Soirée avec six hommes (suite)

La soirée

Jeudi il est presque 19 heures. Me voici devant l'entrée de l'immeuble. J'appui deux coups sur la sonnette et je compose le code de l'immeuble. Une fois entrée je rajuste mes bas résilles et monte l'escalier jusqu’au deuxième étage. Mes talons claquent un peu sur le carrelage
En arrivant sur le palier, je vois la porte s'entrouvrir et mon hôte me fait signe d’entrer. Trois hommes sont dans le couloir et trois autres dans la pièce juste en face. Dans l’entrée un des hommes sort déjà sa queue de son pantalon. Il bande déjà et me dit:
 Allez ! viens me sucer salope.
Je me dis que pour être directs ils sont directs mais j’étais prévenue. Pendant ce temps un autre m'enlève rapidement mon imper qui dissimule ma jupe trop courte, mon chemisier en dentelle transparent et mes seins logés dans un soutien-gorge redresse seins rouge sans balconnet. J'entends les commentaires.
 Oh la belle pute !
 Humm une bonne grosse salope on va se régaler les mecs
 Oh la putain ses nibards et son gros cul moi ça me fait bander direct
 Une bonne femelle à défoncer ça
Le type me penche en avant sur sa queue et je commence à le sucer. Jacques est derrière moi il trousse ma jupe sur mes reins
 C’est bien salope t'as pas mis de culotte pour être facile à baiser
Le troisième commence à me fouiller la chatte avec ses doigts. Le type que je suce recule alors doucement vers la pièce d'en face
 Marche en suçant ma queue pompe a bite
En arrivant dans le grand salon les trois autres sont en train de se déshabiller et un dit:
 Ecarte tes cuisses putain je vais la fourrer ta grosse moule
Il est maintenant derrière moi et a déjà enfilé une capote. Sans attendre il me prend d'un coup sec. Celui que je suce se retire laissant ma bouche libre à une autre bite qui vient de suite la remplir. Les insultes pleuvent
 T’es qu’un sac a bite
 C’est une trainée
 Une grosse truie qui vient se faire saillir
Ils sont à présent tous nus et j'ai deux bites dans les mains, une en bouche et une qui me baise à grand coup. Les deux autres mettent leurs capotes et viennent me baiser à tour de rôle. Ceux que je branle veulent aussi se faire sucer et me prendre. Ils sont très excités mais je commence à fatiguer un peu penchée en avant comme ça.
Je me redresse et en un rien de temps, ma jupe est à mes pieds, mon chemisier enlevé
Jacques me dit:
 ALLEZ ma grosse salope assied toi là dans le canapé et écarte les cuisses on va tous te défoncer à tour de rôle
 Mais dis-nous que t'est une grosse pute Allez dis le
 Oui je suis une grosse pute
Je m'installe les cuisses écartées 2 hommes viennent me tenir par les chevilles me relevant et m'écartant encore plus les cuisses. Je suis grande ouverte devant eux, ils me regardent tous en se branlant devant moi et je commence à vouloir me caresser aussi.
 Tu es venue pour prendre de la bite salope allez dis-nous que tu veux de la bite"
 Oui je veux vos bite, baisez moi tous
 T’inquiètes pas trou a bites tu vas ramasser ce soir On va te baiser à la chaine.
 Allez ! je commence la série
dit un des mecs en me pénétrant le premier. Il me laboure comme un f***ené environ cinq minutes se retire et dit :
 Elle est bonne cette grosse pouffiasse au suivant !
Un autre prend sa place immédiatement puis un autre et encore un autre. Moi je mouille de plus en plus et je jouis plusieurs fois de suite en gémissant
 Elle est bien trempée cette pute
 Tu jouis salope ?
 Ouiiiii
 T’en veux encore grosse pute ?
 Oh ouiii encore
Une fois les six passés dans ma chatte jacques me dit :
 Allez fous toi à quatre patte sur le tapis salope que l'on voit ton gros cul bien tendu
 Ecarte le ce gros cul de chienne écarte le bien, on va te bourrer le cul maintenant
Je m'exécute en levrette sur le tapis, les épaules sur un cousin et là je sens une première queue à l'entrée de mon anus. Un gars est accroupi derrière moi, il s'enfonce doucement mais surement dans mon cul pour me limer tranquillement puis de plus en vite. Il commence à râler et brusque-ment il se retire, enlève sa capote et envoi tout sons sperme sur mes fesses et mon dos.
 AAAhhh t'es qu'une vide couille
Un autre a déjà pris la place et il ne résiste pas longtemps non plus et gicle lui dans sa capote
 Trop bon son gros pétard à cette salope! Elle m’a fait cracher.
Un troisième le remplace aussitôt, sa queue est grosse et je la sens bien passer. Il s'enfonce en moi profond et je sens ses couilles battre sur ma chatte. Il va me prendre cinq bonnes minutes et finira par retirer sa capote pour jouir sur mes fesses.
Cela fait déjà une heure que je suis arrivée et je vois trois des hommes qui se rhabillent. Ce sont ceux qui doivent rentrer chez leur femme certainement. Ils me disent:
 La prochaine fois on aura plus de temps pour te défoncer belle pute
Puis ils m'embrassent tous les trois avant de partir.
Mon hôte Jacques a servi du champagne et des petits fours. Il décide de faire une pause. J'en profite pour aller faire pipi, essuyer le foutre qui est sur moi et rajuster mes bas. En revenant, Jacques, Hervé et Philippe se présentent et me disent:
 Alors ça te plait salope?
 Oh oui j'aime bien, vous êtes des bons baiseurs vous autre
 On te l'avait dit, on ne raconte jamais d'histoires
 Et moi je vous plais?
 Ouais t'est super bonne nous on adore les rondes. Elles sont souvent de très bonnes salopes
 Dis-nous, ton soutien-gorge c'est du combien?
 105F
 Et tes culottes pour ton cul?
 Je prends du 46
 Gros seins et gros cul, t'es vraiment faite pour prendre de la bite toi
 Tu te fais souvent baiser comme ça?
 Ah oui assez souvent Je connais pas mal d'hommes et j'ai pas mal de propositions
 Et toujours par des groupes de mecs?
 Oui toujours je préfère
 Tu es vraiment qu’une grosse pute qui ne pense qu’à se faire bourrer et d'ailleurs on n’a pas fini de te baiser ma salope !
 Bah non j'espère bien
Mon hôte approche une chaise roulante de bureau
 Met toi à genoux sur la chaise et tiens-toi aux accoudoirs
Les voilà de nouveau tous les trois à me peloter et claquer mon gros cul ainsi offert. Hervé enfile vite une capote et me prends violement par ma chatte faisant balancer lourdement mes gros seins. Jacques devant moi tiens la chaise et me fait sucer sa belle queue
 Allez Hervé défonces là bien cette grosse truie
 Oui elle est méritante avec son gros cul de salope offert comme ça
 Et je sens que vous l’aimez mon cul.
 Bien sûr salope il est trop bon ton fion
 Et moi je vais te le défoncer ton cul maintenant dit Philippe
Jacques fait tourner la chaise et m'offre à Philippe qui me sodomise en me claquant les fesses. Puis la chaise tourne encore et c'est Jacques qui me prend mon cul comme un sauvage.
Au bout d'un moment Hervé dit :
 On va la fourrer en double maintenant
 Bonne idée
Il s'allonge sur le tapis se dresse la queue en l'air et me tend une capote
 Les putes ça sait enfiler les capotes aux clients Non ?
 Oui avec ma bouche en te suçant mon chou
Puis je m’avance sur lui et sa queue vient empaler ma chatte trempée. Mes gros seins lui enserrent le visage Il me tête comme un nourrisson et ses deux mains écartent mes fesses. Philippe est maintenant entre nos cuisses d’une main il me cambre en m’appuyant sur les reins et de l’autre m’enfonce sa bite dans mon anus encore ouvert. Me voilà prise en double
 Humm Oh ouiiii c'est bon
 Tais-toi et suce dit Jacques en me collant sa bite en bouche
Je suis prise par mes trois orifices et ma chatte en coule de plaisir
Au bout d'un moment Jacques met à son tour une capote, s'assoit dans le canapé et lance:
 Allez on change viens t’enculer sur mon chibre ma pute
Sa bite est grosse bien tendue, je m'assois dessus et écarte en grand mes cuisses.
Mes bas sont rendus presque à la hauteur de mes genoux et mes gros seins dansent sous les coups de sa queue. Hervé, très excité par la scène grimpe sur le canapé, vient se mettre au-dessus de mon visage et me met sa queue en bouche
 Pompe, pompe à fond salope, pompe bien la bite
Philippe viens entre mes cuisses grandes ouvertes et me prend ma chatte toute béante.
Prise ainsi je jouis de nouveau plusieurs fois de suite et j'en pisse encore de plaisir Hervé n'en peut plus, il retire sa queue de ma bouche et lance tout son foutre sur mon visage.
 Tiens salope prends ça sur ta gueule Aaaah!
Philippe sort de ma chatte et enlève sa capote. Il vient lui aussi au-dessus de mon visage me fait sucer sa queue un court instant et m'envoie aussi tous son jus sur la face
 Oh la la je suis toute remaquillée
Jacques qui est encore dans mon cul me fait me fait assoir sur le tapis dos au le canapé
 Tu m’as pissé sur les couilles ma grosse salope lèches les moi maintenant et branle ma bite
Après quelques minutes à lui gober ses couilles et à le masturber au-dessus de mon visage il jouit et me lâche tout son sperme
 Tiens pute à jus, prends ça vide couille
 Oh vous avez bien jouis mes salops je suis pleine de foutre
 C’est comme ça qu’on les aime les salopes Et t'es belle comme ça pleine de foutre salope

Il est tard maintenant et nous sommes tous fatigués
Une dernière coupe de Champagne, je m’essuie le visage avec un sopalin, je rajuste mes bas, mon soutien-gorge et fini de m’habiller.
 Tu es vraiment bonne toi, tu nous plais bien grosse salope, il faudra revenir nous voir bien-tôt. On peut t’inviter un week-end complet dans une villa à la mer. Tu seras baisée comme une reine
 Oh oui pourquoi pas !
Hervé Philippe et Jacques m'embrassent
 Bon retour ma salope et à très bientôt.
Je rentre chez moi un peu courbaturée, prends une douche et m'endors très vite
Qu'elle bonne soirée Ils sont sympas ces mecs et ce sont des bons baiseurs. Je crois que je vais les revoir, leur proposition me plait bien…
Je vous raconterais cela la prochaine fois
Brigitte

100% (5/0)
 
Categories: AnalGroup SexMature
Posted by frenchbigbitch
11 months ago    Views: 1,508
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
8 months ago
Super soirée avec une bonne chienne qui aime la bite ! J'en rêve, ils y en a qui de la chance de t'avoir prés d'eux !
11 months ago
Quelle bonne soirée de baise hard, avec une grosse chienne a bites comme toi, il ont du s'éclater a te limer la chatte et le fion toute la soirée, merci pour ce superbe récit réel et hyper bandant.