jerome soumis

Je m'appelle Jérôme, et c'est mon mec qui m'a demandé de vous écrire, pour vous raconter mes expériences de soumis.
J'ai rencontré Luc il y a cinq ans et notre vie sexuelle est très vite devenue morose et routinière. J'avais personnellement pas mal de fantasmes inassouvis. Luc les connaissait mais ne semblait pas attiré par ceux-ci.
De retour d'une soirée bien arrosée, alors que je me couchais, Luc me dit qu'il n'avait pas sommeil et qu'il souhaitait ressortir.
- Tu es dingue ? Moi, je suis crevé…
- Et si c'est pour réaliser un de tes fantasmes les plus fou ?
- Hein ?
- Tu m'as bien compris… Je vais sortir, draguer un mec et revenir te raconter tout ce qu'il m'a fait.
Il est sorti de la maison, puis est immédiatement revenu pour retirer son slip en me disant qu'il n'en aurait pas besoin. Il est donc parti. Je n'ai pas pu dormir bien entendu. L'attente fut très longue et terriblement énervante.
Vers quatre heures, il m'appela de son portable. Je l'entendais gémir et encourager celui qui était en train de la baiser. Je ne pouvais qu'écouter et me masturber. C'était de l'inédit ! La frustration ajoutait à l'excitation de la situation. Il est rentré au lever du soleil, soit 8 h du matin, l'air ravi et heureuse. Il s'est approché de moi et m'a dit :
- Mon trou a été limé par trois grosses bites. Regarde mes fesses.
Elles étaient poisseuses.
- C'est le sperme de mon dernier amant qui dégouline ! Il avait une bite énorme, comparé à ton ridicule petit bout de chair ! Il m'a baisé en profondeur et a voulu jouir sur mes fesses rondes. Profites-en car c'est tout ce dont tu auras droit pour l'instant !
Je n'y croyais pas, mon fantasme de cocu soumis se réalisait enfin. Luc avait bien préparé son coup. J'étais là, hyper excité, la bite à angle droit et il se refusait à moi.
- Raconte ! Je t'en supplie !
- Tu n'as pas assez la honte comme ça ?
- Non ! Je veux savoir, Luc !
Il m'expliquât donc que ce n'était pas un mais trois amants qu'il avait eût pendant la nuit.
- Ils m'ont pénétré chacun après que je les ai sucés.
J'étais frustré et excité comme un fou. J'ai voulu me branler et il a crié :
- Si tu essayes encore de te toucher le salsifis, je t'attache les mains derrière le dos !
Je devais rester ainsi frustré jusqu'à ce qu'il m'autorise à me caresser. Il m'a fallu attendre le soir pour pouvoir jouir de ses aventures qu'il prit un malin plaisir à me raconter de nouveau.
Le début de semaine fut calme et nous évitions de reparler de cette aventure hors du commun. Le jeudi, il m'annonça qu'il me préparait une surprise :
- Tu vas apprécier, j'en suis certain !
Après le repas du soir, il alla se changer. Il revint habillé de cuir et de métal : un vrai Maître de film SM. Il m'ordonna de me mettre nu et de m'allonger nu sur le lit de notre chambre. Il m'attacha à celui-ci avec des cordelières, bras et jambes écartés. Il m'enjamba et frotta son sexe sur mon visage.
- C'est tout ce dont tu as droit, le reste sera pour mes camarades de jeux de la soirée !
Et il m'abandonna là, impuissant, avec mon érection, ne pouvant rien faire d'autre qu'attendre. Il quitta la maison et revint un peu après 4 h du matin. J'étais épuisé d'être resté si longtemps dans cette même position inconfortable. J'entendis plusieurs voix et je compris vite qu'il n'était pas seule ! Il avait ramené un mec à la maison !
- Il est ici, dans la chambre !
Très vite ils entrèrent dans notre chambre. Il voulait me montrer celui qu'il avait dragué et ramené pour se faire baiser là près de moi. Je l'ai donc entendu crier de plaisir pendant plus de deux heures. Je l'ai vu se faire niquer par les deux trous par une bite énorme. Il prenait un malin plaisir à commenter bruyamment les exploits de son amant.
- Oh oui, tu es le meilleur ! Elle est si grosse ta matraque ! Ouiiiiiiiiii, tu assures, mec !
A quatre pattes, Luc suça le mec, il lui lécha la bite, puis le mec le pénétra longuement avant de se vider sur son cul rassasié. Mon mec criait de plaisir comme jamais il ne l'avait fait auparavant.
Le mec se rhabilla et sans m'avoir adressé la parole, il quitta notre appartement. Luc se pencha vers moi :
- Alors, tu as aimé, parce que moi j'ai adoré !
Je ne le reconnaissais pas.
- Ce soir, c'est quatre mecs qui m'ont baisé comme une putain, et ils ont tous éjaculé sur mon corps.
Il a essuyé tout ce sperme sur mon corps puis a décidé de me branler. A peine avait-il pris ma queue en main que je jouissais à gros bouillons.
- excuse-moi, je n'ai pas pu me retenir !
- Eh ben, mon salaud, dit-il, on peut dire que ça t'excite ! Lèche mes doigts que tu as osé souiller avec ton jus !
Depuis, il a régulièrement d'autres amants, dont un régulier que je dois sucer avant et après qu'il le prenne.
Pendant qu'ils s'amusent ensemble, je dois retourner dans la cuisine, préparer le repas avec un gode au cul et attendre que l'on m'appelle. Je n'ai plus jamais de rapport avec Luc qui se refuse systématiquement à moi pour se réserver aux grosses bites.
J'ai droit aux injures, à la soumission et au rôle de voyeur.
Je suis un cocu soumis et heureux.
Luc a rendu un sens à ma vie..............
83% (7/2)
 
Categories: BDSMFetishGay Male
Posted by motspassants
2 years ago    Views: 889
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Sympa comme toujours
2 years ago
merci , je mets en ligne une nouvelle histoire "Damien" suis sur qu'elle vous plaira
2 years ago
trés bon texte, trés excitant... Merci et continuez