Dans le vestiaire

A la fin de l’entraînement de football, je regagne les vestiaires avec tous mes partenaires et nous commençons à nous déshabiller avant de prendre une douche bien mérité. A ces moments, je profite pour regarder les corps de mes compagnons de sport et surtout de mater discrètement, bien sûr, leur sexe. Il y en a de toutes les tailles, des formes et de couleurs. J’abrège assez rapidement de visionner ces membres car dans ce cas, j’imagine toujours des choses et je ne souhaite pas être surpris en pleine érection.
Ce soir là, l’entraîneur m’appelle à l’écart afin de discuter du match de dimanche et de différentes choses. Je retourne au vestiaire et je m’aperçois que je suis un des derniers à ne pas avoir pris ma douche car il reste uniquement les affaires de Fred sur le banc.
Je me dévêtis et entre tranquillement dans la douche collective. Je reste bloqué à l’entrée des douches car je surprends mon Fred de dos en train de se masturber, persuadé qu’il pensait être seul.
Je me racle la gorge et sifflote comme si je n’avais rien vu. Fred s’arrête immédiatement et me lance un : tiens, tu es encore là !
Moi : oui, nous sommes les derniers. Tout le monde est parti.
Je me rapproche de lui et m’installe sous le jet d’eau à côté de lui. Il me tourne le dos pour cacher son sexe tendu , tout en continuant à se savonner.
Moi : tu sais, tu peux continuer cela ne me gêne pas, bien au contraire.
Fred : heu…oui, bien sûr, désolé je croyais être seul
Moi : T’inquiète, cela m’arrive aussi de le faire sous la douche pas de gène entre nous
Fred : Oui mais quand même dit il en souriant gêné
Je m’approche de lui et prends mon sexe en main et je commence à me branler
Moi : tu vois, comme cela nous sommes à égalité, dis je en riant
Fred se détends de cette situation mais je l’attaque aussitôt.
Moi : Tu ne l’a jamais fait à 2 ? en le regardant.
Fred : Non me dit-il , jamais eu l’occasion.
Je sens que cela n’est pas un refus et je lâche alors mon sexe pour prendre sa bite dans ma main
Et je commence à le masturber
Il colle son dos au carrelage mural et ferme les yeux
L’eau chaude coule sur nos 2 corps et je continue à le branler doucement. Je le sens se détendre puis je me mets à genoux et gobe le bout de son gland puis je l’avale entièrement. Sa queue est grosse et douce. Je m’applique à bien le lécher, le sucer.
Je l’entends respirer plus vite et légèrement gémir.
Je prends beaucoup de savon dans ma main et je le branle plus vite. Cela glisse encore mieux
Son souffle s’accélère, j’en profite pour le rincer et prendre de nouveau sa queue dans ma bouche
Fred : attention, recule toi je vais jouir !
Je garde son sexe dans ma bouche et continue à l’aspirer
Il se tends et jouis abondamment dans ma bouche.
Fred : désolé mais c’était trop bon, tu m’as trop bien sucé mais toi tu n’as rien eu.
Tu veux que je te branles ?
Moi : non, t’inquiète. Cela m’a fait plaisir. Au prochain entraînement, tu t’occuperas de moi aussi
87% (17/3)
 
Posted by limog
3 years ago    Views: 1,368
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
4 months ago
luv the story, it translates into english great
3 years ago
chaud et tres bien ecrit