L'ami de Xavier

Je connais Xavier depuis quelques semaines. Nous avons fait connaissance sur un site de rencontre libertin. Nos fantasmes étaient à peu près identiques et je lui ai secrètement avoué mon désir d'être prise par un homme plus âgé, d'au moins vingt ans, que moi. J'ai quarante quatre ans.
Un samedi, alors que je me préparais pour passer une soirée en sa compagnie dans un club privé, il me dit qu'avant de nous y rendre, il aimerait passer chez son père qu'il n'a plus vu depuis quelques semaines. Je suis assez contrariée par cette demande, ma tenue plus que légère n'est pas appropriée ! Je porte une robe très courte noire transparente, des bas et des escarpins à talons aiguille. Mes seins et ma chatte ne sont couverts d'aucun tissus. Ne t'inquète pas me dit-il, on ne fait que passer tu n'as qu'à mettre ton manteau par dessus il n'y verra rien.
Soit, je m'exécute et nous partons. Lorsque nous prenons l'ascenseur pour atteindre l'appartement que son père occupe seul, je suis assez intimidée et lui demande d'être le plus bref possible. C'est un homme d'à peu près soixante six ou soixante sept ans qui nous accueille. Ses kilos en trop n'enlèvent rien à son charme mais je lui trouve un air assez hautain et je ressens un climat hostile entre son fils et lui. Eh bien lui dit-il, il était temps que tu viennes prendre des nouvelles de ton père ! J'ai des doutes à ce moment quant à la brièveté de notre passage. Les présentations faites, il nous invite à nous installer dans le salon et nous propose un verre de vin. Lorsqu'il s'en va chercher notre breuvage, j'en profite pour rappeler à Xavier que nous ne devons pas nous attarder. Je suis soulagée que notre hôte ne me demande pas d'enlever mon manteau bien qu'il fasse particulièrement chaud dans cette demeure. Au moment de trinquer, le téléphone de mon partenaire sexuel sonne. Il est urgentiste, on lui demande de venir immédiatement à l'hopital. Je suis soulagée, nous allons nous en aller ! Son père ne l'entend évidement pas comme ça. "Ah non, tu es à peine arrivé que tu t'en vas déjà ! Pas question ! Va faire ton devoir, je garde ta compagne en otage. Viens la rechercher après. " Il est debout devant moi qui suis toujours assise et me domine de son mètre quatre-vingt et de ses nonante cinq kilos. Je suis ébahie de voir Xavier lui obéir comme un enfant. Il se penche vers moi et me dit "Ne t'inquiète pas, tout ira bien. Je fais au plus vite et je reviens te chercher. " Il ne me laisse pas le temps de répondre ni même de réaliser... Ai-je rêvé ou est-ce un sourire complice que j'ai décelé sur le visage des deux homme quand le plus jeune a franchi la porte !?
Eh bien me dit son père en revenant dans le salon, nous allons faire plus ample connaissance en attendant le retour de mon fils... Mets toi à l'aise, enlève ton manteau. Je décline l'invitation et lui explique très franchement que Xavier et moi comptions passer une soirée coquine et que ma tenue va dans ce sens. Je ne sais pas ce qu'il m'a pris de lui dire ça mais l'état de ma chatte que je sens déjà s'humidifier me fait penser que j'ai certainement voulu allumer l'homme d'âge mur qui se trouve devant moi !
Q'à cela ne tienne me dit-il, il fait chaud ici et je veux voir ce corps que mon fils à le plaisir de baiser. Enlève ce manteau tout de suite ! Le ton monte, je n'ai pas le choix. Je me lève afin d'oter les boutons mais pas assez rapide à son goût, il m'attire vers lui et le fait lui même avec empressement. "Recule toi" me dit-il m'obligeant à lui dévoiler ma presque nudité. "Hmmm beaux seins... Tourne toi... Hmmm beau cul". "Tu es pulpeuse. Tes hanches rebondies sont parfaites pour s'y accrocher ! Tu m'excites ! Montre moi ta chatte, soulève ta robe". Je m'exécute à nouveau. "Oh joli minou tout rasé." Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'à ce moment là, je suis très excitée aussi et ma chatte trempée en témoigne.
Il est assis sur une chaise face au divan où je me trouvais il y a quelques minutes et me demande de m'approcher de lui pour constater que sous son pantalon encore fermé se trouve une queue déjà bien raide qui ne demande qu'à sortir. "Regarde ce que tu provoques petite salope, il va falloir assumer. Mets toi à genoux". Je ne me fais pas prier et délivre de ce pantalon devenu trop étroit une splendide queue que je me mets à lècher doucement, de bas en haut et dont je titille le gland du bout de ma langue. Il se lève pour enlever complètement son pantalon et mettre à jour ses deux jolies couilles que je m'empresse à gober dès qu'il pose sa main sur ma tête pour m'attirer vers elles. "Hmmm tu aimes ça salope. Vas y mets tout en bouche. Suce moi bien, suce moi fort. Oh oui, c'est bon, tu es bonne." Il m'excite de plus en plus ! Il m'ordonne alors de me lever, d'aller m'assoire dans le divan de bien écarter les jambes et de me caresser. Je commence par caresser doucement et avec des mouvements circulaires mon clitoris, puis de plus en plus vite. Il m'a trop excitée, je gémis, j'ai déjà envie de jouir. "Vas-y" dit-il ne te gêne pas, jouis. "Je vais tellement t'exciter ce soir que tu n'auras plus de f***es pour faire jouir mon fils". Je me laisse aller et je jouis une première fois !
Alors qu'il se masturbe devant moi, je continue mon exploration et descends vers mon vagin dans lequel j'introduis un puis deux puis trois doigts. Je suis haletante et lui continue à se branler lentement. Je devine qu'il se retient, qu'il me réserve l'apothéose pour plus tard.
"Tu es trempée, descends encore plus bas, mets un doigt dans ton anus." Ses désirs sont des ordres, je pénètre mon petit trou de l'index. Mes gémissements redoublent. "Hmmm, tu es chaude, j'aime les femmes chaudes. Mon fils a de la chance".
Il s'approche alors de moi, d'une main il se masturbe et de l'autre il abaisse les bretelles de ma robe pour caresser mes seins durs...
Alors que je continue mes va et vient sur ma chatte, il attire à nouveau mon visage vers sa queue pour que je le suce encore et encore.
Il se retire pour se mettre à son tour à genoux et venir déposer sa tête entre mes jambes et lècher mon sexe trempé, il titille mon clitoris de ses doigts et ma pénètre de sa langue. C'est bon, je n'en peux plus, je jouis à nouveau.
Après quelques minutes de ces intenses caresses, il me dit de me lever et de m'agenouiller dans ce même divan. Je sens alors sa queue contre mes fesses, je me cambre, je veux qu'il vienne, qu'il me pénètre. Il fait durer le plaisir et passe son membre dur sur mes lèvres, entre mes lèvres mais n'entre pas. Je vais hurler, le supplice est trop dur. "Tu as envie de moi ? Tu veux que je te prenne, que je te défonce ? Demande le moi ! " ... "Oh oui, vas-y, prends moi, défonce moi.... Je n'en peux plus, je veux sentir ta queue en moi... Viens"
"Ok, tu l'auras voulu"
Il s'accroche alors à ces hanches qui lui ont donné des idées et me pénètre sauvagement mais facilement grace à l'humidité abondante de ma chatte. Ses va et vient son violents, mes seins balancent au rythme des mouvements, le claquement que font ses couilles sur mes fesses m'excitent encore plus... Je jouis une troisième fois."Vas-y, hurle, personne ne nous entend !" Je hurle de plaisir.
Lui, se retient toujours, il en veut encore plus. Alors que sa queue se trouve toujours au fond de moi, il pénètre mon anus de son pouce humide et tout doucement, dilate mon petit trou pour frayer un passage à son sexe. Il se retire de ma chatte et commence à me pénétrer doucement puis de plus en plus fort et de plus en plus loin. La sensation me plaît, je me cambre encore plus pour lui signifier que j'en veux encore. Ses mouvements se font de plus en plus rapides et c'est de nouveau ses mains sur mes hanches qu'il accélère le mouvement pendant que je me caresse le clitoris. "Et en plus tu aimes être enculée, tu es vraiment trop bonne petite salope, je vais jouir." Je crie encore plus fort. Il me retourne alors brusquement sur le dos, me dis à nouveau de le sucer, m'att**** par les cheveux, se retire de ma bouche, tient ma tête en arrière, se branle et éjacule sur mon visage en criant de plaisir !
J'ai à peine le temps de me rhabiller qu'on sonne à la porte ! Xavier est revenu me chercher...
En partant, j'entends l'homme qui m'a fait jouir plusieurs fois le remercier et mon compagnon lui répondre "Entre amis, on se rend service"....
Merci Xavier, on retourne quand tu veux chez ton... Ami !
100% (13/0)
 
Posted by limog
3 years ago    Views: 1,468
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 years ago
bandant il a realiser son fantasme