VU SUR LE NET: Le pouvoir de l'i******* (21)

Le chien était au paradis, sa bite trempait dans la chatte brûlante d’une chienne humaine, une deuxième femelle lui léchait les couilles et la portion de sa queue qui n’entrait pas dans le vagin et une autre lui léchait le trou du cul. Bram plongea alors son museau vers la bouche de sa partenaire qui avait la langue enfoncée dans le vagin de sa fille. Il lui lécha le menton et la lèvre inférieure avant de s’insinuer dans la bouche de Béatrice et de parvenir à lui lécher la langue mais aussi le clito de Marlène.
Damien et sa mère contemplèrent leur œuvre un bon moment avant que le chien ne finisse par jouir au fond des entrailles de Béatrice. Il se retira laissant les femmes se remettre de cette expérience.
Le jeune homme était revenu sur le canapé, sa queue tendue à l’extrême tant il était échauffé par la scène zoophile qui s’était offerte à lui. Sa sublime mère vint alors se mettre devant lui puis s’agenouilla au-dessus de lui avant de s’empaler sur son chibre.
« -Mon chéri, mon amour, mon fils, mon maître. » Invoqua-t-elle en s’immobilisant.
« -Oui, mère ? »
« -J’ai fais retirer mon stérilet, si tu le souhaites en jouissant en moi à partir de maintenant tu pourras me mettre enceinte de toi. Si tu n’en as pas envie tu peux quand même jouir en moi et je prendrais la pilule du lendemain puis la pilule normale jusqu'à ce que tu juges opportun de me mettre ton enfant dans le ventre. Mais sache que je suis prête maintenant à être enceinte de toi, à être la mère de tes enfants. »
« -Vraiment maman ? »
« -Oui, je suis ta mère, ta maîtresse et ton esclave, mais je veux être aussi ta femme. »
« -Oh putain maman, je vais remplir ton ventre avec mon foutre et te mettre en cloque. »
« -Oh oui mon chéri fais-ça ! » Approuva Elisabeth en remuant son bassin dans une danse tantrique. Claire et Sophie ayant entendu leurs propos vinrent les couvrir de baisers sensuels et de doux passages de langues sur tout leurs corps. Damien léchait lui aussi mais uniquement les seins de sa mère en marmonnant inlassablement des « maman je t’aime. »
Il était si excité par tout ce qui s’était passé précédemment et par la déclaration de sa mère que son jus ne tarda pas gicler.
« -Oui jute en moi mon bébé, mets maman enceinte. » Dit-elle en lui caressant les cheveux.
Marlène et Béatrice se gouinaient de leur côté, la jeune fille goûtant à la semence canine dans le sexe de sa mère. Puis ce fut au tour de Claire de s’initier à la zoophilie tant elle en avait l’ardent désir et elle se fit monter sous les yeux écœurés de sa sœur.
Béatrice ne cessa de remercier sa fille, Damien et Elisabeth de lui avoir fait découvrir ce nouveau bonheur. Elle se fit saillir une nouvelle fois avant de les quitter, sa fille en profita pour la filmer avec son portable. Les deux sœurs rentrèrent chez elles le lendemain, Claire étant devenue une adepte de l’amour canin, Damien lui accorda la faveur d’emmener Bram.
Seuls dans leur lit conjugal, Elisabeth massait le dos de son fils.
« -J’aime ta peau mon chéri, elle est si douce, encore si tendre. »
« -Humm, maman c’est bon continue, ça fait du bien. »
« -Quel excellent week-end, on s’est bien amusé. »
« -Et pas qu’un peu, d’ailleurs je crois que Bram ne regrette pas d’avoir changé de maison. »
« -Tu m’étonnes, à ce sujet fais attention à ta petite Claire, elle semble vraiment beaucoup l’apprécier. » Plaisanta Elisabeth.
« -C’est vrai, je ne pensais pas que ça lui plairait autant, ni à Béatrice en fait. Du coup je suis très content, j’en ai deux qui aiment la zoo. Niveau pratiques sexuelles je suis au top. »
« -Ca t’excite tant que ça de voir des femmes se faire baiser par des chiens ? »
« -Carrément, en plus c’est dix fois mieux qu’un film. Tu peux réaliser tout ce que t’imagine, voir sous tous les angles, il y a aussi les odeurs de cul et de sexe bestial, j’adore ça. »
« -Tu as raison, moi aussi j’ai beaucoup aimé, bien plus que je ne l’aurais cru. Et puis c’est excitant de diriger toutes ces femmes, de leurs donner des ordres, de leurs faire accomplir tes moindres désirs. C’est grisant ce pouvoir sur les gens, je comprends que tu aimes ça. En plus elles sont vraiment toutes belles et sexy, tu as bon goût mon fils. »
« -C’est sûr, franchement il n’y a pas mieux. »
« -Comment ça il n’y a pas mieux ! Et moi alors, je ne compte déjà plus ? »
« -Je parlais du pouvoir maman, de l’effet que ça procure. »
« -C’est ça ratt**** toi, vilain. »
« -Ne sois pas fâchée, tu sais bien que tu es la plus belle de toutes. Je suis amoureux de toi, tu es la seule dont je ne pourrais me passer. » Se rattrapa Damien en se retournant.
« -Je le sais, idiot. » Cabotina Elisabeth en lui passant son index sur le bout du nez.
« -Méchante, tu te moques de moi. »
« -Mais non mon bébé, je te taquine juste un peu et je t’aime à la folie. » Lui déclara sa mère avant de l’embrasser.
« -En parlant de bébé, c’est vrai ce que tu m’as dit hier ? » Demanda-t-il en lui caressant le ventre.
« -Oui, je l’ai fait enlever. J’ai envie de porter tes enfants mon chéri. » Damien resta silencieux. « -Tu as peur ? Tu regrettes d’avoir joui en moi ? Si c’est le cas ne t’en fais pas, je te l’ai dit il existe des moyens… »
« -Non, je ne regrette rien. Ca m’excite à mort de te mettre un enfant dans le ventre. Mais j’espère que ce sera une fille, parce que je veux être ton seul fils. »
« -Ne t’en fais pas mon chéri, je suis sûre que ce sera une fille. Tu sais moi aussi je veux que tu sois le seul mâle de la maison. »
« -J’ai envie de toi maman ! »
« -Alors prends moi, fais moi l’amour chéri. » Damien allongea sa mère et la pénétra lentement avec une grande douceur. Ils s’embrassèrent éperdument et firent l’amour comme si c’était la première fois, avec la même passion enflammée. Leurs corps en harmonie se collaient et exécutaient une danse exaltée et torride. Leurs bouches et leurs langues ne se désunissaient que le temps d’un souffle. Les puissants coups de buttoirs de Damien faisait trembler les seins de sa mère et propageait en éclaboussures le jus de sa chatte. Elisabeth emportée par leur débauche sexuelle ressentit le besoin d’exprimer son vœu.
« -Je veux assouvir tous tes fantasmes Damien, même les plus pervers, les plus dépravés. »
« -Je sais que tu les partages maman, tu es aussi vicieuse que moi. »
« - C’est vrai, plus c’est pervers, ha, plus ça m’excite et plus je me plais à les réaliser. »
« -Etre enceinte de moi, c’est ce qui t’excite le plus ? »
« -Oui, je me complais tellement dans notre relation i****tueuse mon chéri. Haaa, haaaa, alors qu’elle aboutisse à une grossesse c’est vraiment le summum de la dépravation et de l’extase. » Damien suscité par ces dires amplifia ses coups de bite.
« - Oh oui, oui, baise-moi Damien, mets moi enceinte de toi, rien ne peut me combler plus que ça. »
« -Han, han, oui maman, je vais te mettre enceinte, tu seras à moi pour toujours. »
« -Oui ! Je le veux ! Je veux que tu remplisses mon vagin avec ton sperme chaud et fertile. » Elle se redressa et lui murmura à l’oreille comme si il s’agissait d’un terrible secret : « - Comme tout le reste j’ai conçu tes couilles et je veux que tes spermatozoïdes fécondent mes ovules. Cela même qui t’on engendré il y a quatorze ans. »
« -Je t’aime maman. Je t’aime ! Je vais te donner tout mon foutre, je vais inonder ta chatte de mon sperme et te mettre en cloque. Tu vas être enceinte de ton fils. »
« -Oui vas-y, défonce moi, vide tes couilles dans ma chatte, mets maman enceinte, ensemence moi Damien !»
« -Oh c’est bon maman, j’aime ta chatte, je veux la baiser encore et encore. Je veux te remplir de nos bébés. »
« -Oui, tu m’en ferras autant que tu en as envie. Tu peux m’engrosser autant de fois que tu le voudras. »
« -Maman, je vais te féconder, téter tes seins pleins de lait et te baiser quand tu auras un gros ventre. »
« -Tu feras tout ce que tu veux. Tu me baiseras quand je serais enceinte et jusqu’a ce que j’accouche. Je suis ta chienne, ta pute soumise, ta mère i****tueuse, ta femelle obéissante, ton vide couille, ton esclave. »
« -Tu es aussi ma femme salope et la future mère indigne de nos enfants. »
« -Oui, je serais ça aussi.»
