Ca aurai du se passer ainsi...

16h45, je file vers les toilettes, je me recoiffe, souligne mes yeux d'un trait noir. J'ôte mon pantalon, puis ma culotte, une culotte dans mes couleurs, rose, fuchsia, violet, je suis sure que tu l'aurai aimer. J'ai pensé au café toute la journée et elle a du bien s'imprégner de mon odeur, peut être irai-t'il eu encore quelque tache plus sombre sur le tissu... Je la met dans ma poche, me regarde une dernière fois dans le miroir, j'ai le sourire jusqu'au oreilles.
Je descend les escaliers et je m'allume une clope, je presse un peu le pas pour ne pas te louper a l'entrée du parking, je veux descendre dans le sous terrain avec toi.

J'aperçois ta voiture, juste devant la barrière, je toque a la fenêtre, tu me regarde étonné, je monte.
Tu prend la direction du 3ieme sous sol, la tension est déjà présente dans l'habitacle, tu pose ta main sur ma cuisse, je te souris et rougis, et superpose ma main sur la tienne et y entremêle mes doigt.

Tu te gare en ayant récupérer ta main, et ma main sur ta cuisse. Tu coupe le moteur. Tu me demande si ca va, mais déjà ma bouche est sur la tienne, il n'y aura pas eu de baiser de bonjour, mais un baiser vital, un besoin de te retrouver en sentant enfin tes lèvres sur le miennes.

La tension est encore plus forte, mes mains caressent tes joues, ta nuque, tes mains passe de mon cou a mon décolleté, je respire enfin, j'ai retrouver mon oxygène...
Nos langues s'emmêlent, nos dents s'entrechoquent, nos respirations se font de plus en plus rapide.

Je glisse ma main vers la bosse qui se forme entre des cuisses, tu soupire et appui un peu plus ton baiser. Ta main s'est fait une place dans mon soutien gorge et tu pince mon teton, action qui me fait gémir...

J'enlève ma chemise, j'ai mon haut violet a manche courte dessous, et pose la chemise sur tes genoux. De mon autre main j'essaye de défaire ta braguette , mais comme d'hab ca coince, et j'ai besoin de ton aide. Je glisse la main dans l'ouverture et commence a te caresser a travers ton caleçon.

Tu essaye de faire pareil avec mon jean, mais pas pratique, je te dis d'attendre, je fouille dans ma poche, att**** la culotte et la cache dans ma main. Quand je repasse la main sous la chemise je me rend compte que tu as sorti ton sexe de sa cachette, je la caresse du bout des doigt, la frôle, l'emmaillote dans ma culotte et la branle doucement, je prend mon temps. Nos bouches danse a nouveau sur le même tempo. Ton gland verse une larme que j'essuie du tissu de ma culotte, que je te tend après. - cadeau mon cœur, un petit mélange de nous éphémère. Tes yeux brillent, je reste muette, rougis et détourne les yeux quand je te vois l'approcher de ton nez... Ma main a repris sa valse sur ton sexe, de plus en plus rapide jusqu' a ta jouissance que tu as eu l'esprit de recueillir dans ma culotte. Je me penche rapidement sur tes genoux, passe la tête sous la chemise et essuie consciencieusement mon jouet. Je guette les moindre bruit et sons du parking... Je me rassois rapidement sur mon siège et tu reboutonne ton jean.

Je recule mon siège au maximum, défait le bouton et la fermeture de mon jean. Tu viens te gouter sur mes lèvres, je soulève mes fesses pour faire glisser mon jean sur mes mollet, je me retrouve cul nu sur le siège de ta voiture le pantalon au chevilles. Je sors un pied du pantalon pour être libre de mes mouvement, tes doigt cherchent déjà ma fente, j'att**** la chemise et me la pose sur les cuisses. J'avance les fesses au plus prêt du bord du siège et cale un pied sur le vide poche pour te donner un accès facile. Un doigt me pénètre et vient badigeonner mon clito. Un de mes seins se trouve dehors avec tes dent sur mon teton, je te caresse la tête, et tes doigt s'affairent dans ma chatte mouillée, tu introduis 2 doigt et les bouge dans tous les sens, je ne pense pas que je pourrai jouir la mais j'aime le doux châtiment que tu m inflige.

Mes doigts viennent rejoindre les tien, tes doigt en moi, les mien qui jouent avec mon clito , je resserre mes cuisses, ne bouge plus, ca monte, laisse moi faire, embrasse moi... Je jouis en étouffant mes gémissement dans ta bouche. Je guide mes doigt entre nos lèvres pour que tu me goutte. Je remonte mon jean, remet en place mon haut, j'ouvre ton miroir me recoiffe.

Et si maintenant on aller le boire ce verre ? Il est 17:45, on s'installe en terrasse, une bière et un panach, j'att**** mes clopes et te frôle la cuisse discrètement au passage.

On parle de tout et de rien, une clope, deux clopes, je sens bien que tu n'es pas a l'aise en ma compagnie sur cette terrasse. Pourtant je me tiens a distance, une main sur mon verre, l'autre avec une clope. Mais je n'arrive pas a ne pas te manger des yeux. Ta pression est redescendu mais la mienne est encore la. - on y va ?
Je me lève, tu me suis. On repart en direction du parking, dans l'ascenseur vide, je me colle a toi et te demande des baisers.

On arrive a ta voiture, on monte, je remet le siège en position normal, pose une main sur ta cuisse et la caresse. Je te laisse respirer de temps en temps entre deux baisers. L'envie revient mais on est sage. Des baisers, des mains qui frôlent, mais rien de plus. Tu as allumer la radio, il est déjà 18h55. A regret je te dis qu'il faut y aller. Tu allume le moteur , ma main quitte ta cuisse, je récupère la culotte qui traine a mes pied et la fourre dans mon sac, tu prend la direction de la sortie. Tu remonte la rue et me dépose m'y dépose en haut, une bise et je referme la porte...
100% (7/0)
 
Posted by la-morgane82
1 year ago    Views: 852
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
11 months ago
et oui mais le devoir l'appelait...
11 months ago
belle histoire
mais je ne t'aurai pas déposé, je serrai reparti avec toi.
11 months ago
jolie histoire , j'aime.
1 year ago
il ne sais pas ce qu'il rate... très bien écrit et intéressant
1 year ago
Hmmmmmmm, quelle belle histoire!