Aux urinoirs

Je suis un homme marié de 32 ans. Il y a quelques temps je suis allé faire un footing dans un parc. Ayant une envie pressante, je me suis arrêté aux toilettes. Alors que j’étais aux urinoirs, un homme d’une soixantaine d’années est venu à côté de moi, au bout de quelques secondes il se décale et me dit « tu ne veux pas me la sucer ? ». Je regarde vers lui et vois son sexe en érection. Je ne sais que dire, il se dirige vers une cabine et me dit « suis-moi ». Je ne sais pas pourquoi mais je l’ai suivi dans la cabine, il a fermé la porte et m’a appuyé sur les épaule pour me faire agenouiller et a guidé sa bite dans ma bouche. Je l’ai sucé. Il guidait ma tête pour régler ma fellation, je le laissais faire, au bout de quelques minutes il a sorti son sexe et a éjaculé sur mon visage. Je ne bougeais pas, il s’est rhabillé et m’a dit merci en sortant.
Quand je suis rentré chez moi j’étais troublé, je me suis masturbé sous ma douche en pensant à cet homme et à son sexe que j’avais sucé. Les jours qui ont suivi, les images défilaient dans ma tête, je repensais à ce qui s’était passé. Une semaine plus tard j’y suis retourné espérant le revoir. Alors que j’étais aux urinoirs c’est un jeune mec qui m’a fait la même proposition, il avait ouvert la porte de la cabine, je l’y ai rejoint. La encore, je me suis agenouillé pour sucer cette bite déjà raide. En quelques minutes il m’arrosait de son foutre. Avant de sortir, il m’a dit « je serai là après demain à la même heure, si t’es là » et il est sorti, me laissant seul le visage souillé une nouvelle fois de foutre. Je ne savais pas si je devais revenir, comme il me l’avait proposé, pourtant deux jours plus tard j’étais là. Il m’attendait, nous nous sommes enfermés dans la cabine, il m’a dit « fous- toi à poil », j’ai retiré mon tee-shirt, mon short et mon caleçon devant lui, j’étais nu alors qu’il était encore habillé, il m’a dit « vas-y sors ma bite et suce moi », je me suis agenouillé pour ouvrir son pantalon et sortir son sexe déjà raide, puis je l’ai pris en bouche, j’aimais sucer une bite, j’en avais envie, j’y avais pensé toute la journée. Il me tenait la tête et enfonçait parfois son gland un peu trop profondément, ce qui me donnait des hauts le cœur. Au bout de quelques minutes, il a sorti sa bite, je croyais qu’il allait jouir, mais il m’a fait relever, m’a retourné et fait pencher en avant. Il a sorti une capote qu’il a déroulée sur sa bite, il a ensuite craché sur mon anus, j’ai compris qu’il voulait m’enculer, j’ai pris peur, je lui ai dit « non je l’ai jamais fait » mais il m’a dit « laisse toi faire tu vas aimer ». Il a pointé son zob sur mon anus et a poussé doucement, j’ai eu mal lorsque son gland a forcé ma rondelle, il est resté sans bouger, il me tenait par les hanches, puis il a commencé à s’enfoncer, je me mordais les lèvres pour ne pas crier. Ses va et vient ont commencé, je sentais sa bite coulisser dans mon cul, je me suis rendu compte que j’aimais ça, ça ne me faisait plus mal. Il est allé de plus en plus vite en moi, en cinq minutes il a éjaculé dans sa capote, mais je sentais les contractions dans mon ventre. Il s’est retiré, a jeté sa capote et il est sorti. Je me suis rhabillé et suis sorti à mon tour, il était assis sur un banc et m’a fait signe de venir. Il m’a tendu un papier avec son n° de tel portable et m’a dit « j’ai aimé t’enculer mec, je crois que toi aussi t’as aimé ça, alors si ça te dit, tu m’appelles ». Je suis parti avec son n° dans ma poche, mon anus me brûlait un peu. Je me suis une nouvelle fois masturbé sous la douche.
Deux jours plus tard, j’étais dans le parc espérant le revoir mais il n’était pas là. Je lui téléphonais le lendemain et nous nous sommes donné rendez vous dans un café du centre ville. Nous avons discuté, il avait 20 ans, était étudiant. Il aimait avoir des relations avec des hommes murs, surtout s’ils étaient mariés, ce qui est mon cas. Il m’a proposé que nous nous voyions dans son appart. J’ai pris une après midi pour le retrouver en fin de semaine. J’étais à 14h00 chez lui, il m’attendait et m’a fait entrer et asseoir sur son canapé. Rapidement il m’a embrassé, c’était la première fois, sa langue fouillait ma bouche, il a ouvert ma chemise pour caresser mon torse, ses doigts ont excité mes tétons qu’il a pincés. J’étais excité, je me laissais faire. Il m’a dit de me déshabiller, rapidement j’étais nu devant lui, il a caressé mon sexe qui ne bandait qu’à moitié. Il s’est à son tour mis nu, sa bite était raide, il s’est rassis à coté de moi, m’a pris par la nuque et guidé ma bouche vers son sexe en me disant « suce moi salope », j’ai été surpris mais très excité par ces mots et j’ai avalé son gland. J’enroulais ma langue autour, enfonçant sa colonne dans ma bouche, j’aimais sucer ce jeune mec, il tenait ma tête en gémissant. Après quelques minutes, il m’a dit « j’ai envie de t’enculer, tu veux ? » j’ai lâché sa bite et lui ai dit « oui ». On est allé dans sa chambre, il m’a fait mettre à 4 pattes sur son lit, il a enfilé une capote et a versé du lubrifiant sur mon anus, ses doigts ont dilaté mon cul, avant qu’il ne présente sa bite. C’est entré plus facilement que la première fois. Quand il a été complètement engagé, il m’a attrapé par les hanches et s’est mis à me ramoner, je sentais sa bite fouiller mon cul, je gémissais de plaisir et de douleur mêlée. Il me disait « ha salope il est bon ton cul, t’aimes ça, avoir ma bite dans ton cul, ça te change de baiser ta femme, t’es vraiment une bonne salope », je lui disais « oui c’est bon j’aime ça, vas y encule moi je suis ta salope, mon cul est à toi. » Au bout d’un moment il s’est retiré et m’a fait allonger sur le dos, il a posé mes jambes sur ses épaules et j’ai du écarter mes fesses, il est revenu dans mon cul. Il m’enculait en me regardant, ses doigts agaçaient mes tétons, il me les pinçait et ça me donnait des frissons de plaisir. Il m’a dit « branle-toi », j’ai pris mon zizi en main pour me branler pendant qu’il me défonçait, il se déchaînait dans mon cul, je sentais sa bite gonfler et vibrer, il a dit « ha, ça y est salope», je sentais son foutre gicler dans la capote, j’ai accéléré ma masturbation et j’ai inondé mon ventre de mon sperme. J’ai revu ce jeune mec plusieurs fois jusqu'à la fin de l’année scolaire. Il m’a même présenté un de ses copains qui comme lui aimait se taper des mecs murs. Ces fois là, j’avais une bite dans le cul, pendant que l’autre fouillait ma bouche, ils m’avaient montré des certificats médicaux et on pouvait baiser sans capote, j’aimais avaler leur foutre et le sentir gicler dans mon cul. Quand on baisait tous les trois, je devais leur dire que j’étais leur salope, que je préférais sucer leurs bites que de lécher la chatte de ma femme, que c’était meilleur de me faire enculer que de baiser mon épouse. Le fait que je sois marié excitait beaucoup ces jeunes mecs. On a passé de bons moments. Hélas, ils sont partis continuer leurs études dans une autre ville.

95% (16/1)
 
Categories: Gay Male
Posted by lailatvx
2 years ago    Views: 1,275
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
t'aimes sucer viens mater ma k sur cam
5 months ago
Hummmmmmmmmm
Excitant à souhait !!!
2 years ago
Très bandant
2 years ago
j'adore
2 years ago
J'aimerais que lont me demande de sucer une belle queue