite d' Eric dans sa bouche... Alors que je glisse aisément un deuxième doigt dans son cul et qu'elle pousse un soupir en conséquence, Eric comprend mon manège. Il se redresse et, tout en continuant à se faire sucer, il prend les fesses de Chrystel à pleines mains pour les écarter de manière à observer la scène. Interrompant sa fellation, Chrystel demande alors, faussement naïve : « Mais qu'est-ce que vous avez derrière la tête tous les deux? ». Je lui réponds qu'on aimerait bien profiter de son si beau cul et que ça serait dommage qu'on n'essaye pas de faire une double pénétration... Eric fait alors remarquer que la perspective est alléchante, alors qu'il reluque toujours le petit trou de Chrystel en cours de préparation...J'interromps un instant mon doigté pour rajouter et étaler une noisette de lubrifiant sur l'oeillet de ma chérie. Je fais ensuite signe à Eric, encore un peu hésitant car ne sachant pas si Chrystel est ouverte à la sodomie, qu'il peut continuer le travail, pour bien être compris, je lui prends le poignet et approche sa main de la cible. Il introduit alors directement deux doigts dans le cul de Chrystel, qui a repris sa pipe. Ils montrent alors tous les deux des signes d'excitation qui ne trompent pas : elle tortille son cul en gémissant, le tend à la rencontre des doigts d'Eric, celui-ci accélérant frébrilement ses va-et vient. Le tableau fait plaisir à voir! Je doigte Chrystel dans la chatte, qui se voit ainsi pénétrée de toutes parts pour son plus grand plaisir. Comme elle mouille abondamment, ma main investit sa chatte presqu'entièrement, ce qui lui procure des sensations très agréables. Je rejoins ensuite ce salop d'Eric qui lui défonce le cul avec ses doigts, lui arrachant des petits cris saccadés. Elle se retrouve avec 4 doigts dans le cul, qui la pilonnent sans ménagement. Nous jouons ainsi comme deux vieux complices avec sa rondelle afin de bien la dilater, tandis-qu'elle pousse des râles lorsque nous allons trop loin ou lorsque nous lui écartons son délicat petit trou pour observer ses entrailles avec un malin plaisir de potaches. Je suis terriblement excité par la situation et, n'y tenant plus, je chausse une capote et encule ma belle en levrette. Elle y prend tellement de plaisir que je ne peux retenir le mien que quelques minutes. Je m'assieds alors devant la miss, enlève ma capote et me fais sucer, alors que Eric, à genou derrière Chrystel, est en train de mettre un préservatif en regardant le cul dont il va bientôt profiter. Il la pénètre d'un coup, ce qui arrache un « han » à la miss compte tenu de la taille de son membre. Eric ne s'arrête pas et la sodomise comme un bourrin, en lui claquant les fesses sans ménagement. Alors qu'elle crie de plus en plus (et pas de douleur!), il lui dit avec un toupet qui tranche avec sa timidité du début de soirée : « Toi, tu aimes ça te faire baiser par le cul !». Ce faisant, il continue de plus belle, méthodiquement, avec une froideur ahurissante pour un type qui est en train d'enculer une femme sous les yeux de son mari. Elle lui répond « Oui, c'est bon » entre deux cris saccadés, halletante. Très sportif et très endurant, Eric accélère encore le rythme, encouragé par ce blanc seing. Il se dresse sur ses jambes, se positionnant ainsi au dessus d'elle, de manière à ce que son membre pénètre au plus profond du cul de Chrystel. A chaque va-et-vient ample et rapide, il enfonce sa bite jusqu'à la garde et ses couilles viennent taper la chatte de la belle qui pousse des petits cris en rythme. Je l'ai rarement vue dans un état pareil. Son visage est écarlate, ses yeux révulsés, ses paroles sont saccadées. Bien qu'elle ne l'ose se l'avouer lorsqu'elle a la tête froide, elle aime se faire dominer sexuellement et prend un grand plaisir à se faire baiser vigoureusement dans le cul. Elle n'est pas la seule à être excitée : la vision de ma copine en train de jouir alors qu'un mec lui défonce copieusement et très professionnellement le trou du cul, qu'il lui claque les fesses, la prend par les cheveux pour qu'elle se cambre encore davantage et la qualifie de « petite salope bonne à enculer » me rend fou. Je bande à nouveau comme un taureau dans la bouche de la miss. Elle plaque alors ses épaules contre le lit, le visage posé de côté, pour tendre encore un peu plus son cul vers le membre qui la rend ivre de plaisir. Je lui frotte les couilles sur son visage, en lui demandant de me lécher, elle tire sa langue mécaniquement et me lèche maladroitement les couilles et l'anus, trop occupée à son plaisir pour se concentrer sur le mien. Cette position me permet d'écarter son cul et d'observer la grosse bite d'Eric la besogner. Lui et moi échangeons des regards complices et assénons des claques sur la paire de fesses charnues qui est le centre de nos attentions. Chacun des coups de boutoir d'Eric dans le cul de Christel a pour effet d'enfouir un peu plus la tête de la belle entre mes couilles et le lit. Je la sens saliver sur mon entre-jambes et ses gémissements se font de plus en plus étouffés. Tous les trois sommes au comble de l'excitation.
Je suggère alors que l'on fasse une double pénétration, pour terminer en beauté. Christel est éreintée, mais elle est curieuse de découvrir cette sensation qu'elle soupçonne divine. Elle se place sur Eric qui la baise dans la chatte, j'introduis aisément ma bite dans son cul rendu accueillant par le travail « en profondeur » d'Eric. Nous la baisons ensemble vigoureusement ce qui la transporte au septième ciel. Après nous avoir encouragé, elle nous supplie d'arrêter dans un fou rire nerveux, l'accumulation de sensation très fortes l'ayant réellement épuisée.
84% (10/2)
 
Categories: Group Sex
Posted by odol1
4 years ago    Views: 607
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
4 years ago
Superbe recit, aussi excitant que bien décrit , j ai adorer lire cette aventure !
Merci !
4 years ago
Bravo,j'aimerai avoir une nana comme ça!
4 years ago
vous etes de vrai coquin jaurai adorer etre l'autre mec