Plaisirs virtuels...

Lu sur http://interacial-love.com/stories/


Sur un site de rencontre, notre dial avait commencé simplement. Echange classique pour créer la magie d'un moment à deux. Puis nous en sommes très vite venu à imaginer des lieux insolites pour ensuite finir notre balade virtuelle dans un jardin public où nous nous serions arrêtés un instant...

Toi
Je viendrais m'asseoir à côté de toi, j'éviterai de croiser ton regard pour ne pas t'intimider....

Moi
Je me pousserai légèrement, comme pour te faire de la place... mais pas trop...

Toi
Un enfant lance sa balle par inadvertance vers nous. D'un geste commun, nous nous penchons pour att****r la balle qui roule sous notre banc...

Moi
C'est à ce moment que tu frôles ma main... j'aime ce toucher mais très vite, je retire ma main. Tu récupères la balle et la renvoie à son propriétaire. A cet instant, l'enfant ignore ce qu'il vient de déclencher entre nous...

Toi
Mon coeur s'est mis à battre. J'hésite... oserai-je.

Moi
Ose...

Toi
Je te regarde alors, te dévisage devrai-je dire... Tes cheveux noirs tirés en arrière laissent quelques mèches ondulées te retomber sur le front. J'adore ce petit côté sexy ; un brin d'élégance caché sous un semblant de négligence... Tu es jolie...

Moi
Je ne peux m'empêcher de rougir et de fuir ton regard... Mais peut-être devines-tu ce léger sourire qui t'invite à aller plus loin...

Toi
Oui, je le devines et je m'enhardis à poursuivre mon exploration...
Et je m'arrête un instant sur ce sourire... ces lèvres juste assez charnues pour donner envie de les embrasser, les mordiller, les entrouvrir... Non, pas tout de suite, pas maintenant... Je descends le long de ta gorge que je m'imagine couvrir de baiser et m'attarde sur ce petit chemisier suffisamment ouvert pour me laisser deviner tes seins, ronds, fermes, excitants...

Moi
J'imagine le trajet de tes yeux... je sens ce regard posé sur moi comme une caresse... j'en frémis, j'imagine que ce sont tes mains... aventureuses, exploratrices... je ferme les yeux... je les sens à présent sur mon chemisier... sur mes seins... doucement, tel un effleurement...je sens le bout de mes seins qui se durcit... mon imagination fait le reste....

Toi
Me voici à la base de ta jupe... petite jupe étroite que la position assise rend tellement invitante...Mais je ne veux m'attarder sur cette partie obscure dont je devine les trésors cachés.... je poursuis mon exploration le long de tes cuisses... j'apprécie le joli grain de peau que tu as, la beauté de ton teint hâlée... jolie métisse envoûtante... oh plaisir des jeux de séduction... Mélissa, j'ai envie de toi...

Moi
Moi aussi... j'aimerai...

Toi
oui... te toucher pour de vrai, te sentir frémir, sentir le désir qui monte en toi...

Moi
Je sens ce désir... une envie qui me prend juste là... dans le creux du ventre, comme une boule et qui se propage dans tout mon corps jusqu'à exploser entre mes cuisses... un impétueux besoin de te dire « viens... ». Tellement pressent que presque sans me rendre compte, je me suis rapprochée de toi, mon genou frôle le tien... tu m'électrise... la chaleur de ton envie brûle ma peau, se fond dans ma chair et rejoint ma propre chaleur, ma propre envie... là où je sens que mon désir s'est liquéfié, que mon antre est prêt à t'accueillir...

Toi
Pas encore... pas tout de suite... je veux t'entendre me supplier... je veux sentir ton envie comme une torture... savoir que tu n'en peux plus de me vouloir et moi même pousser les limites de l'envie jusqu'à en avoir mal... mal de toi, mal de ta peau, ton odeur, ton sexe...
Envie de te prendre là maintenant, faire fi de ses enfants qui jouent, ses gens qui passent.. devenir un instant invisible à leurs yeux... ou étaler avec insolence notre jouissance comme une insulte aux bonnes moeurs, à leur morale, leur pudeur... dégrafer ce pantalon qui me sert... ôter cette jupe qui est un obstacle au plaisir que je veux que tu me donnes, là maintenant...

Moi
Nous sommes les magiciens de nos envies, M., je te veux en moi, maintenant... laisse moi nous recouvrir d'un voile qui nous rendra invisible aux yeux des autres et viens satisfaire à mon envie qui ne peut plus attendre...

Toi
Oui, Mélissa, oui, maintenant... ma bouche, entre douceur et v******e prend possession de la tienne, entrouvre ces lèvres tellement invitantes, à la recherche de ta langue... baisers fougueux à la mesure de l'envie qui nous submerge... mes mains se sont faites caresses ; elles parcourent le tracé que mes yeux s'étaient contentés de deviner... je te touche, te palpe, te modèle, te caresse, te pince...

Ma bouche abandonne la tienne pour s'emplir de tes seins... s'emplir oh non ! je n'y arrive pas... je les malaxe d'une main tendis que ma langue frotte tes tétons déjà tellement durcis... les aspire, les lèche, les tire... et plus je m'applique à les solliciter, plus je les sens durcir...

Moi
Je me tords de plaisir sur ce banc... invisible aux yeux des autres, je me laisse aller. Ma main caresse la bosse proéminente de ton pantalon... j'entame un va-et-vient de ta ceinture jusque ton entrejambe... Mon autre main s'est glissée sous ma jupe... je déboutonne ton jean et descend la glissière pour laisser jaillir ton membre dur et dressé comme un pic... je te masturbe alors, de la base de ton sexe jusqu'au bord du gland, cette petite partie tellement sensible... j'accorde mes mouvements comme si toi et moi n'étions plus qu'un...

Toi
J'adore sentir ta main experte... je sens le sang affluer dans mon sexe et quand tu t'attardes sur mes testicules c'est tout mon corps qui entre en émoi... J'abandonne alors tes seins et me redresse pour offrir à ta bouche l'objet de ta convoitise.

Moi
Il ne m'en fallait pas temps pour m'exécuter... je prends alors ton sexe et l'avale d'un coup jusqu'à la base... enserrant mes lèvres pour faire monter la pression, j'entame des va-et-viens lents puis plus rapides, entrecoupés de coups de langue sur le bout de ton gland... j'aime le sentir durcir dans ma bouche...

Toi
Continue ma belle, continue... j'aime ça...
Oh oui, experte Melissa... tu sais jouer de ta langue... c'est tellement bon...
Laisse moi également te caresser... laisse moi te montrer l'habilité de mes doigts... Tu es toute mouillée, ma Belle... je glisse, c'est un plaisir... sur la chair rasé de ta petite chatte de métisse lubrique... le long de tes fentes... j'explore ton antre... au bord... en quête d'un point convoité...
Oooh Mélissa... je sens tes parois qui m'enserrent... je sens ton plaisir... encore plus loin, plus fort, trois doigts... tu en veux encore... tu aimes ?... moi aussi, ne t'arrêtes pas jolie métisse... prends moi dans ta bouche...

Moi
M., je n'en peux plus... j'ai besoin de sentir ton sexe prendre possession de mon corps... viens... ne me fais plus attendre... viens...

Toi
Oui, je viens... j'écarte tes cuisses pour entrer d'un coup au plus profond de toi... Tu cris...

Moi
Ouiiiii, ouiii

Toi
Sens tu mon sexe en toi ? sens tu ces coups répétés ? j'aime aller loin, profond... je t'agrippe... tu te tiens à moi... me griffes...je cogne, je frappe... fort, lentement... parfois au bord... parfois le plus loin possible... je ne m'arrête pas... je vais jouir..

Moi
Moi aussi je n'en peux plus là... je crie, je te serre... les fesses élevées pour te laisser libre de tes mouvements... jouis avec moi... j'y suis là... je jouiiiis...

Toi
Moi aussiiiiii...


Moi
...

Toi
...


Retomber dans la réalité après ce genre d'échange a toujours quelque chose de frustrant... l'envie de remettre ça, là maintenant... l'envie de se voir pour le vivre dans le réel...
50% (1/1)
 
Posted by interacial-love
1 year ago    Views: 520
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
sympat