De l'argent pour mes cadeaux

Cette histoire m'est arrivée la première année de mon mariage. J'étais enceinte de huit mois et à cete époque je n'étais plus certaine que mon mari allait rester avec moi. Il avait peur de mon gros ventre et il ne me touchait plus. Je sortais d'une échographie et je n'avais pas le moral quand ce type m'a abordée et il m'a tout de suite demandé si ça allait. Je n'allais pas me confier à un inconnu mais il a insisté en m'accompagnant un bon moment puis il m'a dit :

- Tu sais, l'argent arrange tout ! Si tu en as besoin... Tu es une jolie fille !

Je lui ai répondu qu'au cas où il ne l'aurait pas vu que j'étais enceinte mais il a insisté particulièrement en répétant que j'étais une jolie fille et que la grossesse ça embellit toujours une femme.

- Alors, qu'est-ce que vous me proposez; ai-je fini par lui demander ?

- Tu n'as jamais fait de cinéma, a-t-il ajouté ? Alors, tu vas en faire pour moi !

- Et je vais jouer quel rôle ?

J'ai ajouté que j'étais horrible mais on était en été et je portais une petite robe de coton avec rien dessous parce que je ne supportais plus les sous-vêtements.

- Tu vas jouer ton rôle, a ajouté le type ! Une femme amoureuse ! Ne me dis pas que c'est l'esprit saint qui t'a engrossée !

J'étais déstabilisée parce qu'il me faisait tourner la tête. Il a ajouté que je gagnerai mille francs pour un après-midi et à l'époque, c'était le salaire d'un mois pour une femme. En plus, l'affaire du Sida ne faisait que commencer et tout le monde croyait que ça ne concernait que les pédés et je n'ai pas pesé longtemps le pour et le contre. J'ai donné mon accord. Ne restait plus qu'à se mettre d'accord sur le jour. J'étais libre le surlendemain et le type m'a dit qu'il viendrait me prendre en voiture, là, devant le centre d'examen si j'étais seule.

- Et pourquoi si je suis seule, lui ai-je demandé ?

Il m'a répondu que pour ce genre d'activité il ne souhaitait pas tomber entre les mains des flics et que moi aussi. Je suis rentrée chez moi. J'étais excitée mais quand mon mari est rentré de son boulot, il ne m'a même pas demandé comment s'était passé l'échographie et ça m'a renforcée dans mon envie de faire ce film.

Le surlendemain je suis allé au rendez-vous. Je m'étais faite belle et quand le type dans la voiture m'a demandé de lui montrer mon ventre, il m'a dit que comme moi, il n'aimait pas les poils.

- C'est où, lui ai-je demandé ?

- Dans un appartement, m'a répondu le type ! Un appartement témoin aménagé, a-t-il ajouté ! J'ai soudoyé la vendeuse !

Il s'est arrêté devant un immeuble neuf à peine terminé puis je l'ai suivi dans un escalier. Nous n'étions pas seuls. Il y avait un type avec une caméra et trois autres types à poil, plutôt jeunes et ils se tripotaient la bite pour se faire bander et j'ai pensé que jamais mon mari n'avait voulu que je le branle. J'ai retiré ma robe et les trois types m'ont entourée.

J'ai demandé au racoleur pour qui était le film et il m'a répondu que ça ne risquait pas d'être vu par ici, que ça partait en Allemagne ou aux Etats-Unis, peut-être au Japon.

- Si ça te plaît, a-t-il ajouté, je t'en ferais tourner d'autres !

- Avec eux, ai-je demandé en montrant mes partenaires ?

- Non, non, m'a-t-il fait, on changera ! Pour l'instant, ma seule recommandation, c'est que quand tu auras une bite sous les yeux, tu la mettras dans ta bouche !

Ça ne me semblait pas compliqué. Au milieu du salon, il y avait un grand tapis et je me suis mise au milieu puis mes amants ont fondu sur moi. J'ai branlé, sucé, j'ai fait l'amour succesivement avec les trois types puis ils m'ont prise ensemble, chacun dans un trou et j'étais si appliquée que je n'ai pas compris tout de suite que l'un d'eux m'avait enculée. Je ne sais pas non plus s'ils avaient l'intention de me faire avoir des orgasmes, mais ça n'arrêtait pas. Je me souvenais que par miracle, au début de notre mariage, mon mari m'avait faite jouir deux fois de suite. Finalement, ils ont éjaculé tous en moi et j'ai même avalé le sperme que j'ai eu dans la bouche et pour le reste, je me suis essuyée avec un rouleau de papier.

- Est-ce que ça va, ai-je demandé ingénument au caméraman ?

Il a branché la caméra sur la télé et j'ai pu regarder le début. J'avais vu dans un film une putain faire l'amour avec un client et j'ai réalisé que c'était ça que j'étais devenue.

- C'était bien, m'a dit un des acteurs en me tapotant l'épaule ! J'espère qu'on tournera encore ensemble !

Il était déjà rhabillé et les autres aussi et j'étais restée nue. J'ai enfilé ma robe pendant qu'un des autres acteurs disait que si le boulot était déjà fait, les femmes enceintes avaient toutes le feu au cul.

- Mon argent, ai-je demandé à mon impressario ?

Il a mis la main dans sa poche et j'ai bien vu que c'était à regret qu'il me donnait mille francs. Je les ai pris et je suis sorti. Je suis rentré à pied et en passant devant mon agence, je les ai déposés sur mon livret de caisse d'épargne.

J'ai marché sur le trottoir quand j'ai entendu un coup de klaxon. C'était encore lui. Il m'a crié que si je lui donnais un numéro de téléphone ou une adresse, il aurait un autre film à me faire tourner. Je lui ai écrit le numéro sur la main avec son stylo bille puis il a démarré. Le hasard a fait que le soir même, au journal, un acteur de porno était interviewé et à la question de savoir comment il faisait pour être en forme, il a répondu que plus la partenaire était jolie et plus il avait envie de tourner.

J'étais dans le lit et je faisais semblant de dormir quand mon mari s'est couché. Il a tourné la tête et il m'a fait une bise sur le front et il s'est endormi. Je n'arrivais pas à trouver le sommeil parce que je me remémorait ce que j'avais fait dans l'après-midi. Dire que j'avais fait l'amour avec trois types en même temps. J'avais encore mal au trou du cul mais ça je le gérais. Quand je me suis réveillée, je suis allée dans la salle de bains et je me suis regardée dans le miroir.

- Au moins, ai-je dit à mon image, si mon mari me largue, je pourrais toujours faire la putain !

Le téléphone a sonné deux semaines après. Je venais juste de me mettre d'accord avec un chauffeur de taxi au cas où le bébé arriverait.

- Demain après-midi, je te prends devant ta banque, m'a dit mon metteur en scène ! Mille francs ! Ça te va ? Je peux prévenir l'opérateur ?

- Ça sera avec qui, lui ai-je demandé ?

- Pas comme l'autre fois, mais ça te plaira, m'a-t-il répondu !

J'ai attendu le lendemain avec impatience et il était là et je suis monté dans sa voiture et nous sommes allés dans un autre appartement dans un autre endroit dans la veille. Quand je suis entrée dans la chambre, il y avait une femme en peignoir. J'ai tourné la tête, mais il n'y avait que le caméraman de la semaine précédente.

- Ça ne te plaît pas, m'a dit mon raccoleur ? Elle est belle, non ?

La femme avait ouvert son peignoir sur des seins énormes qui lui pendaient sur le ventre et elle me souriait.

- Ça s'appellera la Belle-mère et sa belle-fille, m'a dit le type !

Il m'a expliqué ce que je devrais faire : je frappe à la porte de la chambre et je découvre ma belle-mère qui se masturbe ! Non, c'est toi que ta belle-mère surprend à se masturber ! Elle te dit qu'il vaut mieux que tu fasses ça plutôt que de tromper son fils avec un autre homme; elle ajoute qu'elle est lesbienne et qu'avec toi ça ne sortira pas de la famille !

J'ai fait tout ça avec la femme et c'était si agréable que le caméraman a fait quatre cassettes. Je n'en pouvais plus et on m'a raccompagnée jusque chez moi, juste à temps pour être là quand mon mari est rentré et le lendemain j'accouchais. Trois semaines plus tard, je donnais le sein à ma fille dans le parc de ma ville quand j'ai levé les yeux. C'était ma partenaire. Elle est venue jusqu'à moi pour me dire qu'elle voulait me revoir avant de partir dans le midi. Je lui ai demandé si elle voulait... En fait, elle ne voulait pas partir sans m'avoir revue. Je l'ai suivie à l'hôtel où elle avait pris une chambre et nous avons fait l'amour et je lui ai même donné le sein pour qu'elle goûte mon lait. Elle m'a envoyé ses voeux au jour de l'an et mon mari m'a même demandé qui c'était et j'ai été bien en peine de le lui dire puis elle m'a téléphoné le mois dernier pour me donner son adresse. Elle aimerait bien que je l'y rejoigne mais j'hésite encore.
95% (16/1)
 
Posted by gerpier
3 years ago    Views: 1,945
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 years ago
j'aime beaucoup ;)
s1vr12
retired
3 years ago
Super!!!
3 years ago
Superbe ! Très bonne lecture, ça donne un peu d'imagination, entre une femme enceinte qui fait l'amour avec d'autres.
3 years ago
Quand je pense qu'on dit que l'argent ne fait pas le bonheur !!
Félicitations
chriss-16
retired
3 years ago
tres sympa tout ça
3 years ago
Superbe histoire