VU SUR LE NET: Une pute bcbg (4)

Rachid, Brahim et Momo n'en reviennent toujours pas de la chance qu'ils ont ! Ils ont été bien inspirés en décidant de suivre cette bourgeoise. Depuis une bonne heure, ils se régalent de la voir se faire baisée dans toutes les positions par le grand black qui semble être son chauffeur ; Ils sont cachés dans la cuisine et ils n'arrêtent pas de filmer avec leurs téléphones portables. Un vrai film porno ! Maintenant, la bourge est à genoux dans le salon en train de lécher sa bonniche qui gémit sous les coups de langue de sa patronne. Rachid a sortie sa queue et se branle furieusement. Un plan a germé dans son esprit et il en a parlé aux autres qui sont d'accord.Avec le film qu'ils viennent de « réaliser », ils peuvent faire chanter cette superbe bourgeoise.




Maria donne des coups de reins pour mieux sentir la langue de sa patronne qui s'enfonce dans les replis de son intimité. Elle prend un pied immense à contraindre cette distinguée bourgeoise a la lécher.On imagine bien que c'est une première pour Madame de Saint-Preux ! Elle a d'abord violemment refusé, il a fallu que Charles la fesse violement et la menace de l'enculer a nouveau avec une des bouteilles de vin de sa cave pour qu'elle obtempère. Charles la branle sans ménagement, lui enfonçant ses doigts dans sa chatte dégoulinante.
- Elle est trempée cette salope !
Madame gémit sourdement, elle veut protester mais Maria la tenant solidement par les cheveux la f***e à continuer son gouinage.Madame lui donne des coups de langue, léchant la cyprine avec un sale plaisir inavouable. Elle est trempée. Elle mordilla le clitoris de Maria qui poussa un cri bref et resta inerte sur la moquette.



Rachid décide de passer à l'action. C'est le moment. Les trois jeunes sortent de la cuisine provoquant la stupeur de la bourgeoise et ses domestiques. Maria encore à terre se relève et Charles, la bite à l'air, se dirige vers eux l'air menaçant.
- Dégagez de la, petit morveux !
Rachid montra tout de suite son portable à Charles qui n'est pas idiot. Il a déjà compris. Conciliabule avec le jeune caïd. Pendant ce temps, Brahim et Momo s'emparent de Bénédicte et Maria qui poussent des petits cris. Elles sont dirigées vers le canapé ; Coincées entre Brahim et Momo, qui sont tous deux d'une stature imposante. Madame et sa bonniche ne protestes plus.
Le marché de la petite frappe est très clair. Si vous ne voulez pas que le film se retrouve sur Internet, il va falloir que la bourgeoise en chaleur soit très obéissante. Madame entend ses paroles et proteste :
- C'est hors de question ! Charles faites quelque chose !
Charles et Rachid s'affrontent du regard, se jaugent.Le chauffeur de Madame se dit que finalement il peut y trouver son compte.
- Ok, mais ça sera pas gratuit ! Je te la loue.
Horrifiée, Bénédicte de Saint-Preux écoute son chauffeur et ce jeune qui pourrait être son fils parlé d'elle en termes de bétail que l'on achète.
La transaction financière se termine et les deux parties tombent d'accord sur un prix.
Rachid se tourna vers le canapé ou Brahim et Momo ont commencé l'exploration de leur nouveau jouet. Ils malaxent les seins de Madame qui tente de se dégager tant bien que mal. Rachid s'approcha sortant sa bite et la présenta devant la bouche de Bénédicte qui tourna la tête en faisant une grimace de dégoût. Il agrippa ses cheveux et la contraignit à avaler sa queue. Des larmes montèrent aux yeux de Madame. Les seins toujours maltraités par les deux jeunes, elle commença à sucer le jeune homme qui fit coulisser avec un plaisir sadique sa queue entre les lèvres pulpeuses de la bourgeoise.


Charles s'est approché de Maria, excité par la situation de voir sa patronne livrée à ces trois jeunes pervers. Maria aussi est excitée, son fantasme se réalise pleinement : sa patronne va devenir leur esclave sexuel ! Mais pas seulement à elle et à Charles mais aussi à ces trois jeunes qui doivent jubiler a l'idée d'avilir cette femme d'âge mur.Les bruits de succions provoqués par la bouche de Bénédicte allant et venant sur la bite dressée de son « acheteur » emplit le salon. Se mélangeant aux halètements de Brahim et Momo qui jouent avec les seins de Madame. On les lui tord, on suce les pointes des mamelons, on les soupèse.Momo se pencha et mordilla un téton ce qui fit couiner de douleur Madame. Brahim engouffra son index dans le vagin de Bénédicte qui sursauta.Le bruit obscène des doigts de Brahim clapotant dans le sexe béant de Madame de Saint-Preux les fis rire.
- Ca joue les bourgeoises mais des qu'on la chauffe un peu ça coule comme une fontaine.
Maria posa la main sur la protubérance provoquée par l'érection de Charles. Elle le dégagea et le goba, sa langue commençant un ballet endiablé autour de son gland.



Bénédicte de Saint-Preux fut mise à genoux sur la moquette. Elle geint sous les coups de langue de Rachid derrière elle. Pour la préparer a-t-il dit.Devant elle, Momo lui a enfoncé sa queue dans la bouche et elle le suce avec application. Son corps ne lui appartient plus, elle ne sait plus ou elle se trouve, elle est dans une semi torpeur.Toutes ses mains qui l'explore la rende folle...Folle de dégoût, de honte mais aussi de plaisir...Ses sens se réveillent.Elle poussa un cri, étouffé par la bite de Momo, quand Rachid, les mains crispés sur ses hanches, la pénétra. Son ventre vient claquer contre les fesses de Madame ; Ses gros seins ballottent dans tous les sens. Elle gémit sans discontinuer. Elle recrache le sexe de Momo pour reprendre sa respiration. Son corps est secoué comme un prunier par Rachid qui la pilonne avec vigueur.Brahim lui tourne la tête, la forçant à accepter sa queue.
Elle doit alterner entre les deux bites qui se présentent devant son visage ravagé. Grimaçant sous les coups de queues de Rachid.
Charles a cambré Maria sur le bord du canapé et il la défonce comme un fou la faisant couiner de bonheur. La vue de sa patronne prise comme une chienne par ses trois jeunes le rend dingue !
Rachid c'est retiré de la chatte de Madame et il l'a allongé sur la grande table du salon, les jambes relevées à la verticale, il donne de violents coups de reins faisant tressauter ses seins. Brahim la tenant toujours par ses cheveux fais coulisser sa bite dans sa bouche accueillante. Rachid accéléra ses mouvements en grognant et sortit précipitamment, éjaculant sur le ventre de Madame. Aussitôt remplacé par Momo.


Brahim lui aussi sent qu'il ne va plus pouvoir se retenir.Il dégagea son sexe dure et se branla au dessus du visage de la bourgeoise.Des jets de sperme fusèrent allant s'écraser sur le visage de cette bourgeoise prétentieuse. Les filaments blanchâtres lui souillèrent les cheveux, le front et coulèrent sur son nez et ses lèvres.Rejoint par Charles qui déversa son sperme sur sa patronne en grognant de plaisir.

Momo a obligé Madame de Saint-Preux à se mettre à quatre pattes au milieu de la pièce. Il s'agenouille derrière elle et pointe son gland vers l'ouverture de ses reins. Bénédicte poussa un hurlement et tenta de s'échapper aussitôt retenue par Brahim et Rachid. Bénédicte remua des fesses ce qui excita encore plus son tourmenteur. Elle sentit le gland f***er son anus et elle gémit.
D'une brutale poussée, Momo s'enfonça de toute sa longueur faisant hurler Bénédicte. Elle halète sous l'intromission. Les traits crispés par la douleur. Momo commence à bouger faisant aller et venir sa bite dans le cul de Madame. Il accéléra donnant des coups de reins de plus en plus violents, faisant couiner Bénédicte qui secoue la tête dans tous les sens. Haletante, gémissante.Momo lui défonce le cul en haletant, sa queue coulisse facilement maintenant dans l'étroit boyau.
Sentant le plaisir monter de ses reins, il se retira et voulant, lui aussi, humilier cette bourgeoise friquée, il l'obligea a se retourner et lui lâcha tout son foutre sur son visage.



Bénédicte de Saint-Preux, sa robe en lambeaux, les bas déchirés, est affalé sur la moquette de son salon, recouverte de sperme. Elle tente de récupérer.Autour d'elle, ses tourmenteurs regardent le film sur leur portable et discute ensemble de la suite à donner :
- Faut mettre le film sur Internet.Y a des sites spécialisées pour ça.
- Faudrait pas qu'on la reconnaisse.
- On peut flouter le visage, pas de problème.
Se tournant vers Charles, Rachid lui demande si il peut lui louer Bénédicte pour l'emmener dans ça Citée.Charles ne s'y oppose pas mais pas ce soir car les Saint-Preux ont des invités, Mr et Mme Bourbon Dumas. Mr Bourbon Dumas est le Directeur général pour la France dune grande Multinationale américaine.
Intéressé, Rachid demande :
- Et la bourge de ce type, elle est comment ?
Charles eut un sourire entendu :
- 65 ans, encore pas mal, il parait.
- Ca nous en ferait une en plus.
- Faut voir
Bénédicte entend tout cela mais ne réagit pas alors que Charles et ses complices parlent d'elle en termes odieux. Elle pense a son amie Marie-Chantal Bourbon Dumas.Allait elle, elle aussi, tomber entre les griffes de ces pervers ?

100% (2/0)
 
Posted by master_h
1 year ago    Views: 938
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments