sans culotte par erreur!

Nous avions fait une randonnée pédestre dans les montagnes en Corse. Pour le retour vers l’entré du parc il fallait monter les rocher d’une hauteur de 5 à 6 mètres ou on avait attaché une échelle en bois pour faciliter de monter.

Avec mes photos j’avais un peu de retard au groupe et j’étais le dernier à monter juste après (et en pratique en dessous) d’une femme d’environ 27 ans. Elle était en jupe et en montant, je regardais en haut car les gens ne montait pas si vite que cela… et je regardais en plein en dessous de sa jupe. Elle n’avait pas de culotte et j’avais une vue splendide sur ses parties intimes. C’était encore plus excitant quand elle bougeait sur l’échelle car ses je voyais mieux les lèvres et l’entré de son vagin. Pendant le temps de la montée je n’ai pas cessé de la regarder.

En haut elle m’attendait au bord et avec un certain sourire elle me demandait : « Alors tu as profité du panorama de mes parties intimes ? » Bien sûr j’étais embarrassé et je lui présentais mes excuses.

Elle secoua sa tête : « Non t’en fait pas. Normalement j’ai une culotte, mais pendant la promenade je devais faire un pipi d’urgence et au moment quand je descendais ma culotte ma vessie ne l’a pas tenu et ma culotte était trempée. Alors je ne savais plus la mettre et je l’ai laissé car c’était moins ennuyant sans culotte qu’avec. Au début j’étais un peu fâchée quand tu me regardais car j’avais attendu pour être la dernière, mais puis, en m’imaginant que tu t’exitais sur moi, cela m’a aussi donné cet effet d'exitation »
Je lui répondais : « Oui, vous êtes belle et sexy et j’en ai profité… »
« Ecoute c’était un bon petit moment, mais tu me ferais plaisir de ne pas rester près de moi, car je rejoins mon copain et s’il devait savoir ceci, je ne passerai pas une soirée agréable car il est quand fort jaloux ! » « Pas problèmes… » je lui disais « … merci quand même » et on s’est donné la main et on est parti chacun de notre côté.

Dans la voiture mon amie m’a demandé avec qui j’étais en train de parler. Je lui ai raconté l’histoire. « Dommage que j’ai un jeans moi… mais tu ne perds rien à attendre dans l’hôtel tantôt ! » avec un sourire prometteur
88% (18/2)
 
Categories: Voyeur
Posted by jppy
3 years ago    Views: 1,148
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
ce sont des souvenirs qui marquent effectivement; de plus ils sont tout a fait naturels...
2 years ago
excellente histoire
3 years ago
CHARMANT !!!
maryse22
retired
3 years ago
pas mal