sur l'autoroute

il était plus de 5 heures du matin après une soirée animée,je n'avais qu'une envie,c'était de retrouver mon lit...Mais,il y avait encore beaucoup de kilomètre à parcourir avant mon chez moi et j'avais une grosse envie de faire pipi.


Je continue à rouler jusqu'au prochain parking qui est à 2 km d'ici.Me voilà arrivé.je me gare,je sors de ma voiture et me dirige vers les toilettes.
En jetant un oeil aux alentours afin de voir si il n'y avait personne.
Il faisait nuit et très calme,pas très rassurant tout ça... donc,j'essaye de me dépêcher et de rentrer au plus vite.Mais quand l'envie devient pressante,on a pas toujours le choix de se retrouver dans des situations pareils.


J'ouvre la porte des toilettes des femmes mais impossible de verrouiller la porte de l'intérieure.
Je referme quand même la porte. Je soulève ma jupe et j'ôte ma culotte. Je me positionne au dessus du wc sans m'y asseoir.Tout simplement par hygiène.
En tenant ma culotte d'une main et de l'autre,je soulève ma jupe pour éviter toute éclaboussure.
Enfin,je me soulage...


Soudain,j'entends des chuchotements et cela m'inquiète.
Sans avoir pu terminer,je décide de me lever mais
tout à coup,la porte s'ouvre d'un coup de fracas
et je vois 4 hommes.Suffoquée,sans avoir eu le temps de réagir...un m'att**** par les cheveux et me fait sortir des toilettes d'une v******e incroyable.
Il me jette à terre,ma jupe se relève exposant mon cul nu. Ils rigolent tous de la situation.
Ensuite,ils me déshabillent en arrachant tous mes vêtements... Me voilà nue,sans défense devant ces pervers.


Ma chatte et mes cuisses mouillées d'urine...je me sentais sale et humilié d'être ainsi sous leur regard moqueur...
Je me suis mise à hurler et trois hommes m'att****nt en me tenant de f***e et en exposant mon cul au quatrième.
Mais je continue à hurler et soudain,je sens des gros coups sur mes fesses.
-" Ferme ta gueule où je continue salope".
J'arrête de hurler...en me débattant de toutes mes f***es.Ils s'éclatent tous de rire en me voyant me débattre comme ne tigresse.
Je me calme enfin et puis à quoi bon,ils étaient 4 et plus fort que moi.


-" Laisse-toi faire et tout ira bien ma belle cochonne". Me disant cela avec un sourire moqueur.
-" Alors,on montre son petit cul et tu voulais pisser?".
Je les dévisageais sans mot dire...
-" Vas-y pisse cochonne".
Je me lève et me dirige vers les toilettes.
-" Non,tu pisses ici comme une chienne devant nous".
Mécaniquement,je m'accroupis,cuisses écartées.Dévoilant ma chatte toute lisse.J'avais trop envie de me soulager.
L'urine chaude entre mes cuisses,cela me procurait énormément de bien.
Après ce soulagement.Un m'ordonne de m'essuyer avec les doigts et de les léchés.
J'exécute par peur...
-" C'est bien ça et nettoies bien ta chatte de salope".


-" Mets-toi à quatre pattes et tu vas nous sucer chacun notre tour".
-" Svp,laisser-moi partir et je ne dirais rien".
-" Tu la fermes et tu obéis sale putain".
Il me prend par les cheveux et plonge mon visage dans l'urine...
-" Obéis,sinon,tu va boire toute ton urine".
-" Svp,je vous obéirais".
-" Bien". Toujours avec ce sourire moqueur.
J'avais le goût d'urine sur mes lèvres...Je me positionne à quatre pattes...ils sortent tous leur queue déjà toute dure d'excitation.
Je les suce l'un après l'autre avec dégout...
Ils avaient entre 45 et 55ans tous bidonnant,pas très frais...puant la bière et la transpiration.


Ils me caressent tous en pressant et tirant sur les tétons et le clito...je gémis de douleur...ce qui les excitaient encore plus.
Ensuite,ils me baisent chacun leur tour avec brutalité dans des positions différentes en me donnant des fortes fessées et tirant également par les cheveux...
-" Couche-toi sur le dos salope".
J'obéis de suite.
-"Caresse-toi salope".
Je me caresse sans gémir.
-" Ne fais pas ta timide,je suis sûr que tu as bon grosse salope que tu es".
Je commence à gémir doucement en fermant les yeux.
Je sens coulé une chaleur sur ma bouche,mes seins et ma chatte.
Sans oser rien dire et ni ouvrir les yeux.
-" Ouvre ta bouche et sors ta langue de putain".
J'exécute...je sens le goût d'urine sur ma langue.
-" Avale cochonne".
J'avale toute l'urine et ce jusqu'à la fin.
Bien excités de ma situation humiliante,ils éjaculent tous sur moi,visage,seins et chatte.
Ils rattachent tous leur pantalon...me laissant ainsi,nue,sale,humiliée.
-" Caresse-toi encore et ensuite lèche tes doigts. Régal-toi bien grosse cochonne".
Je le fais mais sans vraiment me régaler.
Et ils partirent tous sans rendre mes vêtements.


Heureusement que j'avais ma voiture mais bon,comment vais-je faire pour rentrer chez moi sans me faire voir par les voisins. Il était 8 heures du matin et il faisait jour...
100% (6/0)
 
Categories: FetishHardcore
Posted by limog
2 years ago    Views: 760
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
bi49
retired
2 years ago
tu as aimée?