La toute première fois

Voila longtemps que je ne vous ai pas raconté mes petites histoires… Cette fois je vais vous raconter la première, ma toute première fois avec un homme.

Il y a quelque temps j’étais un hétéro ordinaire, sans me vanter j’ai toujours eu pas mal de succès avec les filles une fois que je faisais le premier pas. J’ai trouvé un stage au Pays-Bas dans le cadre de mes études, et un soir au bar avec mes collègues et nouveaux amis, je me fais abordé par un homme, c’est bien la première fois que ça m’arrive… :
« Salut, ça va ? dit-il d’un air amicale
- Tranquille, on se connait ?
-Euh nan je ne crois pas, t’es tout seul au bar alors je me demandais si tout allait bien
-Oui, mes potes sont partis quand je discutais avec une jolie demoiselle et du coup je suis seul =)
-Ah, tu veux que je te tienne compagnie ?
-Allez, je te paye un verre ; je lui offre donc un verre et les discussions se poursuivent jusqu’à ce qu’il dise :
-ça te dirait qu’on aille s’amuser tous les deux ?
-Je suis désolé mais je ne mange pas de ce pain là, dis-je gêné. T’es beau gosse je dis pas mais ce n’est pas mon truc
-Je disais ça aussi avant d’essayer et puis on m’a dragué, j’ai accepté et j’ai passé une super nuit, quelques temps après on s’est revu, on a échangé les rôles c’était encore mieux… Bref, tu ne regretteras pas.
-Non mais…
-T’as peur de quoi ? De ne pas aimer ou d’aimer ça ?
-Je crois que j’ai plus peur d’aimer justement. »
Ce soir là nous en sommes restés à ce stade. L’idée et l’envie d’essayer me hantait l’esprit mais en fait j’étais terrorisé à l’idée de kiffer ça, de devenir accro comme j’avais entendu certains dire…
Je n’ai pas envie d’en rester là, aussi, quelques jours plus tard je me décide à aller dans un club gay pour regarder. Dans la rue, en face de la boîte en question je croise un couple de collègues. Je les salue et entre dans le restaurant juste à côté du club pour ne pas qu’il ne se doutent pas de ce que je m’apprêtait à faire. Je m’assois au bar et commande un verre. Le barman me sert et me dit « Alors, on sort au club ?
-Non du tout je me promène juste.
-Sois pas timide, il est génial ce club, il y a beaucoup de jeunes males à grosse queues, le vendredi y’a souvent une bande de black avec des chibres énormes prêt à écarter toutes les fesses qu’ils croisent ;-)
-Euh merci mais ça m’intéresse pas…
-Dès que j’ai fini mon service j’y vais, peut-être qu’on se verra »
Je bois mon verre rapidement gêné et le regard fuyant. Je sors du bar et marche jusqu’au bout de la rue, change de trottoir et reviens du côté du club. Je m’arrête devant en hésitant, qu’y a-t-il là dedans ? Le videur me dit « Vous avez une carte d’identité ? – Euh oui » Je lui tends ma carte et il m’invite à entrer. J’arrive dans une salle style boite de nuit classique ou les gens dansent, il y a certes une majorité d’hommes mais quelques femmes également. Je m’assois à une table et un mec s’approche et commence à me draguer. Il est beau gosse, vraiment mignon mais je ne suis pas prêt à ça, alors il m’indique un couloir qui mène dans la seconde partie de la boite histoire de me « décoincer » comme il dit.
J’avance donc dans le couloir et entre dans une pièce, tout un groupe de mec est là, nus et s’envoi en l’air sans complexe. Certains se font prendre contre le mur, d’autres sur un matelas pausé au sol, d’autres encore sont sur des espèces de balançoire. Je n’avais jamais vu quelque chose de pareil, ma queue gonfle dans mon jean. Je traverse la pièce, au passage des mecs me caressent les fesses et me tendent leur queue qu’il branle frénétiquement pour moi. J’entends quelqu’un m’appeler, il connait mon prénom : c’est le mec du bar, Damien, celui qui voulait me faire ma fête quelques jours avant. Il était assis sur une bite et prêt à en prendre une seconde en même temps ! Il me dit « C’est ma toute première double pénétration, tu veux participer ?
-Euh non ça ira je te regarde »
Le deuxième mec lui fourre sa queue à son tour, dans un cri de jouissance je vois le foutre couler du sexe de Damien. A ce moment je sens ma queue bander si fort qu’elle ferait sauter les boutons de mon jeans. Ca à l’air si bon. Damien demande ma queue à sucer, je refuse puis sort du club, je crois ne pas être tout à fait prêt…

Le surlendemain je me rends chez un médecin pour une visite de routine pour le travail. Comme par hasard, mon médecin est le genre de mec ultra beau-gosse de 30 ans à peine… La visite se passe bien, à un moment il me dit « C’est la journée du dépistage du cancer de la prostate, je vous propose un dépistage » Ne l’ayant jamais fait, j’accepte. Je n’avais pas réfléchis à ce qu’il allait me faire sur le coup. Je baisse mon boxer et me place sur le ventre sur sa table afin qu’il ne voit pas mon début d’érection. « Oh c’est un anus très serré que nous avons là », dit-il. Du coup il me met un peu de lubrifiant et caresse mon petit orifice du bout du doigt. Je me sens m’ouvrir comme une fleur qui éclos et il dit « Et bien on dirait que vous n’attendiez que ça » Il fait quelques mouvements de vas et viens hyper agréable entre mes fesses du bout des doigts, car oui, je lui ai dis qu’il exagérait en disant cela, c’est pourquoi il m’a prouvé le contraire en utilisant deux doigts au lieu d’un. Bref, excité comme une puce je rentre chez moi en passant devant un sex-shop… Bon allez, j’y vais. Je regarde les godes, peut-être que ça pourrait me faire passer mon envie d’essayer le sexe entre hommes ? Le vendeur s’approche de moi et me demande s’il peut m’aider. Je réponds que non, je cherche un jouet pour ma petite amie. Il me dit alors d’éviter les godes basiques et d’opter plutôt pour un sex-toy sophistiqué… Je rentre chez moi sans rien, ce type de sex-toy étant destiné à un vagin il ne passera pas mes envies.

Il faut donc que je retourne au club pour m’amuser, et je suis de plus en plus décidé. En effet mes doigts glissent entre mes fesses sous la douche et c’est si agréable… Timide, je me dirige directement vers les glory-holes du club gay, et du côté actif pour ne pas bruler les étapes. Au bout de quelques secondes la queue tendue à travers ce trou, une bouche viens aspirer mon gland… Voilà quelqu’un de doué, je sens mon jus monter après à peine deux minutes et je crache tout sur son visage… Qui est-ce ? je n’en ai pas la moindre idée… Je retourne dans la salle pour danser un peu et faire redescendre mes pulsions. Après une demi heure je me dis que tant qu’à faire, je ne peux pas rester là-dessus. J’y retourne, toujours au glory-hole car j’ai peur de croiser quelqu’un qui me reconnaitrait. On me suce puis le mec déroule une capote sur ma queue. Il s’empale dessus. Je sens ses couilles clapoter contre les miennes dans ses vas et vient… Que c’est bon. Encore une fois mon jus ne tarde pas à monter en rempli la capote. Je l’enlève et remonte mon jeans quand Damien arrive derrière moi. « C’était génial, merci mon lapin
-Hein euh de quoi ?
-Je t’ai suivi depuis que t’es rentré dans le club, je voulais ta queue et je l’ai eu ;-)
Je rougis de gêne et répond :
-Mais ça ne se fait pas ça
-Avoue que ça ne t’a pas déplu… Si tu veux ma queue c’est le moment elle est bouillante juste pour toi !
Que faire ?... Moi je sais ! Je me jette à genoux devant lui et commence à lécher son beau dard. « Hop hop hop mon mignon, pas ici viens on va dans une petite chambre là bas » Il m’indique des chambres du club pour s’envoyer en l’air tranquillement. A peine arriver je poursuis ce que j’ai commencé : le pomper ! Ce n’est pas désagréable comme sensation, bien au contraire. Bien que novice, je prends vite le coup de main… ou plutôt le coup de langue. Viens le doux moment du cassage de fesses. Avant de commencer, Damien prend une bonne dose de lubrifiant et me tartine la rondelle qui se dilate comme chez le médecin. A quatre patte il m’embrasse puis me demande si je suis prêt… je ne peux plus reculer. Sa queue rentre en moi et comble un manque que j’ai l’impression d’avoir toujours eu. Elle ressort, je sens l’air entre mes fesses, quelle sensation ! La queue rentre sans difficulté, les mouvements s’accélèrent, son sexe rentre de plus en plus profond jusqu'à ce que je sente cette sensation étrange et incroyable ! Je n’avais jamais ressenti ça avant, Je jute d’un coup sans même avoir senti la chose monter. Il continue à m’enculer comme ça… j’ai l’impression de jouir en continu c’est juste génial. Je peux profiter du spectacle sur le miroir en face de nous, quoi de plus beau ? Il me dit qu’il va jouir, je reprends sa queue dans ma bouche et je reçois son foutre chaud, il a un petit gout salé agréable. Il m’embrasse alors que son jus coule encore de mes lèvres puis nous nous rhabillons et sortons de la salle. A la porte il y a cinq mecs qui nous applaudissent… Je ne comprends pas bien jusqu'à ce que je vois que le miroir était sans teint et que toute la salles admirait notre spectacle.
Je rentre chez moi assez rapidement, seul dans mon petit appartement je ne peux m’empêcher de repenser à tout cela… Mon petit cul desserré en redemande encore.

Ce stage m’a donc permit de mieux connaître le monde professionnel, mais surtout de mieux connaître mon corps. Aujourd’hui je suis bisexuel assumé, je suis un grand fan de sexe avec tout type de mec et nana de 20/30 ans. Peut-être que cette histoire permettra à certains jeunes mâles de se lancer et d’essayer… J’ai toujours pas mal de succès avec les femmes et ensemble nous n’avons aucun tabou sexuel. Have fun and live your life to the max !

93% (21/2)
 
Posted by frenchbiguy
1 year ago    Views: 2,619
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
bobbi52
retired
3 months ago
Mmmm... très excité!
1 year ago
J'ai adoré ton histoire :)