VU SUR LE NET: De relation mere-fils à aman

Les trois semaines suivantes furent calmes. Le début des révisions du bac signifiait un certain enfermement et repli sur soi. A ce moment devait passer mon correspondant anglais Matt, qui n’était pas venu en France depuis 4 ans. Il devait passer une petite semaine chez nous début mai. J’étais assez content de le voir, j’espérais que cela allait me changer les esprits.
Il arriva en milieu de semaine en fin d’après-midi de mercredi. Nous étions heureux de nous revoir. Il avait un peu changé en 4 ans, un peu comme moi, nous étions passés de jeune adolescent à adolescent tout court. Mais ces années sans se voir n’avaient rien altéré à nos bonnes relations et, avec maman les trois premières journées furent assez joyeuses pour chacun et permirent de faire ce petit break bien attendu.
Le samedi était la journée traditionnelle des rencontres sportives, nous sommes donc allés participer à ces mimi olympiades qui étaient plus un moyen de rapprocher tous les participants qu’une réelle compétition. Le soir maman nous autorisa à aller à la petite soirée organisée sous condition de ne pas rentrer trop tard. L'ambiance fut bien calme et effectivement vers 22H nous étions de retour à la maison et tout le monde fila au lit.
Nous nous sommes finalement levés vers 11H le lendemain matin.
-Bonjour, et bien les garçons c’est pas une heure pour se lever.
-bonjour maman, et bien oui mais une bonne nuit réparatrice c’est top.
-Vu l’heure je ne vous faits de déjeuner, filez faire un brin de toilette et on mange de bonne heure.
-Ok mme acquiesça Matt.
Nous sommes donc passés par la case toilette, rasage et sommes redescendus vers 11H30 pour manger. Maman n’était plus en bas et je l’entendis nous crier.
-Mettez la table je suis là dans 10 minutes.
Nous nous exécutâmes tranquillement en l’attendant. Un bon quart d’heure plus tard tout était prêt et maman fit son apparition.
Elle s’était changée et portait maintenant sa petite jupette écossaise et un maillot de rugby assurément trop petit pour elle mais qui avait le don de laisser voir sa belle poitrine ballotter en toute liberté. Matt fut dans un premier temps un peu étonné mais ma mère lui sourit et lui dit:
-Je me suis mise à l’heure anglo-saxonne pour te faire honneur.
-Merci, ânonna t il.
Les yeux de maman pétillaient et je me doutais qu’elle avait une idée en tête.
-On se prend un petit, apéro ? demanda-t-elle.
-Que veux-tu Matt ?
-Je ne sais pas que me proposez-vous ?
-J’ai mis au frais une petite bouteille de champagne qu’en dites-vous les garçons ?
-C’est parfait pour moi répondis-je.
-Pour moi aussi dit Matt.
Nous prîmes alors gentiment cet apéro. Le regard de Matt était régulièrement accroché sur les cuisses ou la poitrine de maman et, même si elle faisait mine de ne rien voir, elle ne loupait pas un mouvement pour le rendre encore plus accroc.
Lorsque la bouteille fut terminée nous sommes passés à table. Le repas fut au diapason de l’apéro et l’occasion de quelques blagues un peu salaces qui achevèrent de détendre l’atmosphère.
En fin de repas maman se leva et s’adressa à nous:
-Bon les garçons quelque chose de prévu pour l’après-midi.
-Je ne sais pas, répondit Matt en me regardant.
Je ne dis rien, alors maman reprit la parole.
-Et bien moi j’ai bien une idée mais je ne sais pas si cela peut vous plaire ?
Matt ne savait que répondre et quelques secondes passèrent ainsi.
-Et bien les garçons, vous êtes grands maintenant on peut envisager des jeux différents, dit-elle en regardant Matt.
Il me semblait avoir à peu près compris l’allusion de maman mais ne savait comment réagir.
Que proposes-tu maman ?
Elle me sourit.
Elle partit s'asseoir sur les genoux de Matt en lui faisant face.
-Et bien....... je pensais que vous pourriez vous occuper de moi dit-elle en le fixant droit dans les yeux avec son petit regard malicieux.
A ces paroles Matt changea de couleur ce qui fit rigoler maman. Elle caressa son torse alors qu’il ne bougeait pas d’un centimètre.
-Alors Matt, tu joues avec nous lui dit-elle.
-Yes, bredouilla-t-il.
Elle se recula un peu et retira son maillot pour libérer sa poitrine.
-Depuis le temps que tu les regardes fais-toi plaisir dit-elle à Matt.
Ce dernier posa ses mains sur ces seins et commença à les caresser. Je pouvais lire la joie mais aussi l'excitation sur le visage de ma mère.
Elle lui retira son tee-shirt et vint plaquer ses seins contre son torse. Elle déposa un baiser dans son cou, puis se recula pour embrasser son torse. Voir ma mère chauffer Matt me donnai une gaule du tonnerre.
Elle s'agenouilla entre les cuisses de Matt et commença à ouvrir sa braguette puis libérer sa queue gonflée de désir. Elle la prit en main, sa queue avait à peu près la même taille que la mienne mais un peu plus épaisse. Elle libéra son gland et commença à le titiller avec sa langue.
Matt frémissait déjà. Maman avala alors tendrement la queue de Matt et commença à profondément le sucer. Il montait rapidement dans les tours. Maman ralentit alors la cadence pour le laisser souffler et profiter de sa fellation.
Personnellement j’avais une gaule du tonnerre et la sortis de mon pantalon.
Maman voyant ma queue tendue de désir reprit de plus belle sa fellation et là au lieu de se contenir, elle pompait Matt de plus en plus furieusement. Ce dernier ne pouvait rés****r bien longtemps. Maman stoppa sa fellation, approcha la queue de Matt de ses nichons et continua à la branler.
-Vas-y viens sur mes gros nibards.
Quelques secousses plus tard Matt larguait de gros jets de foutre sur les nichons de maman. Elle continua à l’astiquer jusqu’à la dernière goutte puis passa ses doigts dans sa bouche pour se délecter du nectar de Matt. En faisant cela elle le fixait droit dans les yeux, ce dernier était médusé.
Après quelques secondes elle se relava et vint me faire face. Ses nichons dégoulinaient du foutre de Matt
-Et bien mon cœur cette petite mise en bouche est bien agréable mais je crois que tu vas devoir éteindre un peu l’incendie
Elle se retourna alors, écarta les jambes pour se placer au-dessus de mon bassin et retroussa sa jupette. Je pointais alors ma queue tendue de désir vers sa vulve. Elle descendit et arriva au contact de mon gland. Sa fente s’ouvrit toute seule et elle était déjà plus que trempée. Elle continua sa descente et n’eut aucune peine à s’empaler à fond en une seule fois tellement son excitation était grande. Elle commençait maintenant à monter et descendre sur ma colonne de chair qui lui labourait l’utérus
Matt encore sous le coup de l’étonnement ne loupait rien de ce spectacle étonnant.
Maman s’empala de nouveau à fond et commença à onduler du bassin. Elle adorait cette position qui la défonçait à fond
De petits cris de plaisir commençaient maintenant à s’échapper de sa gorge et de jolies contractions commençaient à enserrer ma bite. Un mouvement plus ample de son bassin lui extirpa son premier orgasme qui l’immobilisa quelques secondes.
Elle sentait ma bite encore totalement dure dans son intimité.
-Et bien mon salaud, tu en tiens une bonne me dit-elle.
Elle se leva et alla s'asseoir sur le bord de la table les cuisses grandes écartées.
-Allez viens me la mettre.
Je me plaçais entre ses cuisses et pénétrais de nouveau son intimité en passant mes bras sous ses cuisses pour permettre une pénétration la plus profonde possible.
Nous étions maintenant corps à corps et je lui labourais le ventre à grand coups de queue, ce traitement commençait à la rendre dingue de plaisir, ses nichons virevoltaient dans tous les sens et ma queue était de plus en plus écrasée dans son intimité contractée.
Nous étions touts les deux à bout de souffle et je finis par me vider en elle.
Je sortais finalement de son intimité pour contempler le spectacle. Ma mère était là sur la table, les cuisses écartées, les seins pleins de foutre. Alors maman se leva et nous regarda l’un après l’autre.
-Alors les garçons, personnellement ça va et vous.
Nous la regardions ainsi radieuse et répondîmes par un petit sourire.
Elle se plaça entre nous et prit en main nos sexes.
-Vous me suivez les garçons, on peut continuer à jouer dans un lieu plus pratique.
Elle nous emmena dans le salon par la bite et s’assit sur le canapé en nous attirant de part et d’autre d’elle.
Nous restâmes ainsi quelques minutes à reprendre nos esprits.
Puis maman passa une main sur le torse, descendit sur son ventre et s’empara de sa queue. Elle commença à le branler.
-Tu veux me donner du plaisir lui dit-elle avec un large sourire.
-Oui, j’en ai très envie.
Petit à petit sous les caresses de maman sa verge reprenait vigueur. Maman attrapa alors un préservatif et recouvrit le sexe de Matt.
Elle se plaça alors au-dessus de ses cuisses et présenta la verge à l’entrée de sa vulve. Elle fit alors pénétrer le gland.
Elle attaqua alors un lent va-et-vient en s'enfonçant toujours plus sur son sexe bien dur. Elle finit par s’empaler à fond sur sa queue en posant les mains sur son ventre et lui souriant. Ses mouvements étaient langoureux et tendres. Ils partageaient ensemble ce moment lentement........
-Viens mon cœur, j’ai envie de te sucer.
Tout en continuant à aller et venir sur la queue de Matt elle avala ma queue gloutonnement. Voir maman me sucer pendant qu’elle se faisait écarteler la vulve me remit rapidement en forme. Elle arrêta alors de me sucer et nous regarda à tour de rôle.
-J’ai envie que vous me baisiez tous les deux ensembles. Viens dans mon cul mon cœur.
Elle se pencha alors sur Matt en l’attirant vers l’arrière. Ceci libéra le bassin de Matt qui pouvait alors la pistonner à sa guise et me donna accès à sa croupe.
Je récupérais un peu de ses sécrétions pour commencer à lui titiller l’anus. Rapidement je réussis à introduire un doigt puis deux dans son cul. J’humidifiais ma queue et la présentais alors à l’entrée de son cul. Il y eut une petite résistance à la pénétration puis le gland s’introduisit dans son cul ce qui lui extirpa un petit gloussement.
Matt de son côté continuait à la pistonner et moi je pénétrais de plus en plus profondément le cul de ma mère. Bientôt nous nous pouvions le pénétrer tous les deux à fond. L’alternance de nos coups de piston ne lui laissait aucun répit et les petits gloussements se transformaient en cris.
Nous étions tous les deux aussi excités de la baiser ainsi, les pénétration devenaient a****les.
-Défoncez-moi à fond, allez-y mes petits hommes.
Ces encouragements et cris ne firent qu’amplifier la défonce qui maintenant ne lui extirpait que des cris, convulsions et orgasmes non stop.
Matt lui attrapa les épaules alors que je lui prenais les hanches pour complètement la bloquer alors qu’elle hurlait de plaisir. Nous avons presque simultanément joui et éjaculé.
Chacun prit quelques secondes pour rendre son souffle, nous étions tous les 3 en sueur, moi empalé dans son cul et elle allongée sur le torse de Matt.
Je sortais alors de son cul maintenant baveux, puis, elle libéra la queue de Matt et après cette défonce effrénée nous sommes tombés dans le canapé.
-Et bien mes petits hommes, vous je ne sais pas mais moi je me sens divinement bien et toi Matt.
-Très bien.
Et toi mon cœur.
Pleine forme maman et toi, il me semble que tu es plus que chaude aujourd’hui.
Cela vous déplaît.
Non bien au contraire mais je ne savais pas que tu aimais les sports d’équipe.
Moi non plus mais bon c’est bien agréable.
Nous nous sommes un peu désaltérés et avons repris nos discussions et petits jeux érotiques jusqu’à la fin de la journée.
Matt finit la soirée en faisant sa valise car il repartait le lendemain avec un bon souvenir de ce séjour.



100% (1/0)
 
Categories: Voyeur
Posted by master_h
11 months ago    Views: 737
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments