VU SUR LE NET: De relation mere-fils à aman

Je rentrais du boulot en fin d’après-midi. Deux ou trois petite courses pour le WE et une petite douche pour se mettre à l’aise. Vers 19H les premiers amis arrivèrent à 4. Chacun avait pris un petit quelque chose pour passer la soirée. Puis, nos deux petits couples arrivèrent. Je leur parlais de la venue de ma mère en leur disant qu’elle était très cool. Cela passa bien. Puis ce fut son tour d’arriver. Elle était super mignonne dans un petit tailleur, très chic et très classe. Elle salua tous les monde et pris une petite place. Rapidement l’ambiance repris ce qu’elle était avant son arrivée. Au final les deux derniers arrivèrent avec un peu de retard comme à leur habitude.
La soirée allait bon train, entre pique-nique et boissons. Vers 21H30, l’un des couples nous quitta, ils avaient une invitation le samedi et avaient besoin d’une bonne nuit de sommeil. Ils furent bientôt suivis de deux autres.
Nous nous retrouvions alors à 8, 6 mecs et deux filles. Maman qui avait parfaitement trouvé sa place, d’autant plus que certains n’était pas du tout insensible à ces formes généreuses. Elle était radieuse et enjouée. Et de l’autre Sarah, une jeune fille aux cheveux auburn assez longs. Environ 1m70, assez fine mais avec une jolie poitrine. Elle était comme maman vêtu assez class, petite jupe droite et chemisier. Elle était avec son mec.
Au fur et à mesure de la soirée, chacun était de plus en plus « cool » et les discussions commençaient à devenir un peu chaudes. Lors d’un échange, son copain dit à Sarah.
-Oui mais vous aussi vous vous cacher.
-Ah bon, tu vois il y a deux filles ici et nous sommes en jupes au-dessus des genoux et nous avons je pense un joli décolleté, dit-elle en se penchant dans le sien.
- Ouai, ouai.
-Attend tu es quand même gonflé.
A ces mots, elle fit sauter deux boutons de son chemisier qui s’ouvrit plus largement pour laisser apercevoir un soutien-gorge turquoise qui soutenait sa jolie poitrine. Le silence fut alors presque total. Alors maman fit de même. Sa poitrine, plus opulente écarta alors le chemisier laissant découvrir un soutien-gorge blanc qui maintenait ses fiers obus. Tout le monde matait les seins des filles alors qu’elles se souriaient mutuellement heureuse de leur coup.
-Alors tu vois mon grand, les filles sont toutes plutôt cool, repris au vol Sarah à l’attention de son mec. Est-ce que toi tu ferais de même avec ta bite ?
L’ambiance devenait un peu électrique et commençait à être torride.
-Oui c’est vrai repris maman. Et moi, si je la voyais peut être que si Sarah le veux bien je pourrais la sucer.
-Et bien mon grand, poursuivi Sarah, après tu vas dire que les filles ne sont pas cool, qu’elle se cache ou je ne sais qu’elle connerie alors qu’elles montrent leurs seins et sont prêtent à potentiellement te pomper, tu dits quoi ?
Nous étions alors au summum de la provoque et le côté torride était maintenant palpable. En regardant sa copine il finit par se lever, déboutonna son pantalon et en sortie sa queue déjà à moitié dure et resta face à sa copine.
-Et bien, je crois qu’on t’a proposé quelque chose, non?
Il se dirigea alors vers maman et vint se mettre face à elle. Elle prit alors sa queue en main et commença à la caresser.
- Bel engin, je pense qu’il mérite une petite gâterie.
Elle le décalotta lentement alors et vint caresser son gland avec sa langue tout en le fixant droit dans les yeux.
Il bandait maintenant comme un ours et maman continuait à titiller son gland avec la langue. Elle finit par enfourner sa queue à pleine bouche et lui attaquer une bonne fellation.
Sarah se tourna alors vers moi et me dit :
-Et bien maintenant que ta mère suce mon copain tu vas devoir me donner ta bite pour que je puisse aussi me faire plaisir.
Ces mots déclenchèrent définitivement les hostilités.
Je fus donc le premier à dégainer ma bite et à la présenter à Sarah. Elle était déjà bien dure mais ses expertes caresses buccales la rendirent dure comme un roc. Les quatre autres eurent bientôt tous la bite à l’air et se répartirent entre ces deux femmes en rut.
Chacune des filles avait une bite dans chaque main et une à pleine bouche. Elle se délectait d’une telle opulence et en profitait pour nous pomper à fond.
Nos mains leur pétrissaient leur poitrine, caressaient les cuisses et le cul. Elles furent alors elle aussi rapidement dévêtue.
Nous passions alors de l’une à l’autre pour nous faire pomper, maman était plus langoureuse et à jouer avec nos gland alors que Sarah était plus vigoureuse et appréciant nous avaler totalement la bite.
Au bout d’un moment Sarah attrapa son sac à main et déposa sur la table un tas de capotes, en regardant maman :
-Je ne sais pas pour toi, lança-t-elle, mais moi j’ai besoin de concret alors si vous vous en sentez capable les gars mon entre cuisse vous attend, il est déjà tout dégoulinant.
Maman écarta alors les cuisses et dits
-Et bien messieurs à vous d’assurer, montrer ce que vous savez faire, vous avez deux chaudes à satisfaire ce soir……..
Après un petit moment de flottement, je pris une capote et vint m’agenouiller entre les cuisses de Sarah. Cette dernière ne demanda pas son reste en écartant ses lèvres et invitant ma queue à la pénétrer. Elle était littéralement trempé et je n’eu aucune peine à entrer à fond d’un coup dans cette grosse cochonne. Je commençais alors à la bourrer alors qu’elle reprit ses fellations en cours.
De son côté maman fut prise en levrette, chaque coup de boutoir de son amant faisait virevolter ses nichons alors qu’elle aussi continuait à sucer ses partenaire pour les garder en forme.
Nous bourrions ses cochonnes sans ménagement et lorsque l’excitation devenait trop forte nous laissions la place à un autre. Nous passions de l’une à l’autre. L’intimité de maman était plus détendue et charnue alors que celle de Sarah était beaucoup plus fine et musclé. Elles maintenant sailli en continue dans une tournante et en demandaient toujours plus.
Alors que je prenais maman elle se retourna et me dits :
- Prends-moi le cul mon cœur.
Je ne me fis pas prier. Je lui humidifiais le cul, lui mis un doigt puis fini par y présenter ma queue qui ne rencontra pas beaucoup de résistance à la pénétration. Après quelques allez retour j’entrepris de sauvagement la bourrer ce qui lui extirpas de sérieux râles de plaisir mais me fit monter dans les tours. Je laissai ma place au suivant qui reprit la tache de défonce a****l.
Finalement j’entrepris de me glisser sous maman. Elle comprit la manoeuvre et me laissa passer entre ses cuisses. Son partenaire du moment s’arrêta un moment le temps que je puisse m’introduire dans son intimité dégoulinâtes. Lentement nous nous sommes retrouvés au plus profond de ses deux intimités ce qui décupla son plaisir, je sentais sa chatte se contracter sur ma queue. Nous avons alors commencé à la pistonner chacun notre tour afin de ne lui laisser aucun répit. Ses cris de plaisir étaient maintenant plus que profond alors que nos deux queues la défonçaient sauvagement et sans relâche. Elle cria et eu un violent orgasme qui la bloquât compétemment sur ma queue dur comme un roc. Elle s’écroula alors quelques instants sur moi et se libéra de la bite qu’elle avait dans le cul. Je sentais son cœur qui battait la chamade et son souffle court dans mon coup.
En tournant la tête ; je vis Sarah qui était maintenant debout. Deux garçons s’était allongé tête bèche en approchant leur queue. Je la vis s’accroupir au-dessus des queues. J’invitai maman à tourner la tête pour elle aussi profité du spectacle.
Lorsque que Sarah arriva à la hauteur des queues elle les rassembla entre ses doigts et vint poser sa vulve sur les glands. Elle titilla alors son intimité qui petit à petit à petit se dilatai et fini par céder en lui extirpant un petit cri. Elle ondulait alors sur les deux queues dans son intimité et s’empalai petit à petit de plus en plus profond sur ces dagues bien dures.
Les deux queues turgescentes lui explosaient littéralement la chatte et chaque descente le long de ces dernières la faisaient plus que frissonner. Elle finit par engloutir totalement les deux queues dans son intimité.
De son côté maman avait un peu repris ses esprits et était encore plus excité, ses tétons était turgescent et elle reprit ses ondulation sur ma queue ce qui eut pour effet de lui redonner sa raideur.
-Il y en a un qui veut me reprendre le cul ? dit-elle en regardant les garçons.
Quelques secondes plus tard, elle avait de nouveau une bonne gaule bien dure dans le cul et se elle se faisait profondément bourrer. Je lui pétrissais la poitrine alors que celui qui l’enculait en profitait pour la fesser. Nous la défoncions sans aucun ménagement et malgré tout elle en redemandait.
Ses cris se mélangeaient à ceux de Sarah qui s’empalait maintenant comme une folle sur les deux queues. Ses seins ballottaient dans tous les sens et elle hurlait à chaque fois qu’elle descendait sur ce double pieu. Elle finit par se taper un énorme orgasme et s’écroula sur un de ses partenaires.
De notre côté, nous avons laissé les deux orifices de maman au deux derniers qui après s’être mis en place ont commencé à sauvagement la pistonner. Elle était sauvagement baisée et en recommandait. Tout son corps ondulai de plaisir à chaque coup de queue.
Elle fut alors saisie par un énorme orgasme qui bloqua complètement ses partenaires dans ses orifices et fini par la faire s’écrouler sur celui en dessous d’elle.
