louvelovedetoi's Blog
Le thé érotique

Après avoir vécu avec F pendant plus de 3 ans, nous nous sommes mariés. Depuis maintenant 6 ans, nous vivons une vie de couple très uni tant spirituellement que physiquement. Il a été le premier à me faire jouir. Il a été le premier à me faire l'amour de façon différente. Je ne savais que me masturber seule dans mon coin. Aujourd’hui encore, je le fais sans honte devant lui. J'aime aussi le voir se masturber devant moi: j'en suis toujours excitée, c'est tellement beau une main d'homme qui monte et descend le long de sa queue.
J'aime le voir éjaculer, sentir son flux d’amour sur mon corps ou en moi. Et les délices de son pieux, devant ou derrière, peu importe il me fait toujours jouir.
Hier j'ai commis une faute dont je ne me vanterai pas. Je l'ai trompé…. Ce n'est pas totalement de ma faute: en faisant les vitrines cet après midi j'ai rencontré une ancienne amie de classe et nous n'avons pas pu nous empêcher d'évoquer le passé. C'est avec elle que j'ai connu mes premiers émois sexuels: je la faisais jouir en la masturbant comme elle le voulait et elle essayer de me faire jouir de la même façon. A cette époque, j'avais comme un blocage et je n'ai jamais pu jouir. Nous sommes allés chez moi pour prendre un thé. Tout en prenant ce dernier, mon amie, commence à me rappeler nos "aventures". Elle insiste sur le fait que je la faisais toujours jouir et que moi je restais en rade. Je lui explique alors, que depuis que je suis avec F, mon mari, j’ai enfin découvert le plaisir de la jouissance.
Pour elle le problème est inverse elle ne jouit pratiquement jamais avec son mari: il baise trop mal et surtout trop vite m’explique t-elle et elle renchéri en me précisant que c'est un éjaculateur précoce. Elle me confie qu’elle se caresse souvent. Sur ces mots, elle ouvre son sac à main et en sort un objet phallique imitant à la perfection un magnifique sexe d’homme.
Lise m’explique alors, comment elle utilise ce superbe objet pour arriver à ces fins. L’entendre parler ainsi me plongeât dans une chaude excitation, que je n’étais pas certaine de pouvoir contenir encore longtemps. A la vue de ses joues rosies et de son regard de plus en plus pénétrant, je compris qu’il en était de même pour elle…. Je ne sais, si mon attitude manifesta un quelconque désir, mais sans que je m’y attende, elle vint vers moi et m'embrassa. J’ai envie de ses caresses et je sens que tout mon corps le demande. Serrées, nos corps semblent s'accorder pour une suite chaude. Elle me pose une main sur ma fesse et à mon tour, je lui caresse les fesses. Doucement, je fais glisser sa jupe et en réponse, elle fit descendre la fermeture éclaire de ma jolie robe noire qui glissa le long de mon corps, laissant apparaître ma guêpière en dentelle que je portais avec des bas de soie. Maintenant allongée sur le sofa, nous nous caressons langoureusement. Pendant que je lui caresse les seins, elle me suce les tétons, elle sait que j’ai toujours adoré ces caresses sur mes seins, elle sait aussi que j’aime en même temps être doucement caressée entre les jambes…. Ne t’occupes pas de moi me dit-elle et laisse toi aller, offre toi à moi comme tu le fais pour ton mari…..Sur ces mots, elle se mit à m’embrasser tout le corps et s’attarda longuement sur ma chatte brulante, …..Sa langue douce et chaude joua à cache cache avec mon clitoris….Sous ces caresses langoureuse, je me mis à gémir, mon corps se tortilla dans tous les sens, la tête me tournait tant la jouissance qu’elle m’offrait fut profonde….. Elle me donne alors son gode, que je m’en file à fond dans le vagin. Je ne pensais pas y trouver autant de plaisir, Lise continue à m’embrasser l’intérieur des cuisses… Je le fais aller et venir dans mon sexe, il me comble totalement. Je n’en finis pas de jouir…. A son tour elle se le met et je l’embrasse.
Nous baisons comme de véritables amants. Il manque juste une chose: la sodomie. Je lui en parle et à ma grande surprise elle est vierge de ce coté. Je la fait coucher sur le dos, et je commence alors à la sucer et lui pose le bout du gode à l'entrée bien mouillée de son joli petit cul. Elle écarte les fesses avec ses mains. Je me souviens de ma première fois et j'agis de la même façon. J'enfonce très lentement le gode dans son anus et une fois la barrière du sphincter franchie je sais qu'elle acceptera le reste. Au début elle me dit qu'elle a mal et au bout d'un petit moment elle me demande d'aller plus vite. J'accélère ma cadence et m'étonne de la voir prendre autant de plaisir. Elle jouit, crie et enfin, elle s'écroule complètement vidée….Après nous être rhabillée, je raccompagnai Lise à la porte, elle m’offrit sont gode en souvenir de cet instant unique. Lorsque mon mari rentra, mes yeux exprimaient encore la jouissance reçue de mon amie, en me voyant ainsi, il me demanda, si je m’étais bien masturbée. La réponse ne pouvait être que oui, et que j'avais très bien jouit en pensant à lui…..
.
Posted by louvelovedetoi 4 years ago
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
sexysand
retired
3 years ago
wow je semble lire notre propre vie
4 years ago
Coucou Amour. Entre ton imagination débordante et la réalité probable, il n'y a qu'un pas .. La prochaine fois que tu te tapes une de tes copines, appel moi que je puisse au moins regarder en me masturbant dans mon coin .. Bisou sur ta petite Chatte Rousse.