« -Je vais jouir, tu vas être pleine de ton fils! »
« -Oui engrosse moi, mets ta mère enceinte Damien ! Donne-moi ton foutre, jouis en moi, répands ton sperme dans mon vagin. Féconde-moi, mets un bébé dans mon ventre. »
Damien embrassa Elisabeth avec furie, leurs corps en sueur se collant dans une étreinte finale. Il éjacula son sperme fertile et abondant au fond du vagin de sa mère qui serra ses cuisses autour de sa taille, emportée par un foudroyant orgasme. Il resta ainsi en elle un très long moment, il débanda à peine, l’idée de féconder sa mère, de la mettre enceinte l’excitait si fort qu’il reprit de la vigueur.
Il recommença à la besogner sans être sorti de son sexe. Elisabeth réalisa au bout de quelques secondes que son fils récidivait une copulation i****tueuse. Sa vulve immergée de cyprine et de foutre émettait des sons de chuintement inconvenants et de clapotis vulgaires. Elle sentait tout ce liquide dégouliner de sa fente vers la raie de son cul et mouiller les draps.
Elle remua son bassin, contente de recevoir une autre saillie, une autre dose de sperme, un autre orgasme i****tueux.
« -Encore, oui encore ! Aime moi, encore, baise moi autant de fois que tu en as envie. Déverse ta semence i****tueuse dans mes entrailles. Je la veux, je la désire. Je suis à toi, rien qu’à toi mon fils. »
« -Maman, maman c’est bon. Ma queue est si bien en toi, elle est faite pour te baiser et t’engrosser. »
« -Oui, ma chatte est faite pour toi, pour te donner du plaisir, pour que tu la baises, pour que tu l’irrigues de ta semence, pour que tu la remplisses de ton sperme. Utilise là selon ton plaisir, fais moi engendrer ta progéniture. Fais de ta mère ta femelle reproductrice. Saillie moi mon fils je suis ta chienne ! »
« -Ahhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!! » Damien éjacula une fois encore, s’effondra sur Elisabeth et s’endormit sur et en elle.
Quatre mois plus tard, Elisabeth était enceinte. Elle avait le ventre déjà un peu rond et était la plus heureuse des femmes.
Ils étaient en voiture avec Claire et Sophie. Ils avaient constaté que malgré son attrait pour la soumission, cette dernière n’était pas épanouie avec eux. Ce qui plongeait sa sœur en plein désarrois, Damien lui avait promis de tout faire pour remédier à cela. Il avait discrètement entrepris une démarche à partir d’une intuition qui avait germée à l’écoute du parcours de Sophie. Il ne s’en était livré à Claire qu’une fois sûr de son fait et après avoir tout mis en place. La jeune femme avait été surprise et troublée une fois de plus mais elle faisait totalement confiance à son maître et avait accepté sa solution.
Ils avaient proposé une escapade à la mer à Sophie mais avant de prendre la route ils l’avaient droguée pour qu’elle ne s’aperçoive pas de leur destination réelle. Se faisant elle sombra dans le sommeil au bout d’un kilomètre.
La belle blonde se réveilla dans un lit qu’elle connaissait bien, celui de la chambre de son enfance. Autour d’elle Damien, Elisabeth et sa sœur Claire. Elle sursauta flairant immédiatement le piège. Il se confirma immédiatement quand elle constata qu’elle était entièrement nue, portant seulement son collier de cuir.
« -Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi on est ici chez papa ? Que fait-on là ? »
« -Calme toi et écoute. » La coupa Damien. «- On a tous remarqué que tu n’étais pas heureuse avec nous malgré l’assouvissement sexuel qu’on t’apportait. » Sophie rougit de honte. « -Ta sœur m’a convaincu de t’aider, mais ma condition était de le faire à ton insu. Sinon tu aurais d’emblée rejeté mon idée qui pourtant est la solution à ton mal-être. Je suis venu ici, j’ai rencontré ton père avec qui je me suis de suite entendu. Il m’a laissé fouiller dans tes affaires. J’y ai trouvé et lu tes anciens journaux intimes, ce qui a confirmé ce que j’avais perçu dans ton histoire. Tu vois de quoi je parle Sophie ?»
« -Je, heu… »
« -Ne sois pas gênée, on est tous informés de ton secret sœurette. »
« -Ce n’est pas ce que vous croyez. J’étais jeune, c’était il y a longtemps »


100% (0/0)
 
Categories: HardcoreMatureTaboo
Posted by master_h
11 months ago    Views: 333
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments