Vie et découvertes 1

Ayant dépassé les quarante ans, je me lance dans l’écriture de certains moments de ma vie. Vous n’êtes pas ici pour lire une histoire banale, mais plutôt une aventure un minimum érotique. Ca tombe bien, j’ai eu la chance de découvrir, expérimenter cet univers et bien plus encore. Mais par quel bout commencer ? Le début évidement !!! Oui mais le reste ne sera probablement pas dans l’ordre chronologique, mais plutôt au grès de mes envies, ou pour faciliter la compréhension de l’évolution de ma vie. Par contre je souhaite être certain que la lecture de mes quelques lignes sont agréables à lire, alors merci de réagir positivement ou non en n’hésitant pas à corriger les fautes.

Jeune garçon, j’ai eu ma première éjaculation en regardant des magasines de sorties des cassettes vidéos dans lesquels il y avait les pages spéciales pour les films érotiques. Rien de bien originale, mais il faut bien commencer un jour. Mais j’y ai rapidement pris beaucoup de plaisirs, et toujours essayer de répéter ces instants dès que possible. Vivant à cette époque dans un pays chaud, j’ai vite eu l’envie d’observer les femmes habillées sexy, en vêtements légers … Le soir venu, je pouvais ensuite “penser” à elles dans mon lit.

Mais je me souviens particulièrement d’une délicieuse séance, particulièrement troublante pour moi quand j’avais environ 11 ou 12 ans. Mes parents avaient invité un couple d‘amis à eux pour passer quelques jours à la maison. “F”, la femme de ce couple, avait la trentaine, un petit visage toujours souriant, le nez en trompette, les cheveux courts, teins couleurs auburn. La peau toujours dorée, elle avait une silhouette fine et féminine. J’adorais ses seins, bien formés avec de toutes petites aréoles. Les joies de la plage m’avait permis de les admirer, et comme tous jeune garçon la poitrine des femmes nous font tourner la tête.
La journée était particulièrement chaude, pendant le déjeuner j’avais eu la joie d’admirer encore ses merveilleux seins par les grandes emmanchures de son petit haut justement sans manche.
Le repas fini, mes parents invitent leurs amis à faire un tour, mais fatiguées par la chaleur, “F” veut rester faire une sieste pour pouvoir être en forme le soir pour la sortie restaurant. Elle leurs propose de partir immédiatement, pendant qu’elle range les affaires avec moi, puis se reposera. C’est ainsi que mes parents et l’homme du couple partent pour l’après midi.
Une fois le rangement effectué, “F” me demande de la réveiller à un horaire précis. Elle se retire donc dans la chambre d’amis.

Étant maintenant seul, j’en profite pour me renfermer dans ma chambre et feuilleter les pages érotiques des sorties vidéo. Ma chambre est voisine de celle de “F”. L’idée me vient d’aller l’observer. Je passe discrètement par le balcon. Les portes fenêtres sont grandes ouvertes pour laisser l’air rafraîchir la température. Les grands voiles blancs volent au vents. J’approche doucement mélanger aux mouvements des voiles. Je découvre “F” allonger en chien de fusil me tournant le dos, complètement nue. Le drap ne recouvre que ces pieds. A cet âge on ne pense qu’au seins des femmes. Mais là, je découvre la beauté des hanches d’une femme, de cette femme, de “F”. C’est la première fois que je peux observer une femme ainsi. La courbe de ces fesses est délicieusement érotique. Imaginez dans quel état d'excitation je suis. Il n’est plus question de réfléchir à se qui est raisonnable ou non, mes pulsions sont plus forte, je sors mon sexe en érection pour me masturber. Mais “F” ne m’a pas fait seulement découvrir le corps d’une femme , elle m’a inspiré une source de plaisir bien plus puissante que la masturbation frénétique d’un jeune puceau. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’ai très vite arrêté ma course à l’éjaculation, pour me masturber le plus doucement possible, en faisant des pauses afin de ne pas éjaculer trop rapidement, comme si “F” méritait bien plus qu’un petit coup rapide.
J’étais donc en position de voyeur, debout au milieu des voilages blancs, dans l’observation obscène du corps de “F”, en me masturbant délicatement pour faire durer l’instant en l’attendant doucement respirer. Resentir cette femme si prêt de moi était vraiment troublant, je partageais son intimité.

D’un seul coup “F” a changé de position en ce tournant sur le dos. J’étais immobile, pétrifié de peur, la main sur mon sexe le short en bas des chevilles alors que “F” pouvait se réveiller à n’importe quel moment. “F” était maintenant allongée sur le dos, une jambe légèrement pliée sur le coté,les bras en croix, et sa tête clairement tournée dans ma direction. Je n’osais plus bouger, ma respiration me semblait trop bruyante, de peur de la réveiller. Le temps était suspendu, mais les pulsions du jeune garçon que j’étais ne pouvaient en rester là. Non seulement “F” m’offrait de son corps entier, mais en plus, par sa jambe un peu pliée je devinais son intimité, plus que son pubis, je pouvais distinguer la formes de ses lèvres sous sa légère toison. Malgré ma volonté de faire durer cette vision le plus longtemps possible, mon sexe n’a pas résisté, et j’ai éjaculé. Je me souviens être resté la main à la base de mon pénis tendant la peau mon sexe pendant que je sentais pour la premier fois de nombreuses et longue éjaculation, sans même continué la masturbation. Mon esprit avait du mal à revenir à la réalité, mes jambes étaient flageolantes. J’ai remonté mon short, pour partir rapidement chercher une éponge et nettoyer discrètement le carrelage souillé par mon abondante semence.
Après un bref passage à la salle de bain, je me suis rendu compte qu’il était l’heure de réveiller “F”. M’approchant de la chambre d’amis, frappait à la porte pour réveiller “F”. Elle me dit de rentrer, mais j’avais peur de la trouver nue sur son lit. Elle avait délicieusement remonté un coin du drap tout en laissant un sein apparent. Je lui proposait d’aller lui chercher un verre d’eau. En lui donnant, je lui demande si elle a bien dormi. Ça réponse : Oui très bien, mais j’ai eu l’impression de sentir une présence.
J’ai dû passer de toutes les couleur, mais rien n’a jamais été redit sur cet après midi.

Finalement je garde de ce merveilleux moment un souvenir inoubliable. Non seulement “F” était la première que j’ai pu admirer ainsi (j’aimerai la revoir pour partager la réalité de cet instant), mais en plus c’est bien ce jour que j’ai compris que pour rendre le plaisir plus intense, il est nécessaire de le faire durer. Je peux dire aussi que depuis je suis plus attiré par les fesses des femmes que de leur poitrine.

mccandco
100% (5/0)
 
Categories: MasturbationVoyeur
Posted by mcc_and_co
2 years ago    Views: 502
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
bi49
retired
2 years ago
jolie récit, très intimiste bien racontée et quel veinard tu es ^^
2 years ago
merci, oui je l'ai aussi posté sur voissa pour avoir plus de commentaire et savoir si je peux cotinuer
2 years ago
Jolie récit même si je l'avais déjà sur Voissa ;)