Le calme revint alors, chacun reprenait ses esprits dans cette situation de furieuse débauche. Les gars avaient perdue de leur splendeur et raideur et les filles n’étaient plus toute fraiche vu ce qu’elles venaient toutes les deux de se prendre. Nous avons repris un verre calmement, il n’y avait pas un bruit, chacun regardait l’autre reprendre ses esprits.
Finalement c’est maman qui rompit le silence :
-Et bien vos petites soirées sont bien sympathiques.
-Elles sont loin de toutes être comme cela repris Sarah mais c’est vrai que je la trouve aussi bien cool.
Il y eu une sorte de sourire général ou chacun valida ce bon moment. Puis les discussions reprirent quelques minutes.
A un moment Sarah se le va et vint s’assoir sur les cuisses de maman en lui faisant face. Les deux filles se regardaient tendrement. Sarah commença alors à caresser les seins de maman.
-Tu as une superbe poitrine lui dit-elle en lui souriant, c’est un vrai aimant à mec.
-Merci. Tu es aussi bien foutue lui répondit elle. Les mecs aiment bien aussi lorsqu’il y a de petites rondeurs bien placées.
Elles se caressaient maintenant tendrement. Maman approcha ses lèvres de celles de Sarah et l’embrassa. Elle lui rendit immédiatement la caresse et leurs langues finirent par se mélanger dans une longue étreinte.
Maman recula alors un peu la tête pour se dégager et dits :
-Je ne sais pas pour toi mais moi j’aimerai bien me prendre un peu de foutre.
-Je suis partante, on partage ? lui répondit Sarah.
-Bon les mecs, encore envie de vous faire sucer et nous éjaculer dessus, lança maman.
Nous nous sommes alors rapprochés des filles. Manuellement ou buccalement elles ont redonné vigueur à toutes les bites. Une fois que l’excitation fut la pour tout le monde, elle se son assise l’une à côté de l’autre et ont positionné le visage vers le haut près à se faire enfoutrer. Nous avons alors placé nos 6 queues autour de leurs visages.
Après quelques minutes d’astiquage les premiers jets ont commencé à partir, chacune prenant à tour de rôle une salve. Au final elles eurent la tronche couverte de foutre et commencèrent à se lécher goulument le visage jusqu’à ce qu’il n’y ai plus la moindre goutte de semence.
Après cet ultime assaut chacun se rhabilla et petit à petit parti. Nous sommes allé avec maman prendre une petite douche et gagné le lit pour reprendre quelques f***es.
La fin du WE fut plus calme, maman avait besoin de parler, elle m’expliqua qu’avec papa ils avaient décidé de se séparer, papa avait rencontré qu’une d’autre. Son refuge actuel était sa boite qui marchait super bien et donc, elle cherchait des locaux un peu plus grands et pratiques pour travailler. Après moult discussion, elle reparti finalement le dimanche en fin d’après-midi.
Début Décembre elle m’appela un soir toute guillerette.
-Bonjour mon cœur.
-Bonjour maman. Tu as l’air en pleine forme ?
-Oui et peut être encore plus grâce à toi ?
-Ah bon ?
-Oui j’ai deux grandes questions.
-Vas y alors je t’écoute.
-Qu’as-tu de prévu pour les fêtes de fin d’année ?
-Et bien pour noël rien et pour le premiers Janvier nous avons prévue avec mes anciens potes de se faire une petite fête ? Pourquoi ?
-Ca te dérange si la fêtes est à la maison ?
-Non, nous avions quelques soucis pour trouver un endroit alors…… Mais toi ?
-Vous m’accepteriez ?
-Eh pourquoi pas mais tu sais il n’y aura sans doute que des mecs.
-Pas grave. Et pour noël cela te dis d’emmener ta mère une petite semaine sous les tropiques ?
-Tous les deux ?
-Bien oui ?
-Super je suis évidemment partant.
-Et bien je cherche quelque chose et je te tiens au courant. Et pour la seconde j’ai trouvé un super local avec une petite maison. Mais le souci est que cette dernière à besoin de gros travaux avant d’être habitable, alors comme tout cela est proche de chez toi je me demandai si tu accepterais que je vienne vivre avec toi le temps des travaux.
-Pas de problème quand cela se fera-t-il ?
-Courant Janvier je pense. C’est super, merci, j’aurai sans doute un peu besoin de toi aussi pour tout cela.
-Pas de problème tu sais que je suis toujours là.
-Bon allez, je lance tout cela et je te tiens au courant pour les vacances.
Cette discussion m’avait mis un énorme baume au cœur et aussi une bonne gaule, les vacances s’annonçaient chaudes et le retour de maman signifiait sans doute le retour de bonne baise quotidienne. Cela calmera mes hormones.


100% (3/0)
 
Categories: Taboo
Posted by master_h
8 months ago    Views: 1,176
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments