Rencontre sur une plage déserte.



Je suis une Oranaise de 20 ans. Mes dimensions 100,75, 100. J'ai pris pour habitude quand je me sens un peu seule de me promener un peu tard à la plage qui est à 5 minutes de chez moi.
Ce soir là il était 21h, je mets ma robe de plage hyper moulante, un peu transparente et je ne porte aucun sous-vêtements et je me rends à la plage.
Arrivée sur les lieux, je prends mon tapis de plage, je cherche un petit coin tranquille et je m'y installe. Je regarde les vagues s'écraser sur le sable. Il commence à faire froid et mes seins pointent un maximum. Il y a trois jeunes gars, 18 ans, qui débarquent en voiture, un peu bourrés et qui m'interpellent.
"Hé sexy, tu ne veux pas de la compagnie?"
Je ne sais pas trop quoi répondre et je préfère me taire, j'enroule mon tapis de plage et je m'en vais mais pour retourner chez moi je dois passer devant eux. Arrivée à leur niveau, l'un d'eux me prend par le poignet et me dit:
"Alors sexy, tu pars déjà, ça te dit pas de t'amuser un peu avec nous?"
Au moment où il dit ça, son pote vient derrière moi, mets sa main sur mon sexe et me ramene sur sa bite que je ressens sous son pantalon. Il descend sa main sous ma robe et voit que je n'ai pas de culotte. Un deuxième me prend les seins dans ses mains puis me les suce ou plutot il me tétait les seins commee un bébé. Je ne peux pas m'empecher de gémir de plaisir et d'excitation.
"Hé les gars, c'est une belle petite Kahba qu'on a là. On va te donner ce que tu veux sexy."
Je pose un pied sur la voiture et je me cambre pour sucer l'un des gars qui d'ailleurs avaient déjà enlevé son short. L'un me donnait des doigts et l'autre me caressait les cheveux en fumant son joint.
Ces gars ont des bites immenses je ne peux pas m'empecher de mouiller tellement j'en suis excitée. Celui qui me caressait les cheveux part dans la voiture et revient avec des capotes. Il enfile tous une et ils décident de me prendre un par un. Le premier suce mon sexe comme une glace avant de me pénétrer la chatte comme un malade. Son sexe est tellement gros que je le sens toucher le fond de mon vagin. Je deviens folle de plaisir.

Ce que j'adore avec nous les arabes c'est qu'en plus que les hommes aient d'enormes zobs ils ont beaucoup d'endurance. Le premier, après m'avoir défoncé comme une bête pendant presque une demi heure a enfin joui en moi.
Il sort, me donne deux tapes sur les fesses et donne la place au second. Ce dernier décide de me péter le cul. Il me met un doigt puis deux puis trois dans le cul pour bien le dilater puis il enfonce son putain de gros zob dans mes fesses.

Ca m'a fait tellement mal que j'ai crié. Et ce n'est pas pour autant qu'il y est allé en douceur. Ce connard me pétait le cul comme une chienne avec des va et vients tellement rapides qu'au bout de quelques secondes je ne sentais meme plus mes fesses.
"Putain sexy, tes fesses sont trop bonnes. me dit-il.
-Je le sais très bien, lui ai-je répondu."
J'avais peut etre mal mais le plaisir commencait à venir, je lui demandais d'aller plus vite encore, on devait etre à 2 pénétrations par secondes. Il me péta le cul pendant près de 15 minutes non stop avant de se retirer. Je pensais qu'il allait jouir mais je me trompais, il me pénétra violemment avec des mouvements plus amples. Il sortait completement son sexe pour le remettre brutalement dans le cul. Je crois que mon coeur s'arretait à chaque pénétration. Au bout de la dixième pénétration, je jouis comme jamais je n'avais joui. Le gars était fièr de lui, et il se mit a se masturber devant mon visage et il joui sur moi. Je me relevais et je m'apretais à descendre la robe quand le dernier me dit:

"hé Kahba, tu m'as oublié.
Je lui souris et je m'agenouille devant lui et je le suce goulument. Les autres me regardant faire bandaient encore. Ca m'excitait tellement de voir ces 2 énormes batons surgonflés que j'ai dit que je les voulais les trois en meme temps, on déplia le tapis de plage.
Le premier se met en dessous, je m'empalais sur lui. Je n'ai pas eu de mal à rentrer, ma chatte était completement dilatée. Le deuxieme s'occupait de mon cul qui lui aussi était dilaté. Je sucais le troisième. Ces mecs m'ont défoncé comme des bêtes à tel point que je saignais du cul. Le connard m'avait déchiré le cul.

J'avais tellement mal. Je leur demandais d'arreter mais rien à faire. Comme on dit chez nous "Ils étaient partis pour le mal." Ils ont continué malgré mes plaintes à me péter le cul et la chatte. Le dernier que je sucais m'avait aggripé les cheveux pour que je n'arrete pas de le sucer. Ca tournait au viol mais à vous faire une confidence j'avais toujours révé de me faire violer. Je souffrais encore pendant 30 minutes à me faire défoncer par ces déchainés avant qu'ils me jouissent dessus.

Ils me proposèrent de me raccompagner. J'etais tellement fatiguée par tous ces ébats que j'acceptais. J'étais à l'arrière avec l'un d'eux et il m'embrassait en me caressant les seins sur la banquette arrière. Arrivés chez moi je les embrassais tous et je leur dit que maintenant qu'ils connaissent où j'habite, si ils ont une envie de baise ils savent où aller.
80% (5/1)
 
Categories: AnalGroup SexHardcore
Posted by marie86
2 years ago    Views: 713
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
7 months ago
Excellente histoire mais pour quoi pas mettre des photos de ton sublime corps :)
bi49
retired
2 years ago
excellent