VU SUR LE NET: De relation mere-fils à aman

Le dimanche fut une journée famille des plus traditionnelle et l’occasion de passer un peu de temps tous ensemble à mieux se connaître mais aussi de s’amuser dans et autour de la piscine. Cette maison était malgré tout un petit paradis.
Le lundi matin lorsque je me levai vers 9H, Zoé était bien entendu partie au boulot mais Anne et les jumeaux étaient train de se préparer à partir. Après un sympathique petit déjeuné et une douche, nous avons salué nos partant et pris en vélo le chemin du marché pour faire deux ou trois courses.
La journée était particulièrement chaude, du coup, dès le retour tout le monde sauta dans le maillot de bain. Le repas du midi fut léger et rapide et nous nous sommes installés sur les bains de soleil à l’ombre pour une petite sieste. Je me trouvai entre les deux femmes et cette situation me permis de mater les courbes d’Hélène qui était définitivement pas mal.
Au bout d’un moment Hélène tourna tête bêche son bain de soleil, le redressa et pris un bouquin alors que nous continuons notre sieste.
Puis, les filles reprirent leurs discussions et je finis par aller piquer une tête dans la piscine.
Lorsque je revenais elle bouquinait toute les deux.
-Prends une serviette mon coeur, sèche toi et je vais te mettre un peu de lait solaire.
Je m’exécutais alors puis m’allongeais sur le ventre. Maman commença à m’enduire le dos. Le temps qu’elle mis pour faire cela finit par me donner un début d’érection. Puis elle me dis:
-J’ai fini, tourne toi que je fasse l’autre côté.
Je ne bougeais pas espérant que le peu de temps gagné permettrait de minimiser mon état. Finalement j’obtempérais. Maman attaqua par les épaules, au fur et à mesure qu’elle descendait je sentais ma queue gonfler. Je ne savais que faire car elle n’allait pas tarder à exploser mon maillot de bain. Je regardai maman qui me sourit, soit elle n’avait rien vue, ce que je ne pensai pas possible, soit elle en faisait exprès.
Soudain ma queue sortit d’un bon centimètre de mon maillot de bain. Je jetais un regard vers Anne mais, malgré son livre elle avait parfaitement vu la chose. Maman elle continuait impassible sa tache, elle passa même délicatement sous ma queue. Comme moi Anne ne bougeait pas et attendait la suite des évènements Maman posa son tube de lait et sans la moindre hésitation elle descendit le devant de mon maillot de bain, finit de décalotter ma bitte et la pris en main. Elle se pencha alors et la pris en bouche en commençant une lente et langoureuse fellation. Anne laissa tomber son livre, regarda le tableau mais ne réussit à esquisser un mot. Après quelques va et vient maman tourna la tête pour regarder sa soeur qui était toujours bloquée par ce spectacle
Puis maman se leva, fit les tours des bains de soleil et s'accroupit à côté d’Anne qui maintenant la fixait. Elle posa la main sur son épaule et lui dit.
-Tu sais, ce n’est plus le gamins que tu as connu.
-Oui mais quand même....
-Quand même quoi ?
-C’est ton fils ?
-Plutôt un petit homme maintenant non ?
-Oui mais quand même....
Maman se releva alors, revint s’agenouiller à côté de moi et repris sa fellation en regardant sa soeur qui malgré tout ne bougeait pas. Après avoir redonner une pleine vigueur à ma queue, elle retourna auprès de sa soeur et posa sa main sur son ventre.
-Alors soeurette, tu la trouves comment la queue de mon coeur ?
-Euh.......
-Elle te plait ?
En disant ces mots elle commença à descendre vers le maillot d’Anne qui immédiatement serra les jambes.
-Tu fais la prude mais je suis certain qu’elle te plait la pointe de tes tétons commence à ressortir de ton soutien gorge.
Alors maman revint, se remts à côté de moi et reprit sa fellation toujours en regardant sa soeur.
Anne restait toujours immobile mais comme l’avait vu maman ces tétons commençaient à la trahir.
A pleine turgescence de ma queue maman se releva, fit dégringoler son bas de maillot et enjamba la bain de soleil pour faire face à sa soeur les pattes écartées. Elle ouvrit alors sa vulve et se caressa.
Rapidement elle commença à descendre.
-Présente moi ta queue mon coeur que je puisse m’empaler dessus dit elle toujours en regardant sa soeur.
Mon gland entra en contact avec son intimité trempée et elle continua lentement à descendre.
-hum s’empaler sur un dard bien dur c’est que du plaisir.
Une fois totalement sur ma queue elle commença à onduler lentement.
-Oua cette colonne de chair en moi tu gâtes ta maman mon amour.
Anne regardait toujours ce spectacle sans bouger ni réagir.
Maman attaqua maintenant de lents va et vient.
Si tu savais à quel point ça fait du bien soeurette, j’espère au moins que tu apprécies le spectacle.
Mais il n’y eut aucune réaction supplémentaire.
Personnellement j’étais maintenant fort excité par la situation et tenais une érection du tonnerre.
Maman se dégagea de ma queue et retourna à côté de sa soeur. Elle posa alors une main sur bas ventre ce qui surprit Anne mais n'empêcha pas maman de commencer à la caresser.
-Réactive soeurette. tu gardes toujours les cuisses aussi serrées.
-Idiote répondit elle.
-A je vois que tu as retrouvé la parole dit elle amusé.
-Tu veux venir par la mon coeur
Je m’approchai alors d’Anne de l’autre côté du bain de soleil.
-Tu as vu mon coeur ses tétons sont tous gonflés maintenant.
Maman laissa le bas ventre de sa soeur et se redressa.
-Approche ta queue mon amour que je puisse la sucer.
Je m’abaissais légèrement et maman repris ma queue en bouche. Elle me suçait à quelques centimètres du visage d’Anne. Alors, elle pris mon gland entre ces lèvres et l’approcha de la bouche d’Anne. au contact elle suça le gland sur le côté en le poussant vers l’intérieur de la bouche d’Anne.
Après quelques seconde les lèvres d’Anne se desserrèrent. Je pouvais maintenant sentir son souffle sortir de sa bouche. Elle finit par céder et avoir tout mon gland dans la bouche.
Elle tourna légèrement la tête pour mieux me faire face et me regarda. Après ce qui devait être un instant de réflexion elle happa ma queue et débuta une fellation.
-Et bien tu voix soeurette, fais toi plaisir avec sa queue.
Puis maman attrapa de part et d’autre le bas de maillot d’Anne et commença à tirer dessus. Anne soulagea naturellement de son poids pour permettre à maman de l’éjecter. Maman écarta les cuisses de sa soeur et vint mettre sa tête au niveau de sa vulve. Elle écarta alors tendrement les lèvres de sa soeur et engagea sa langue vers son clito. Au contact Anne réagit par un feulement qui stimula la poursuite de l’action de maman.
Tout en se faisant lécher par maman elle continuait à me pomper la queue de manière fort agréable.
Puis maman se releva.
-Mets toi à genoux soeurette lui dit maman.
Elle libéra alors mon érection et s’exécuta.
-Tu passes entre ses jambes mon coeur.
Je passais sous Anne, entre ces jambes en positionnant ma queue un peu plus bas que ses fesses. Maman pris la base de ma queue, la dirigea vers la haut et dit.
-Vas y descend dessus.
Anna me regardait de nouveau droit dans les yeux et s’approcha petit à petit de mon gland. Elle posa sa vulve parfaitement sur ce dernier et s’arrêta. Maman libéra ma queue et partit s'asseoir à côté de nous pour jouir du spectacle.
Elle commençait à se caresser. Anne continua à me fixer sans bouger. Au bout d’un bonne minutes elle finit par recommencer à descendre, petit à petit mon gland entrait ouvrait son intimité puis son introduction lui arracha un soupir. Elle sourit et continua sa descente.
-Ohhh mon dieu que c’est bon, soupirât elle alors.
-Tu vois soeurette, fais toi plaisir et fais aussi jouir mon coeur.
Lentement elle montait et descendait le long de ma queue et sa chatte était littéralement une fontaine, j’étais malgré tout étonné d’y être fort serré.
Au bout d’un temps elle s’empala à fond et ondula autour de ma queue ce qui commençait à lui arracher des gloussement de plaisir.
-Tu te fais du bien soeurette.
-Oh c’est trop bon, cela fait un certain temps que je n’avais pas eu une queue si dure dans la chatte.
-Vas y mon coeur fait la jouir et envois lui ton foutre.
Je pliais alors les genoux pour prendre appui sur le bain de soleil et remontai les fesses d’Anne. Je repris alors un va et viens dans sa chatte. Petit à petit j’accélérai le rythme et augmentai la vigueur de la pénétration. Ses petits seins ballottaient et étaient gonflés de désir. Ses cris de plaisirs étaient maintenant continus.
Entre Anne qui jouissait et maman qui s’astiquait comme une folle en face je fini par éjaculer dans la chatte d’Anne qui poussa alors un super cri.
-Alors soeurette on jouit avec mon fils.
-Plutôt deux fois qu’une.
Elle s’allongea alors sur moi et vint déposer un baiser sur mes lèvres.
-Merci me dit elle.
Elle se libéra alors de ma queue et partit prendre un rafraîchissement et nous en servit un.
Elle s'assit en face de maman.
-Tu m’excuses pour ce que je t’ai dit tout à l’heure.
-C’est déjà oublié. et puis je crois que maintenant nous pourrons vraiment tout partager.
-C’est vrai, vous je ne sais pas mais moi après cette chevauchée je me ferais bien une petite piscine.
En deux temps trois mouvements nous nous retrouvâmes à l’eau à batifoler. L’après midi était fort agréable, je venais de faire l’amour avec la tante et j’avais maintenant ma mère et ma tante à poil dans la piscine.
Au bout d’un bon petit moment, Maman vint se frotter à moi et commença à me caresser. Rapidement ma queue se redressa, sans plus perdre de temps elle s’empala sur ma queue et commença à aller et venir sur ma gaule. Anne se rapprocha de nous et nous mata.
-Tu vois pourquoi j’aime mon coeur.
-La santé tous les deux.
Elle était maintenant à côté de nous alors que nous baisions.
Puis Maman, stoppa ses mouvements et se retira de ma queue.
-Vas y dit elle en regardant sa soeur.
Sans la moindre hésitation elle me fit face, écarta sa vulve et vint à son tour s'empaler. Les va et vient reprirent mais avec de nouveaux gémissements, ceux de ma tante.
Ma queue était bien dure excitée par le fait de baiser ces deux bonnes chaudasses.....
Elles se relayèrent quelques fois sur ma queue puis à un moment Maman revient.
-Allez mon coeur, à moi maintenant, fais moi jouir à fond et viens en moi.
Tante Hélène se mit alors sur le bords de la piscine à nous mater tout en se branlant. Maman s’explosait la chatte sur ma queue gonflée d’excitation, elle commençait à pousser des cris plus qu’expressif tout comme sa soeur.
Je finis par décharger dans sa chatte et lui extirper un râle de plaisir qui fut suivi de celui d’Hélène.
-Merci mon coeur me dit maman avec un large sourire.
Nous avons regagné les transats pour prendre un peu de soleil et avons échangé sur cette relation un peu particulière.
En fin d’après midi tout le monde remis son maillot de bain en attendant le retour de Zoé.
Vers 18H son retour fut le signal de la préparation de la soirée qui allait être pleine de surprises.

100% (4/0)
 
Categories: Taboo
Posted by master_h
10 months ago    Views: 1,450
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments