mon gendre ( FATIMA ) 2

Cela fait déjà quelque mois que je me fais baiser par mon gendre Said. Et depuis je ne pense plus qu'à ça. Il faut dire qu’il a une bite énorme, bien plus grosse et plus longue que mon époux. Il me sodomise comme on ne me l'a jamais fait. Mon mari après une dizaine d’aller retour n’en peux plus, benjamin, lui, il peut rester des heures à me défoncer le cul !

Je préparais à manger quand Said c'est mis à promener ses mains sur mes fesses puis sur mes seins qu’il c'est mis à caresser par dessus ma robe qu’il m'a retiré délicatement et laissé tomber à terre. Ne portant rien dessous, je me suis retrouvée toute nue au milieu de la cuisine. Benjamin parcourait mon corps avec sa langue.
Il suçait les bouts de mes seins, tournant et retournant autour de mes tétons qui durçaient. Il c'est occupé ainsi de mes deux seins d'une manière magique. Puis sa langue a reprit son chemin en descendant jusqu'à ma chatte tiède et toute humide, sa langue se promenait sur ma chatte, je n’en pouvais plus, je me suis mise a hurler de plaisir. Doucement, il m'a faite tourner, il a écarté mes fesses puis il a promené sa langue sur mon petit trou. Après quelques minutes, il c'est relevé, il a collé sa bite entre mes fesses, c'est penché sur moi et doucement à l’oreille il me dit : belle maman, je vais vous défoncer le cul, là, tout- suite dans votre cuisine !!!
Je me suis alors abandonnée à son bon vouloir, en lui criant : oui va y encule moi, défonce moi le cul, fait moi hurler. J’étais prêt à recevoir sa grosse bite dans mon cul. Il a alors posé sa bite sur mon petit trou et il m'a dit : je vais te faire hurler ma salope. Et Il a commencé à introduire sa bite dans mon petit trou.

Et doucement il s'est mis à aller et venir lentement, s’enfonçant un peu plus à chaque mouvement. C’était douloureux mais trop bon, je n'ai pu m’empêcher de lui dire : vas y défonce moi le cul à fond, oui va y c’est bon ! J’aime trop çà, défonce moi le cul encore plus fort. Il m'a alors poussée contre le mur en me disant : tu la veux ma bite tu vas l’avoir. Et il s'est mis à me défoncer le cul. C’était au-delà de ce que je pouvais imaginer, à chaque coup de bite, mes pieds ne touchaient plus parterre, cela a duré un sacré moment avant qu’il ne se vide dans mon cul et qu’il se retire doucement
Après qu’il m'ai bien défoncé le cul dans le couloir, on est allé se doucher et on a mangé. Puis on est allé au salon pour boire le café. Moi je n’en pouvais plus, j’avais encore envie de sa bite. Je me suis alors approchée de lui et je lui ai dit : tu sais, Said je n'ai jamais fait de pipe jusqu'au bout, mais avec toi je suis prête à tout...
Doucement, j'ai posé ma main droite sur sa bite qui a commencé à se dresser, je l'ai alors regardé dans les yeux et je lui ai dit : tu as une sacré bite mon salaud. Et je me suis mise à la dévorer... Oui, je ne lui suçais pas la bite, je la dévorais. J’en avais plein la bouche, sa bite me paraissait encore plus grosse, plus raide !

Said me disait : vas y belle maman sucez moi la bite. Continuez comme ça... Je n'en revenais pas, je suçais la bite de mon gendre avec plaisir, Pourtant dans mon fort intérieur je pensais que j'étais un peu folle... Mais j'étais tellement heureuse d'avoir enfin quelqu'un qui s'occupe de mon corps. Et c'était la première fois que j'étais traitée ainsi. Oui jamais mon époux ne m’avait traitée de salope ou claqué les fesses en me baisant.
J’en fis part a Said , il m'a alors attrapée par les cheveux puis il m'a dit : t'es vraiment une sacré salope, tu sais, il y a longtemps que j’aurais du te défoncer. Je me suis mise à lui sucer la bite comme je ne l'avais jamais fait. Il me disait : ne t'arrête pas, continue, oui encore, tu me fais du bien... Oooooohhh que tu es une belle salope et que tu suces bien... et j'ai sentie son sperme se déverser dans ma bouche, tellement il y en avait je n'ai pas pu tout garder ! J'ai alors avalé puis je lui ai nettoyer la bite. Il m'a prise par les cheveux et en souriant, il m'a dit : c'est bien Fatima,à partir de maintenant tu vas me sucer comme ça tout les jours...
Après un peu de repos il m'a demandé de le chevaucher. Ce que j'ai fait. Là j'ai senti sa main positionner sa bite à l’entrée de ma chatte. Doucement je me suis laissée descendre sur sa bite. Puis je me suis mise à monter et à descendre. En criant de joie, je m'empalais sur sa grosse bite, j’étais tellement bien que je n'ai pu m’empêcher de le regarder et de lui dire : elle et vraiment bonne ta bite mon cochon prend moi le cul...
Il m'a alors écarté les fesses et il m'a dit : allez, belle maman, donnez moi votre joli petit cul. Je me suis levée, il a positionné sa bite à l’entrée de mon petit trou. Sa bite a commençée à s'enfonçer doucement , je sentais le plaisir m’envahir et mon cul glissait sur sa grosse bite, j’appréciais ça. Je lui criais - oh mon cochon, C'est bon. Vas-y fait hurler, de plaisir ta salope de belle mère.
Après quelques minutes de plaisir, je lui ai dit : j’aimerais que tu te vides dans ma chatte. Il m'a alors embrassé m'a portée jusqu'au lit et là croyez moi, avant qu’il ne se vide bien au fond de ma chatte il m'a faite jouir comme jamais...
88% (14/2)
 
Categories: AnalMatureTaboo
Posted by marie86
2 years ago    Views: 709
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
vampire_d...
retired
2 years ago
je donnerai 20/20 pour cette saloppe
bi49
retired
2 years ago
veinard il se tape la mere et la fille