Ma petite Zahia baisée par des Algér

Je voudrais vous faire partager l'histoire de mon épouse avec les arabes, notamment
les Algériens qu'elles adore pour leur virilité légendaire...

Voilà, je commence. Ma femme est une jolie petite blonde de 1.75 pour 52 kg avec une
poitrine assez généreuse. Nous sommes mariés depuis 6 ans, et nous avons toujours
connu une certaine harmonie dans nos relations sexuelles. Je ne me doutais pas de son
fantasme, qui je dois l'avouer m'a beaucoup surpris ; mais également énormément
excité. Tout a commencé lorsque nous sommes partis en vacance en Algérie. C'était en
juillet 2005, et ma femme Zahia avait beaucoup insisté pour partir dans un pays qui
sortait tout juste d'une effroyable guerre. L’Algérie offrait des prix avantageux et
la virginité d'un territoire hostile depuis les années de guerre. Je fus séduit par
son idée et je ne me doutais de rien...



Ma femme était très excitée à l'idée de partir. Elle voulait faire l'amour
fréquemment, ce qui n'était pas pour me déplaire, mais je ne l'avait jamais vue comme
ça! Lorsque nous sommes arrivés à l'aéroport d'Alger (Houari Boumediene), elle
n'arrêtait pas de mater les hommes qui la scrutaient à leur tour sans se gêner, et
j'étais un peu jaloux. 'Un peu' car étonnement je ressentais l'envie qu'elle fasse
l'amour avec eux sur le champ. Nous sommes partis dans un hôtel près de la côté qui
s'appelle Clubs des Pins. Zahia s'exhibait volontiers à la plage comme au bord de la
piscine. Les hommes le peu de touristes étrangers la mataient sans scrupule. C'est
vrai qu'elle est bien faite et très mignonne. Elle voulait bronzer seins nus, mais
quand elle demanda à une serveuse, celle-ci, toute rouge de gêne, lui déconseilla
vivement, car dit-elle, ce sont des pratiques inconcevable avec la mentalité des
algériens. Elle se contenta donc de passer de la crème en se pelotant les seins d'une
manière très érotique et provocante. Cela m'excitait énormément et souvent je bandais
comme un fou.



Le soir nous allions à la boîte du camp, et Zahia s'habillait de façon provocante:
Minijupe, petit haut moulant, et grand décolleté. Elle se déchaînait sur la piste de
danse et allumait tous les mecs, surtout le personnel de sécurité, des mecs bien
baraqués. Elle se frottait à eux leur caressant le cul. Parfois, certains n'hésitaient
pas à la peloter. Ils ne pensaient qu'à une chose : la baiser. La salope! Tout ça sous
mes yeux! Je dois avouer que ça me faisait bander et mon fantasme était qu'elle se
fasse prendre par toute l'Algérie.



Je n'allais pas être déçu! Ma femme Zahia avait sympathisé avec les arabes du groupe
de sécurité, et souvent elle bavardait de longues minutes avec eux, les faisant rire
un verre à la main. Un après-midi, alors que nous étions en train de bronzer au bord
de la piscine, Zahia me demanda les clefs de la chambre. Je les lui donnai et elle
partit l'air de rien, prétextant qu'elle avait oublié sa crème solaire. Je n'étais pas
dupe, elle ne sait pas mentir et j'avais vu clair dans son jeu. Je décidais donc de la
suivre discrètement.



Trois des mecs de la sécurité de la boite de nuit l'attendaient devant la porte de
notre chambre: trois arabes, dont deux l'air très excité. Ils pénétrèrent dans la
chambre, mais comme on était au rez de chaussée, j'avais juste à escalader la rampe du
balcon pour avoir une vue imprenable sur le grand lit, lieu des ébats...

Elles se déshabilla doucement pour faire monter le désir, puis Ils commencèrent par
lui malaxer les seins tout en lui roulant des pelles. Ensuite, ils s'allongèrent sur
le lit et se mirent tous les trois nus. Ma femme adorée commença par les masturber. Un
des algériens réclama une fellation, elle s'exécuta sans broncher avec plaisir. Elle
prit sa bite et l'enfonça dans sa bouche. Elle suçait son gland avec délice. Un des
deux autres lui léchait la chatte et ma femme poussait des petits cris de plaisir.
Moi, je me tripotais comme un fou. J'aurais tant voulu sortir de ma cachette pour
participer avec eux, mais je savais que là où j'étais c'était plus excitant.



Soudain, ma femme s'arrêta et demanda qu'on la prenne par derrière comme une chienne :
'faites moi mal du cul, je veux sentir vos bites au plus profond de moi'. Le plus
costaud des trois arriva par derrière et la pénétra violemment de sa grosse bite
marron dans sa petite chatte blonde. Elle poussa un cri de douleur et de plaisir. Le
va et vient commença ; il lui prit les seins et la traitait de salope : 'Prends-ça
salope, je vais te défoncer petite pute '. Un autre lui enfonça son sexe
dans la bouche : 'vas-y suce, suce moi bien petite pute, et n'oublie pas que c'est un
zeb algérien que tu suces'. Je me branlais et je sentais que j'allais éjaculer, mais
je me retenais difficilement, pour augmenter mon désir.



Au bout de trois à quatre minutes de défonce, l'Algérien qui la prenait par derrière
éjacula en elle. Elle eut un orgasme au même moment: 'Oh oui! c'est bon!' Le deuxième
arabe la prit en levrette. La chatte de ma femme était bien lubrifiée par le sperme de
celui qui venait d'éjaculer et qui retomba dans sa chatte. Il la pénétra sans problème
et avec f***e. Ma femme voulait l'emballer, il lui roulait des pelle pendant qu'elle
passait la main dans ses cheveux crépu. L’Arabe lui défonçait la chatte. Elle
jouissait de nouveau. L'arabe venait d'éjaculer en elle en poussant un cris de plaisir
comme le ferait un ours en rut.



Ma femme décida que le troisième allait l'enculer : 'vas-y encule-moi au nom de tous
les Algériens qui me font rêver'. L’Arabe n'hésita pas, il la sodomisa par derrière
sauvagement, excité par ses amis et tenant surtout à l'honorer mieux que ses deux
amis. Il lui perforait le cul avec f***e en la traitant de sale chienne . 'Je te nique avec zebbi ma salope, prends ça'. Puis au bout de quelques
minutes de labour, il se retira pour éjaculer sur son visage et sa poitrine. J'ai été
impressionné par la quantité de sperme que ce salaud lui déversa en plusieurs jets.
Même ses potes n'en revenaient pas et se mirent à l'applaudir dans un éclat de rires
généralisés. Je ne pouvais plus me retenir et je jouissais aussi avec eux comme je ne
l'avais jamais fait par le passé.




100% (16/0)
 
Categories: AnalGroup SexVoyeur
Posted by marie86
2 years ago    Views: 1,608
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
8 months ago
hummmm superbe , les arabes sont de supers amants
2 years ago
violent et sexiste mais bon y en a qui aiment