Un enterrement de vie de jeune homme .. accompagn&

Mon beauf m'avait organisé un enterrement de vie de jeune homme dégradant et pour finaliser,il avait voulu me piéger dans une chambre d'hôtel avec une superbe transexuelle blonde aux yeux bleus mais des que je l'ai decouvert j'ai flashé sur ce vieux fantasme inassouvi.Apres ce long 69 oû nous avons dégusté nos liquides d'amour, nous étions tout deux écroulés sur le lit,et comme nous avions tout les deux tres soif ,je commandais au service d'étage une bouteille de bon champagne que nous avons bue assez rapidement,étant donné que je n'avais quasi rien mangé de ma journée,j'avais la tête qui tournait et avec l'excitation me rendait completement excité par cette situation interdite.Elle commença à me demander si j'avais vraiment envie qu'elle me fasse l'amour, alors que sa main recommençait à me caresser la bite deja au garde à vous, completement excité et à moitié dans le gaz à cause du champagne ,avec une voix tremblante,je lui avouais que c'était en effet un fantasme que je voulais réaliser, elle me regarda de son visage d'ange et me dit:
"suces moi alors,prépares toi c'est parti",
toujours tout tremblant d'excitation, car je me rendais compte que mon fantasme le plus redouté ,le plus interdit, prendre une bite dans le cul, mais pas une bite d'homme car je ne suis pas du tout attiré par les mecs , mais une bite d'une jolie créature, avec la douceur et le charme d'une femme, mais le sexe dur et rigide ainsi que les couilles pleines comme un homme. Alors que je lui suçais sa superbe trique qui se gorgeait de sang dans ma bouche, elle avait retiré de son sac un flacon d'huile avec lequel elle enduisait mes couilles, mon sexe, mes fesses et glissait son majeur dans mon anus maintenant bien lubrifié,sans même qu'elle le demande ,j'écartais les jambes pour lui faciliter la tâche,son doigt entamait un vas et vient tres agréable auquel l'annulaire ne tarda pas a le rejoindre, elle faisait ça si bien que des chatouillements se propageaient dans tout mon ventre. Elle me dit alors tout doucement
"là tu es prêt",
elle sortit sa bite de ma bouche,toute dure par mes sucions éffrenées, me fit glisser sur le dos jusqu'au bord du lit saisit un oreiller qu'elle glissa sous mes fesses,la position n'était pas des plus confortables, mais je sentais mes fesses completement offertes à mon amante d'un soir,elle fit couler une bonne dose d'huile entre mes fesses,fit glisser un préservatif sur son chibre droit et large comme une matraque,la dirigea vers l'entrée de mon petit orifice déja entrouvert par ses caresses anales,me regarda dans les yeux et alors que je tremblais comme une feuille morte ,comprenant l'importance de ce moment où j'allais perdre la virginité de mon petit orifice,oû un tas d' interdits à ne jamais dévoiler allaient tomber,moment oû j'allais passer de l'hetero au bissexuel, elle m'embrassa à pleine bouche et je senti mes fesses s'écarter sous la pression de cet intrus,ça devenait tres douloureux et je lui demandais d'arreter un petit peu,et quand la douleur s'attenua pour laisser place aux chatouillements d'excitation je la saisi par les fesses,l'attirais vers moi ,sentant sa bite me penetrer jusqu'aux couilles,j'avais l'impression de ressentir chaque cm de son chibre,chaque aspérité de sa queue,la différence de grosseur entre son gland et le corps de sa bite,je lui suppliais alors de me baiser comme une pute.Elle commença son mouvement de va et vient dilatant mon cul par sa queue qui me semblait toujours grossir en moi,elle me parlais de façon de plus en plus crue et excitée
"c'est bon?,tu aimes ma bite dans ton cul,tu es une belle salope et je vais t'enculer toute la nuit jusqu'à ce que je ne puisse plus cracher une seule goutte de mon foutre que tu as si bien avalé tout à l'heure,".
Ses mots résonnaient dans ma tête et me rendaient fou,je regardais avec admiration cette bite qui disparaissait entre mes fesses me faisant découvrir un plaisir immence,pourquoi n'avais-je jamais essayer auparavant? tant de plaisir enfui dans l'inconnu, il accelerait, le plaisir s'accentuait,je le suppliait de me baiser encore et encore plus fort,ses mouvements étaient si fort que je sentais ses couilles claquer violement sur mes fesses,je sentais un orgasme encore inconnu et violent qui se préparait tel un typhon qui dévaste tout sur son passage, elle gémissait de plaisir,elle s'arreta cependant net ,le préservatif sous la puissance des mouvements s'était carrement déchiqueté, alors qu'elle sortait sa bite d'entre mes fesses,d'un air tres déçue,je la saisi par les fesses la retirant violement en moi,l'orgasme était trop proche et trop fort pour s'arreter comme ça,je lui ordonnait de venir en moi,d'abord surprise puis excitée par ces paroles elle me dis
"tu veux mon foutre en toi,tu veux qu'il coule entre tes fesses mon salaud "
et elle accelera encore le rytme,et dans un ràle puissant,alors que ses yeux commençaient à se perdre dans le vide elle me dit
"tiens ,dégustes"
je fermais les yeux afin de ressentir son orgasme ,le rytme devint plus saccadé et plus puissant,ses premiers jets de liquide tiède se répendirent au fond de moi,provoquant le déclanchement de mon orgasme,je ne sais pas quelle puissance était mon gémissement mais j'étais sur que les chambres voisines avaient dû m'entendre,c'était si bon mais je n'avais pas éjaculé,c'était un orgasme intérieur et j'étais toujours aussi excité,elle vint alors à cheval sur moi écarta ses fesses et je vu mon chibre presque vibrant d'excitation disparaitre doucement entre ses fesses,elle commença alors a monter et descendre sur ma queue en gémissant ,je voyais sa queue se balancer devant moi au rytme de ses mouvements,je saisi sa bite en main faute de pouvoir la déguster,je pelotais ses seins de l'autre main et l'embrassais en même temps,elle me susurra à l'oreille de la prendre à 4 pattes ,on s'exécutait et alors que je la pistonnai à grands coups de bite ,sentant toujours son liquide couler de mes fesses sur mon entrejambes, me rappelant le plaisir qu'elle m'avait offert,je la redressait,l'embrassant dans le cou,je continuais à peloter ses seins pour garder cette partie féminine de l'acte et je jouais avec ses couilles de l'autre mains ,ce petit détail m'excita tant que je jouis en elle sans même pouvoir la prévenir,et déclanchais en elle un orgasme anal incontrolable,on s'écroulait a nouveau dans les bras l'un de l'autre s'embrassant comme des amants de cinéma.nous avons passé une nuit mémorable,à nous faire l'amour l'un apres l'autre,sans même penser à dormir...
100% (7/0)
 
Posted by leoparis12
1 year ago    Views: 844
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
mon reve aussi