Femme

Femme..Que te devenons nous si ce n'est tout.

La beauté, la délicatesse, le raffinement et le goût reflètent disertement sur tes pommettes. Incarnation angélique de la maternité, inspiration diabolique d une sexualité dépravée, tu sillonnes les plus enivrants couloirs de notre obsession dans laquelle je m enfonce sans relâche chaques minutes de ma pathologie.

Héroïne d’un bataille acharnée ou tes droits s’envolent peu a peu pour mieux briller ; égalité désirée et parfois trop souvent négligée, tu demeures parfois insouciante de l'enfer émotionnel bouillonnant que tu déchaîne aux cœurs des esprits te regardant.

Que devient ma masculinité quand devant toi, après des siècles d’affrontements,je ne pense qu'a m'ajeunouier pour mieux sentir les douleurs corporelles que tu me f***es à déguster. Société renversée, rôles décalés, toujours plus vite, plus loin sans jamais te retourner sur ton statut passé.

La Liberté sexuelle se métamorphose en frénésie érotique. L’orgie romaine, teintée de plaisirs psychiques et d’une perversion si moderne, se rapproche peu a peu de nos instants d’égarement.

Femme, cruelle beauté, assassine de la condition masculine, que séest il passé ?

Donner la vie n est plus assez, il te faut la controller. Controller est dépassé, il te faut maintenant une épaule solide pour te reposer. Te reposer devient presque un pêcher dans une société décadente, ou ton statut professionnel et matrimonial est convoité par d autres âmes libérées.

Tu t'épuises femme, concubine éternelle, mais que s'est il passé ?

Je t aime et je te hais, sans pouvoir jamais t'oublier. J ai besoin de ta fidélité sans pouvoir te promettre ma loyauté tant ton attraction céleste tourmente mon égo déplacé.


75% (3/1)
 
Categories: Voyeur
Posted by gitanmayor
3 years ago    Views: 206
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments