VU SUR LE NET: De relation mere-fils à aman

Je ne savais pas comment cela pourrait à l’avenir se passer.
Durant le WE et en début de semaine il n’y eut aucune allusion à ce moment ou même à cette soirée. Je ne savais qu’en penser. Était-ce un moment d’égarement, une erreur, quelque chose qu'elle regrettait ?
De son côté, elle avait repris ses habitudes comme si rien ne s’était passé.
Ce jeudi matin je décidai de savoir ce qu'il en était. J’arrivai le matin dans la cuisine, passai lui faire un petit bisou
-Bonjour maman.
-Bonjour non chéri, bien dormi ?
-Impeccable.
Je m’installai à table et commençai à déjeuner. Comme tous les matins elle portait sa grande chemise jusqu’à mi-cuisse et s’activait tout en déjeunant à préparer son repas du midi.
-Tu es bien calme ce matin, bien réveillé ?
-Oui.
-Pensif alors ?
-Un peu.
-Et bien j'espère que ce n’est pas grave ?
Cette allusion était une trop belle occasion. Je me suis levé, me suis positionné derrière elle et l’ai prise par les hanches.
Surprise elle stoppa ce qu’elle était en train de faire.
Je me suis collé à elle et ai commencé à balader mes mains sur ses hanches.
Elle ne disait rien et ne bougeait plus, ma queue commençai à durcir et déformer mon caleçon.
J’ai commencé à relever sa chemise et posé mes mains sur son ventre. Une de mes mains est alors descendue vers son sexe mais elle avait les jambes jointes.
J’ai lentement caressé son bas-ventre, ses mains se sont renfermées, elle a baissé la tête et pris un forte inspiration.
Ses cuisses se sont alors un peu écartées et j’ai pu glisser un doigt entre ses lèvres. Elle était littéralement trempée. Personnellement je tenais une gaule du tonnerre.
Je l’ai prise par la taille, emmenée puis assise sur le bord de la table. J’ai sorti ma bite de mon caleçon, l’ai posée sur sa vulve et m’y suis introduit profondément. Immédiatement j’ai commencé à la pistonner violemment mais l'excitation et la v******e de l’action m’ont fait perdre toute maîtrise et je me suis déversé en elle.
Sentant ma semence la remplir elle a enserré mes hanches avec ses cuisses, a retiré sa chemise et est venue fougueusement m’embrasser. Nous nous embrassions sauvagement, ses gros seins contre mon torse, ce qui eut pour effet de redonner vigueur à mon érection. Elle a alors reculé la tête et m’a fixé droit dans les yeux.
Elle avait un regard que je ne lui avais jamais vu, presque a****l, à mi-chemin entre le désir et le plaisir.
Elle s’est appuyée sur ses deux mains et m’a dit:
-Tu as vu dans l’état où tu m’as mise maintenant tu as plutôt intérêt à me baiser.
J’ai alors recommencé à la pilonner vigoureusement, chaque va-et-vient entraînait un son rauque sortant de sa gorge, puis elle a commencé à crier, les coups de boutoir étaient toujours aussi violents puis je me suis à nouveau répandu en elle lui tirant un râle de plaisir.
Nous nous sommes dégagés l’un de l’autre et elle a filé vers la salle de bain. Après avoir repris une petite douche, elle a attrapé son repas de midi et a filé au boulot.
J’étais moi toujours au petit déjeuner, avec son regard dans la tête. Ce regard était celui du désir, il m’a fait prendre conscience qu’en dehors d’être ma mère, elle était une femme avec des désirs, envie, une libido........, jamais plus je ne verrai ma mère de la même manière, ce simple regard avait pour moi changé la vision que j’avais d’elle.
Cette journée fut pour moi assez longue, troublante et pleine de décisions. La première que je mis en place immédiatement était de l’aider dans les tâches que nous avions à faire pour vivre et entretenir la maison.



100% (2/0)
 
Categories: MatureSex HumorTaboo
Posted by master_h
1 year ago    Views: 1,484
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments