UN ENTERREMENT DE VIE DE GARÇON

Mon petit frère allait se marier avec une fille qu'il avait dégottée lors de son stage en Angleterre. C'était quand même une Française et nous ne l'avions rencontrée qu'une seule fois quand il l'avait présenté à la famille. J'avais bien vu que mes parents n'étaient pas très emballés mais ça n'avait rien changé. En plus, elle avait pris pour témoins des gens qu'on ne connaissais pas. Alors, pour que mon petit frère s'amuse une dernière fois, pour son enterrement de vie de garçon, nous nous sommes réunis, avec ses anciens amis, pour trouver ce qu'il lui faudrait. Nous avions tous fréquenté la même école et le même collège et au lycée. Qu'est-ce qu'on pouvait faire pour ce grand bêta de vingt-cinq ans ? Je sais pas, à proposé Anne, plutôt que de se bourrer la gueule, on pourrait lui offrir une putain ! Moi, la première, je n'y croyais pas. Anne avait dit ça sans émotion.

- Bah, quoi, a-t-elle ajouté ! Vous doutez de mon professionnalisme ? C'est ce que je fais quand on a des clients qui viennent de l'étranger !

On a discuté un moment du sujet. Certains réprouvaient. D'autres trouvaient ça normal. Simon a raconté qu'il était allé dans un bordel pendant son stage en Allemagne. Moi, je me taisais. Tout ce qu'on proposait, je trouvais ça nul.

- Tu crois que sa fiancée est encore vierge, a demandé Pierre ?

Ça ne menait à rien. Quand j'ai demandé à Anne combien ça coûtait, elle m'a répondu qu'elle ne connaissait que des call-girl à deux mille euros la soirée et ce n'était pas dans notre budget.

- Moi, je veux bien le faire, a soudain annoncé Chloé qui, jusque-là, n'avait rien dit !

Je la connaissais bien parce que même si elle n'était apparue que l'année du bac au lycée, j'avais eu une aventure avec elle. Quand on se retrouvait, toute la bande, ça se terminait toujours en histoire de cul et un jour, elle avait dit que les mecs n'étaient pas fiables voire infidèles.

- T'es lesbienne, lui avait demandé Jonathan ?

Elle lui avait répondu que ça devrait être amusant pour une fille de faire l'amour avec une autre fille et à la fin de la semaine, ça avait été moi. Je l'avais suivie chez elle pour boire un verre puis elle m'avait demandé tout de go si je voulais qu'on fasse l'amour ensemble. Comme je ne répondais pas, elle m'avait dit qu'avec elle je ne risquerais pas de me retrouver enceinte.

- Ça pourrait être rigole, avait-elle ajouté !

- C'était vrai, l'autre fois, lui avais-je demandé ?

Elle m'a répondu que Jonathan était un con et elle avait ajouté qu'elle ne baiserait jamais avec un type comme lui.

- Cette conversation, ça m'a ouvert les yeux, a-t-elle ajouté ! J'avais jamais imaginé que... Mais qu'on me soupçonne... J'aime bien tes gros nichons !

Je suis restée bouche bée et Chloé en avait profité pour m'embrasser sur les lèvres puis elle avait enfoncé sa langue. Pour nous deux, c'était la première fois qu'on faisait l'amour avec une fille et nous avons tout de suite compris ce que nous devions faire. Ce qui lui plaisait, c'était d'écraser mes seins sur ses joues et téter mes mamelons. Je n'avais jamais vu ma vulve que dans un miroir et j'avais la sienne sous les yeux et elle était vraiment belle et réceptive et je lui ai donné de grands coups de langue pendant un bon moment avant qu'on ne fasse un soixante-neuf et nous étions encore en train de faire l'amour quand nous avons entendu la voix de sa mère. Le temps de nous rhabiller, faire semblant. Sa mère nous avait demandé si ça allait et j'ai répondu qu'il était temps que je parte. Le lendemain, Chloé m'avait dit que sa mère se doutait de quelque chose et qu'on ferait mieux de se voir ailleurs mais chez moi, c'était impossible. Elle en a conclu que ça serait la première et la dernière fois et depuis, on se tenait à carreau et j'avais même un peu oublié ce que nous avions fait.

J'ai regardé Chloé.

- Tu vas faire ça, lui ai-je demandé ?

- Tu es jalouse ?

Je ne sais pas ce qu'ont pensé les autres et je me suis faite toute petite dans mon coin.

- Bon, moi je veux bien, a poursuivi Chloé ! Faut juste me prêter des fringues pour que je me déguise !

