Depuis quelques mois j'ai une maîtresse

Depuis quelques mois j'ai une maîtresse, une femme plus âgée de 5 ans. Mariée et sans enfant, elle travaille pour une grand entreprise et son mari, est souvent en voyage pour affaire. Ils forment un couple très épanoui et ouvert.

J'ai rencontré cette femme dans un petit bar du quartier ou j'habite. Elle étais assise sur le banc à côté et elle buvais ce qui ressemblais à un Dry Martini. Sa jupe noire, probablement celle qu'elle porte au travail remontais légèrement sur ses cuisses. Son chemisier blanc légèrement déboutonné laissait croire qu'elle avait eu une dure journée. Ses cheveux noirs bouclés descendaient sur ses épaules.

C'est à ce moment, qu'une idée me venue à l'esprit, et si j'essayais de la séduire... Je commençai alors une discussion avec cette séduisante et très belle femme. Vous savez les trucs un peu banal etc. Deux verres plus tard, je fît glisser le dos de la main sur sa cuisse en la regardant. Elle me fît un sourire coquin. Déjà un début d'érection trahi mon désir de la baiser.

Elle termina son verre et me pris par la main en me demandant de la suivre. Surpris, je la suivi et dans un coin plus reculé du bar, elle me plaqua contre le mur et commença à m'embrasser vigoureusement en glissant sa main sur mon pantalon pour masser ma pine déjà dure. Mes idées et mes pensées mélangées par la situation je me laissai aller et lui caressai le cul sans me gêner. Sa langue gourmande enlaçai la mienne avec un désir et une fougue à me rendre dingue.

Elle me chuchota à l'oreille qu'elle avait envie de baiser un homme plus jeune depuis longtemps et c’était la ce soir qu'elle allais réaliser son fantasme. Je ne me fît pas prier plus longtemps et la raccompagnai chez elle. Le trajet à la marche me paru d'une longueur...

Enfin arrivé chez elle, elle m'invita à entrer dans la maison et elle se mit à m'embrasser à nouveau avec un fougue, j'étais sur le cul. Totalement bandé, elle se tourna et commença à ce frotter le cul sur moi. Je repris le contrôle de mes sens et avec mes mains lui massai les seins. Je n'avais pas remarqué à quel point ils étaient durs dans son chemisier.

Ses mains habiles détachai mon pantalon pour laisser sortir ma verge en érection, mes mains déboutonnant son chemisier, je détachai son soutient gorge pour libérer ses mamelons pointant, prêt à être sucés. Elle se retourna et me regarda d'un air qui en voulais dire long. Sans attendre elle s’accroupit à genoux devant moi pour débuter à me sucer comme une experte. Elle enfila ma queue au fond de sa gorge d'un coup et avec sa main elle me malaxais les couilles. J'étais dans un rêve. Mes mains dans ses cheveux je la força quelques fois à prendre encore ma queue au fond de sa gorge. Elle gémissait autant que moi, d'être forcée de la sorte.

Elle se releva pour venir m'embrasser et me chuchota à l'oreille, j'aimerais que tu me mange le cul. Elle s'installa sur le sofa, à genoux le cul remonté la tête plaqué sur le coussin, la tête retournée pour me regarder et me dire ''vas-y bébé mange moi''. Je plongeais avidement ma bouche entre ses fesses et je commença à lui lécher le cul en même temps que je lui caressais la chatte. Avec sa main elle s’écartait les fesses pour que je puisse bien lui chatouiller l'anus. Je lui croquais les fesses en fouillant sa chatte avec deux de mes doigts, elle mouillait tellement que j'en avait plein les mains puis, je replongeais ma langue, me régalant de sa mouille, et de son petit trou.

Elle était prête et me demanda si je voulais mettre un préservatif pour la prendre, ce que je fît. Comme je frottais mon gland sur son clitoris pour préparer sa chatte à recevoir ma queue elle la pris dans sa main pour la diriger à l'entrée de son cul. Elle se frottais l'anus avec mon gland tantôt elle poussais juste pour la faire glisser dans son cul. Je la laissais faire ses mouvements, elle en gémissait de plaisir et je pris sa taille avec mes mains et doucement je la pénétrais. Elle poussa un gémissement, moi également. J'étais dans son cul, la sodomisant, l'enculant avec douceur toutefois le temps que son trou soit prêt à se faire défoncer.

Je l'enculais sans arrêt pendant plusieurs minutes et elle se doigtais la chatte en même temps. Elle coulais comme une fontaine et se mis à jouir et jouir encore ce qui déclencha ma jouissance aussi. Je me retirais et elle se retourna pour que je lui baise la chatte, je pouvais plus me retenir et je sorti de sa fente pour retirer le préservatif et éjaculer sur ses seins. Elle me nettoya le gland en bonne gourmande en me léchant la queue.

Je l'ai revu à plusieurs reprise et son mari c'est joint à nous, ou c'est plutôt moi qui c'est joint à eux...
100% (5/0)
 
Posted by limog
1 year ago    Views: 1,648
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments