Tata dans la cuisine

Cet été la, dans les années 60, l’été de mes 15 ans, je passais les vacances dans la ferme de mon oncle et de ma tante (environ 35-40 ans).
Ce matin là, je quittais mon oncle, dans les champs car il y devait travailler toute la matinée, je rentrais donc à la ferme.
J’allais vers la maison pour boire un verre d’eau, quand j’entendis des bruits provenant de la cuisine. Entrebâillant la porte, je vis ma tante Aimée adossée à l’évier, embrassant un homme. Je reconnus cet homme, c’était Maurice (50 ans environ), le fermier voisin.
Ils s’embrassaient goulûment, Maurice tétait la langue de tata et ensuite reprenait sa bouche avec des bruits de langue et de salive. Pendant ce temps, les mains de Maurice pétrissaient les grosses mamelles de tata, sous la légère blouse.
Puis il retourna ma tante et tout en continuant à lui masser les seins, il l’embrassait dans le cou. Il fit tomber la blouse et la culotte d’Aimée, lui toujours habillé. Apparemment il faisait sentir sa virilité contre les grosses fesses de tata.
Se retournant, ma tante déshabilla Maurice, faisant jaillir de la braguette une queue de longueur normale mais de gros calibre car très épaisse et noueuse. Elle s’agenouilla et pris la grosse bite en bouche.
-Ah oui Aimée, vas-y suce suce.
-Putain qu’elle est grosse, articula tant bien que mal ma tante
Cela dura un moment, puis Maurice entraina sa maitresse vers la grande table de la cuisine et l’allongea sur le dos. Il l’a pris instantanément à grands coups de reins .Au bout d’un moment il la retourna et introduisit son gros engin, par derrière .Les 2 amants se déchainèrent :
-Tu l’aimes ma grosse queue.
-Ah oui, putain qu’elle est bonne, vas-y fourres moi.
-Oh oui, je vais bien te défoncer.
-Vas-y bourre, bourre, bourre-moi. Prends moi à fond, défonces moi…
Trempés de sueur (tant par la température que par la baise), ils se livrèrent sans retenue, baisant sans arrêt pendant presque 20 minutes. Tante Aimée jouit la première en gueulant des mots crus, enfin ils se redressèrent et Maurice gicla tout son foutre sur les grosses mamelles de tata. Ils se rhabillèrent et se quittèrent en échangeant un baiser bien baveux.
Les 2 amants sortirent de la cuisine sans voir que j’avais eu le temps de me cacher dans la salle à manger. Inutile de dire que pendant le spectacle, je n’en perdis pas une miette en me branlant comme un voyeur que j’étais.

85% (20/3)
 
Categories: MatureVoyeur
Posted by lisco
3 years ago    Views: 2,359
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
4 months ago
quel bon moment quand ont a la chance de voir ça