Chloé est venue s'asseoir à côté de moi.

- Vous pouvez pas payer et ton petit frère, il ne me connaît pas ! Pour le reste, je veux que tu saches que je n'ai pas oublié !

Elle m'a fait un baiser sur la joue, enfin, juste au coin des lèvres puis elle m'a demandé de venir chez elle. Elle a encore ajouté qu'elle avait essayé plusieurs mecs mais que ça n'avait jamais été aussi fort qu'avec moi. Pourquoi me parlait-elle vulgairement ? Je lui ai répondu que je ne suis pas lesbienne et Chloé m'a répondu la même chose et elle a ajouté que c'était juste pour baiser.

- Bon, a fait Anne ! J'ai une mini-robe en lamé et je crois qu'elle t'ira !

- Moi, je peux te prêter des bas en soie blanche avec un porte-jarretelles noir !

Manquait plus qu'une veste en fourrure et Lisette en avait une. Maintenant, manquait plus qu'à convaincre mon petit frère sur la date.

- On va être là, a demandé Lisette ?

- Bah oui, pourquoi pas, lui a répondu Chloé ! Vous ne voulez pas me voir baiser ? Vous avez peur de vous rendre compte que vous êtes nuls sur ce plan-là ?

Ça m'a paru une idée complètement folle. J'allais voir mon petit frère lui faire l'amour et tous les autres autour des deux acteurs... Nous avons voté et Chloé a eu la majorité et je leur ai dit qu'ils étaient tous des vicieux. Quand j'ai annoncé à mon petit frère qu'on faisait une petite fête pour lui faire oublier son mariage, il a accepté parce que, bien entendu, c'est la coûtume d'enterrer une vie de garçon et le jeudi soir, avant-veille de son mariage, nous nous sommes réunis avec lui pour vider quelques bouteilles puis l'heure est venue de faire entrer Chloé. Je ne l'avais jamais vue toute frisée et elle était vraiment belle et j'ai eu un pincement au coeur puis elle a fait un strip-tease devant mon petit frère et nous avons vu qu'elle s'était complètement rasé le ventre et à ses petites lèvres pendaient une demi-douzaine d'anneaux et je me suis aperçue à ce moment-là qu'elle en avait aussi aux mamelons. Elle a ensuite déshabillé mon petit frère. Je l'avais déjà vu nu quand il n'était encore qu'un gamin mais là, chapeau, il bandait et sa trique était si impressionnante qu'elle se dressait sur son ventre et ses bourses pendaient entre ses cuisses. Après ça, il ne s'est pas fait prier. Chloé lui a offert sa vulve et il l'a léchée puis elle s'est agenouillée devant lui et elle lui a fait un pompier puis elle s'est mise à quatre pattes et alors qu'il allait s'enfoncer dans son vagin, elle a guidé le gland sur son anus et mon petit frère s'est enfoncé entre ses fesses et j'ai compris que pour mon amie, c'était un sacrifice parce qu'elle faisait des grimaces mais mon frère s'est retiré et il s'est enfoncé dans le vagin et il s'est agrippé à ses hanches.

- Baise-moi, a crié Chloé !

- Tu n'es qu'une pute, lui a répondu mon petit frère !

- Oui, c'est ça ! Baise la putain, a ajouté Chloé !

Je n'en revenais pas de voir agir mon frère car je n'aurais jamais imaginé qu'il était aussi bien monté et qu'il savait aussi bien s'en servir. Chloé n'était qu'une jolie fille enfoncée sur son pal, ce qui ne l'a pas empêcher de crier qu'elle jouissait mais mon frère a continué comme si de rien n'était puis il l'a prévenue qu'il allait jouir et Chloé s'est échappée et elle a tout pris sur le visage et elle a essuyé le sperme avec ses doigts et elle l'a répandu sur ses seins. avant de reprendre la bite dans sa bouche pour la nettoyer.

- Je veux que tu me baises encore, a-t-elle demandé à mon petit-frère !

Il lui a répondu qu'il fallait qu'il reprenne des f***es. Elle a commencé à marcher autour de lui, en s'arrêtant à chaque fois devant un des spectateurs, puis un autre et un autre. A la fin elle s'est agenouillée face à moi.

- Vous êtes sa soeur, je crois, m'a-t-elle alors dit ! Ça vous plaît !

