En déplacement

Je suis une femme brune 1m65 55 kg yeux bleus. Je suis mariée depuis 14 ans et je n'avais jamais trompé mon mari avant cette aventure.
Il y a quelques mois je me suis déplacée avec un collègue de travail pour aller en réunion au siège de la société à Paris. Les affaires ne marchant pas trop bien il était prévu plusieurs séances de repositionement sur deux jours. Nous avons passé la première journée en réunion et le soir nous avons dîner à l'hôtel inquiet des résultats donnés et fatigués nerveusement. Moi qui ne bois jamais j'ai accepté de prendre un apéritif et j'ai même bu un peu de vin à table. Arrivée au dessert j'avais un peu chaud au visage et ma tête était un peu embuée.
En regardant ma montre je me suis rendue compte qu'il était déjà 22h00 passée et j'avais promis à mon mari de l'appeler. Je me suis excusée auprès de Jacques en lui disant que je devais remonter dans ma chambre pour téléphoner à mon mari. Il a commander une bouteille de champagne et m'a dit qu'on la boirait là haut si je n'y voyais pas d'inconvénient. En temps normal je pense que j'aurais décliné la proposition mais là je ne sais pas pourquoi j'ai dit oui.
Je me suis levé et je me suis dirigé vers ma chambre pendant que Jacques allait payer la note et prendre la bouteille. Arrivée dans ma chambre j'ai laissé la porte entrouverte et je me suis assise sur le lit et j'ai composé le numéro de la maison. Lorsque Jacques a poussé la porte j'ai été presque surprise. Je parlais à mon mari et j'avais oublié qu'il devait revenir. Il est resté debout près de la porte, sans faire de bruit je lui ai désigné le bureau d'un signe et il est allé poser la bouteille et les verres dessus. Ma valise était ouverte sur le bout du lit. Je l'ai vu regarder dedans pendant que je parlais. En me regardant, il s'est approché de la valise, puis il a sorti un soutien gorge en dentelle noire et l'a secoué devant moi en souriant. Je ne pouvais rien dire de peur que mon mari sache que je n'étais pas seule dans la chambre. Jacques a profité du fait que j'étais condamnée au silence pour fouiller dans ma valise. Il a sorti le Brésilien assorti au soutien-gorge puis une paire de bas à couture. J'étais morte de honte et j'avais de plus en plus de mal à suivre la conversation de mon mari. A l'autre bout du fil mon mari m'interrogeait sur mon retard pour l'appeler et sur mes silences durant notre conversation. Je n'attendais qu'une chose c'est qu'il raccroche pour dire à Jacques ce que je pensais de son comportement et le faire sortir de ma chambre. Mon mari ne l'entendait pas de cette oreille et lui avait envie de me parler. J'étais partie depuis moins de 24 heures et déjà je lui manquais. Il me disait combien il avait envie de moi et me détaillait ce qu'il me ferait lors de mon retour. J'étais mal à l'aise et je ne répondais pas directement à ses questions. Au bout d'un moment il est devenu suspicieux et m'a demandé si j'étais seule. Effrayée, je lui ai dit que oui et j'ai essayé de participer à la conversation naturellement mais Jacques me regardait et cela me gênait. Il est venu s'asseoir à côté de moi et s'est allongé sur le lit. Je me suis un peu détendue, de ne plus l'avoir en face de moi me faisait un l'oublier. J'ai dit à mon mari qu'il me manquait aussi et que j'avais hâte de rentrer et de me retrouver avec lui. Il me décrivait ce qu'il avait envie de faire à mon retour lorsque j'ai senti la main de Jacques se poser sur ma hanche. Je l'ai repoussé sans pouvoir rien dire mais il l'a remise en place immédiatement. Je l'ai repoussé trois ou quatre fois mais chaque fois il l'a remettait. J'ai fini par la laisser en place de peur que mon mari finisse par entendre. Je continuais à parler à mon mari et la main de Jacques a progressé sur mon dos en me massant doucement. J'essayais d'écourter la conversation mais ce massage commençait à me détendre et je me sentais bien. Jacques s'est relevé puis il est venu s'asseoir derrière moi et m'a massé de ses deux mains la nuque et les épaules. J'avais accepté ces mains sur moi mais il les a passé devant moi et il a commencé à défaire les boutons de mon chemisier. J'ai essayé d'arrêter son geste mais mon mari m'a demandé ce qui se passait et quel était ce bruit. Je lui ai répondu que ce n'était rien et j'ai arrêté. Jacques en a profité pour défaire mon chemisier et le baisser sur mes épaules. Puis il a repris son massage je me sentais bien et détendue. Il a d'abord repoussé les bretelles de mon soutien-gorge qui le gênait puis il a carrément sorti mon chemisier de ma jupe pour le retirer. Sans le regarder, je l'ai laissé faire, je l'ai même aidé en changeant le téléphone de main pour qu'il puisse retirer complètement mon chemisier. Après il a dégrafé mon soutien-gorge et l'a retiré. A ce moment la je n'avais plus envie que mon mari raccroche. Cette conversation me donnait une excuse pour accepter ces caresses d'un homme qui ne me plaisait pas et qui n'avait jamais eu le moindre geste déplacé envers moi avant cet instant. Il m'a saisi par les épaules et m'a fait allonger sur le lit, pendant que je parlais à mon mari il me caressait la poitrine de ses mains et de ses lèvres. Prise par ses caresses j'ai mis ma main sur sa nuque et j'ai appuyé sa bouche sur mes seins. Sans m'en rendre compte j'ai poussé un petit gémissement que mon mari a entendu. Il m'a aussitôt demandé ce qui arrivait et qui était avec moi. Pour trouver une explication, je lui ai dit que j'étais seule mais que notre conversation m'avait excité et que je me caressais. Jacques a souris en entendant cela. Mon mari m'a dit que lui aussi était excité, qu'il allait se mettre à l'aise et se caresser. Jacques pendant ce temps a déboutonné ma jupe. J'ai soulevé mes fesses pour qu'il puisse la faire glisser. Il a apparemment été agréablement surpris de constater que je portais un collant sans culotte dessous. Mon mari m'a décris ses caresses et Jacques s'est agenouillé à côté du lit. Il m'a fait avancer mon bassin au bord et il m'a retiré mon collant. Mon mari m'a dit que le lendemain j'aurais le droit à une surprise. Je lui ai demandé ce qu'il aimerait me faire. Lorsqu'il m'a dit qu'il me lécherait le sexe, Jacques a enfoui sa tête entre mes jambes. Je gémissais en le guidant par mes paroles, m'adressant à la fois à mon mari et à Jacques. Je lui ai dit que je lui rendrais sa caresse. Il m'a demandé à son tour de lui décrire ce que je lui ferais. Jacques s'est relevé debout devant le lit pendant que je parlais. J'ai compris ce qu'il voulait et je me suis redressée et entre chaque parole, je le léchais ou je l'avalais rapidement. Mon mari qui entendait les bruits de succion m'a demandé ce que je faisais. Je lui ai dit que je suçais un homme qui était dans ma chambre. Devant sa colère et un peu amusée, je l'ai rassuré en lui disant que je le faisais sur un de mes doigts pour m'exciter. Bien sûr je ne pouvais pas rester assez longtemps pour que Jacques jouisse en moi mais apparemment, d'après les sursauts de son sexe dans ma bouche, il avait l'air d'apprécier. Mon mari qui était au bord de la jouissance m'a dit qu'il avait envie de me prendre. Je lui ai dit que j'en avais envie aussi. Jacques à compris le message il s'est écarté et m'a laissé me retourner à quatre pattes sur le lit. Il s'est mis derrière moi et j'ai senti son sexe entrer en moi. Je me suis retourner en lui faisant signe que non. Il s'est retiré, il a était à son pantalon, il a sorti un préservatif de son portefeuille et il se l'ai mis. Il s'est replacé derrière moi et m'a pénétré de nouveau. J'ai gémi en le sentant rentrer et j'ai dit à mon mari que j'allais jouir. Il m'a dit de lui dire à quel moment pour jouir en même temps que moi. L'accélération de Jacques dans mon sexe a fait monter mon plaisir. J'ai crié dans le téléphone en entendant les râles de mon mari au moment ou Jacques s'arc-boutait crispé sur mes hanches. J'ai embrassé mon mari en lui disant à demain et je me suis écroulée sous le poids de Jacques sans même raccrocher. Jacques a cherché ma bouche avec la sienne, il m'a embrassé à pleine bouche en caressant mes seins écrasés sous nos deux corps. Je l'ai senti regonflé en moi. Il s'est retiré. J'ai enlevé le préservatif, j'ai nettoyé son sexe de ma langue et je l'ai sucé cette fois ci plus consciencieusement. En quelques instants il était de nouveau en forme, je me suis empalé dessus pour le sentir en moi. Je lui ai demandé s'il avait d'autres capotes. Il a souris en me disant qu'il en avait une boite de douze. Je me suis levée, j'en ai pris un que je lui ai enfilé moi-même et je me suis remise en position pour me pénétrer sur son sexe tendu. Dans cette position il en a profité pour mettre en doigt dans mon anus. Je lui ai dit que j'étais vierge par-là mais que s'il le voulait j'étais prête a essayer avec lui cette pénétration. Il m'a fait mettre en levrette puis il a mouillé ses doigts dans mon sexe. Il a étalé ma cyprine sur mon anus et a posé son gland sur mon anneau. Il a poussé doucement. J'ai senti mon anneau s'ouvrir lentement et d'un coup il est entré le gland entier. J'ai poussé un cri de douleur et j'ai senti des larmes couler sur mon visage. J'ai posé mes doigts sur mon clitoris et je me suis massé pour essayer d'atténuer la douleur. Au bout d'un moment il a glisser en moi progressivement jusqu'à entrer son sexe entier. Je n'avais plus vraiment mal mais plutôt une impression bizarre. Jacques m'a parlé en me caressant les seins et les fesses puis mes caresses sur mon clitoris ont fait leur effet. J'ai commencé à bouger mes fesses autour de ce sexe d'abord imperceptiblement puis de plus en plus vite jusqu'à aller moi-même faire buter mes fesses contre son ventre. Il s'est accroché à moi et m'a prise de plus en plus fort en râlant. J'ai joui en criant mon plaisir les doigts crochetés dans les draps. Jacques s'est allongé dans le lit, je me suis blottie dans ses bras et nous nous sommes endormis tous les deux.
Le lendemain matin en me réveillant j'ai vraiment pris conscience de ce que j'avais fait et en voyant les préservatifs pleins de semence à côté du lit la honte m'a prise. Toute la journée j'ai pensé à ce que j'avais fait. Mon anus meurtri m'a rappelé toute la journée mon adultère.
100% (16/0)
 
Categories: MatureVoyeur
Posted by leoparis12
1 year ago    Views: 4,504
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
4 months ago
très belle histoire..
Dommage que ca n'arrive qu'aux autres.. lol
1 year ago
Très jolie récit des plus excitant !
1 year ago
tres belle histoires !!! tromper son mari ainsi !!!