Un enterrement de vie de jeune homme .. accompagn&




L 'année passée, je me suis marié avec Anne, Anne est une tres jolie fille , qui habitait a bruxelles et qui est issue d'une famille tres aisée, moi je viens d'une petite ville pres de Liège.
Avant de connaître Anne, je dois dire que j'ai pas mal vécu, et puis Anne a su m'apprivoiser et me faire venir pres de chez elle.
L'année passée elle m'a finalement mis la chaîne au cou. Une semaine avant ce jour redouté son frère Alain organisait mon enterrement de vie de jeune homme, Alain est quelqu'un de hautain et désagréable alors pourquoi lui? mon meilleur ami et temoin était en voyage en Australie et ne pouvait revenir que pour le mariage, alors Anne avait proposé son frére, je n'avais pas voulu la décevoir, le jour redouté etait arrivé et comme je l'avais prévu ils avaient ,lui et ses crétins de fils à papa de copains , passé la journée à me ridiculiser habillé en bébé à me faire mater des peep show et des sex shops comme un sombre crétin, de plus Anne avait décidé depuis plus d'une semaine de ne plus faire l'amour pour intensifier la nuit de noce, et ces crétins venaient m'exciter , je ne pouvais rien montrer.
Finalement il me déposaient dans une chambre d'hotel avec une" surprise". J'entrais donc et la dans le lit, une jolie blonde m'attendait, et redoutant le piège mais fort excité, je m'assis à coté d'elle et apres quelques breves presentations, je lui touchais du bout des doigts le visage , les seins, comme pour garder un bon souvenir de cette journée affreuse, sachant que la fille allait disparaître, se serait top beau qu'elle reste, elle était si jolie , long cheveux blonds, yeux bleux, superbe poitrine, je mettais un peu du piment en descendant son soutif, en embrassant le bout de ses seins et en faisant descendre mes doigts vers son sexe.
Arrivé à son slip je le faisait descendre le long de ses jambes, et comme elle ne disait rien , que pour toute réaction elle me massait mon sexe tendu à travers mon pantalon, je glissais ma main sur son sexe et là ètait la surprise: elle avait un sexe d'homme.
Surpris, je découvrais les draps pour en voir un peu plus ,une belle queue à moitié bandée surplombait deux grosses noisettes, le tout dépourvu de pilosité, une femme avec une bite, mon coeur fit un bond , non pas de dégout mais parceque faire l'amour à une belle trans était un de mes plus grands fantasmes inexploré, je me sentais excité comme rarement je l'avais été. Sans même réfléchir au conséquences, je saisis sa bite à moitié dure entre mes doigts et commençais à la caresser, comme elle avait l'air d'apprècier je descendis mon visage pour la voir de plus pres et la elle poussa ma tete vers son sexe. Sous la pression, j'entrouvris la bouche et laissais entrer cette colonne de chair cm par cm dans ma bouche,et à ma stupéfaction ,j'apréciais énormément cette sensation et entamais un mouvement de vas et vient qui avait comme effet direct de faire durcir sa colonne de sucre d'orge. Ses gémissements traduisaient une grande satisfaction de ma premiére fellation, mais elle se retira d'un coup et me dit "fais gaffe,tes copains vont revenir pour prendre des photos,je les avaient oublié ceux la ,elle ajouta en se rhabillant fais comme si tu me chassais,et là l'excitation prennant le dessus ,je lui dis que j'avais envie qu'elle reste,et je lui proposais alors de jouer la comèdie de partir et quand les piégeurs aurons vu qu'ils n'avaient rien à photografier et qu'alors ils partiront elle revienne,je lui paierai ses heures à mes côtés,et je lui tendis ma carte d'entrée de la chambre,elle ajouta tu n'as rien à payer c'était un forfait pour la nuit.
Elle sorti en jouant la comédie comme si je la chassait en s'engueulant,heureusement mon beauf' et ses gremilings arrivaient pres de la porte avec l'appareil photo,déçu du spectacle ,ils riaient de moi en se moquant ,je me fachais sur eux en leur disant qu'ils avaient été trop loin et leur souhaitais bonne nuit car"j'étais fatigué"je les entendais jacasser en s'éloignant dans le couloir.J'en profitais pour prendre une bonne douche et je revins nu comme un ver sous les drap, tremblant d'exitation comme la premiere fois qu"un jeunot va faire l'amour,excité comme un fou ,je fantasmais en me demandant quelles limites je donnerai à cette nuit ,on verra,apres une petite demie heure la pete s'entrouvrit,dans la pénombre je reconnu sa superbe silhouette qui s'avançait vers le lit fit glisser le manteau sur son corps vêtu de seuls bas noir et un string de même ton,elle tira les drap qui nous séparaient vers le bas du lit,m'embrassa les pieds puis remonta sur mes jambes ,s'arreta sur mon sexe qu'elle goba avant de le sucer,quel plaisir,elle continua sa progression vers mes tétons qu'elle mordilla, m'embrassa dans le cou,sur les lèvres continua à remonter me tendant ses magnifiques seins à sucer ,et finalement se redressa pres de mon visage fit glisser son string vers le bas et me tendit son sexe encore mou dans la bouche ,alors que je prenais un plaisir fou à faire glisser son chibre et le faire gonfler dans ma bouche elle accentuait le mouvement d'avant en arrière en gémissant des morceau de phrase,comme "oh oui,c'est bon ,continue tu suces bien,prends mes couilles aussi" ,et encore plus excité par ses paroles,je m'exécutais faisant glisser ses deux pruneaux dans ma bouche tout en les dégustant elle pivota et on se retrouva en 69,et comme un instructeur elle me montra sur moi ce qu'elle aimait qu'on lui fasse ,je la sentait de plus en plus excitée ,sa voix gémissait de façon saccadée,elle accéléra le mouvement,je fit pareil tout en malaxant ses noix devenues toutes dur dans ma main,elle me gemis alors qu'elle allait venir et écarta son bassin,alors pris d'une excitation extrême me rappelant que je m'étais toujours promis de gouter le liquide chaud sacré,je la saisi par les fesse ,dirigeais son chibre vers ma bouche et lui administrais quelques sucions intenses,qui eurent pour effet de faire remonter ses couilles comme si elle s'unissait à son chibre tout dur et dans un râle bruyant,alors que je bloquais sa queue bien au fond de ma gorge ,je senti des saccades de liquide chaud et salé jaillir dans ma bouche la remplissant complètement coulant sur mes joues,jusqu'à ce que j'avale,tant bien que mal ce fluide d'amour.Elle continuait à me caresser en me parlant,"c'était super,tu aimes ça ,hein mon cochon,tu aimes le cul,tu aimerais que je te baises?je suis sûr que ça te plaira"à ces mots elle redirigea ma bite prète à exploser dans sa bouche et fit glisser son index sur et puis dans mon petit orifice encore vierge,a part quelques délicates caresses que ma copine m'administrait gentiment,dans ses délires sexuels,mais la c'était une vraie pénétration anale de l'index ,apres une légère douleur elle m'a fait planer alors que je lui avouais mon envie de recevoir son sexe dans mon cul, je jouis comme rarement je l'ai fais sans même avoir eu le temps de la prévenir elle pris tout dans la bouche ,elle se dirigea vers mon visage et m'embrassa me faisant partager mon propre foutre.On s'écroulait sur le lit not visage immaculé de notre jus mélangé...à suivre.
100% (5/0)
 
Posted by leoparis12
1 year ago    Views: 1,265
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
Belle histoire