Je lui ai répondu que c'était bien et elle a approché ses lèvres de mon oreille et elle m'a dit que c'était de ma faute et elle m'a même confié qu'elle me baiserait si fort que j'aurai du mal à m'en remettre puis elle est retournée vers mon petit frère et elle l'a aidée à bander puis elle a dit à haute voix qu'il pourrait la sodomisée si chaque garçon faisait l'amour avec sa voisine de droite. J'ai tourné la tête. Il y avait bien une fille, un garçon, une fille, un garçon et le garçon, à ma gauche, c'était Jonathan. Quand Anne s'est déshabillée, il a bien fallu qu'on en fasse autant et cinq minutes à peine après, tout le monde était nu. Mon petit frère enculait Chloé et Jonathan me faisait l'amour et ainsi de suite pour toute la bande. J'ai fermé les yeux et j'ai essayé de ne plus penser à rien et la bite qui me possédait ne m'importait pas, ce qui n'a pas empêché Jonathan d'éjaculer tout au fond de mon vagin. Quand j'ai rouvert les yeux, Chloé était encore à quatre pattes, le cul en l'air et le visage sur ses bras croisés et le sperme s'écoulait, goutte à goutte, sur ses petites lèvres puis sur la petite table où elle s'était faite enculer.

Je ne sais toujours pas ce qu'en ont pensé les autres. Toujours est-il qu'Anne s'est mariée avec son fouteur parce qu'elle s'est retrouvée enceinte de lui suite à cette aventure. Moi, je suis toujours célibataire. En attendant, le vendredi après-midi, je suis passé chez mes parents et mon père m'a annoncé qu'il n'y avait plus de mariage. Je lui ai demandé s'il savait pourquoi et il m'a répondu qu'il y avait eu des vidéos qui n'ont pas plu à la future bru.

- Bon débarras, a-t-il ajouté ! Elle ne me plaisait pas !

Je suis allé voir mon petit frère et lui m'a donné la raison de sa séparation, des gens bien intentionnés avait envoyé des vidéos de son enterrement de vie de garçon et elle avait pu voir que ça lui plaisait bien de baiser avec une putain. J'étais mal placé pour le consoler mais j'ai essayé et je lui ai demandé s'il regrettait vraiment et j'ai été bien contente qu'il n'en soit pas si sûr puis il a trouvé des tas de défaut à sa fiancée.

- Tu la connais, la fille, m'a-t-il demandé ensuite ?

Je ne lui ai pas caché. Je devais bien ça à Chloé même si ça me faisait mal que mon frère la regrette. Je lui ai même donné son numéro de téléphone puis je l'ai regretté. J'ai même su qu'ils se sont revus parce que Chloé m'a téléphonée pour me le dire. Elle m'a encore dit que mon petit frère voulait se marier avec elle et elle a ajouté que je ne serai pas oubliée, ce que j'ai pu voir rapidement parce qu'elle me partage avec lui. En tout cas, j'ai été le témoin de Chloé à leur mariage.

- Est-ce qu'il sait qu'on baise ensemble, lui ai-je demandé avant qu'ils ne passent devant le maire ?

Chloé m'a répondu qu'elle finira par le lui dire mais qu'en attendant ce serait notre secret. J'avais le coeur serré. Après la petite fête, ils sont partis en voyage de noce et ils ne sont rentrés qu'un mois après et la semaine suivante, elle a fait irruption chez moi pour m'annoncer qu'elle était enceinte.

- Je vais lui dire, m'a-t-elle encore fait ! Je ne peux pas continuer à lui mentir !

Moi, je ne voulais pas mais, alors qu'on prenait un café dans leur salon, Chloé s'est assise sur les genoux de son mari puis elle a mis la main sous son menton et elle lui a annoncé qu'on avait eu une aventure ensemble. Mon petit frère ne semblait pas comprendre. Chloé a insisté en ajoutant qu'il savait bien qu'elle aimait aussi les filles et que parmi ces filles, il y avait eu moi.

- Toi, m'a fait mon frère ! Toi et Chloé !

Elle lui a répondu que ça ne changeait rien pour eux et qu'elle ne voyait plus personne et là, ça m'a fait un pincement au coeur. Ma belle-soeur a ajouté que maintenant qu'elle était enceinte, on pourrait peut-être s'amuser tous les trois et j'ai honte d'avouer que j'ai accepté. Quant à mon petit frère, il est tellement amoureux de Chloé qu'il a accepté lui aussi. Heureusement que ça reste entre nos murs. Qui penserait que la femme qui est toujours fourrée avec eux est l'amante de l'époux et de l'épouse dans ce couple ! Après, vous raconter ce qu'on fait tous les trois...

FIN
50% (3/2)
 
Categories: Group SexLesbian Sex
Posted by helene2012
1 year ago    Views: 1,432
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments