Si je pouvais rêver toutes les nuits de cela

Attention, rien de ce qui est écrit dans ce texte ne s'est réalisé, juste rêvé et écrit lors de l'éveil, merci et bonne lecture.


Je suis dans une sorte de prison à l'américaine, je partage ma chambre avec un vieux black d'apparence sympathique, Tyron il doit avoir au moins 75 ans.
Il m'explique qu'il est là pour proxénétisme, de mon côté je lui dit que je suis là pour conduite en état d'ivresse.
Il me donne quelques tuyaux pour que mon incarcération se passe au mieux, qu'il faut avoir des cigarettes pour survivre ou autre pour ne pas se faire emmerder.
Sur moi je n'ai que quelques cigarettes et une photo de ma femme.
Je suis Tyron au réfectoire et m'invite à sa table, il me dit que pour 1 cigarette par repas il empêchera quiconque de m'embêter, j'accepte le deal.
Je tente de m'endormir mais je n'arrive pas a trouver le sommeil, je me sens en sécurité car les matons ont l'air réglos, mais les autres détenus me font peur.
C'est alors que je vois Tyron prendre la photo de ma femme qui était sur mon mur, je fais semblant de dormir.
Il commence à sortir sa queue pour se branler, sa queue est énorme & surtout épaisse. J'ai très peur et en même temps fasciné. Il commence à grommeler et à la traiter de chienne à gros seins, sur la photo on entrevoit un joli décolleté. Il continue à parler en disant: je t'aurai foutu sur le trottoir pour vider les couilles de tout homme qui passe dans le quartier.
Il gicle dans le lavabo et remet la photo en place.
Au réveil Tyron me dit que pour ma sécurité il faudra plus de cigarette car il doit soudoyer un autre clan, je lui explique que je ne pourrais pas faire ça longtemps sauf si j'ai de la visite.
Tyron fait mine de comprendre et m'emmène aux douches.
Je suis le seul blanc, je sens les regards, mais Tyron plaisante avec ses amis et me présente.
De retour des douches un maton passe devant ma cellule pour m'informer que j'ai le droit de voir ma femme maintenant.
Tyron me voyant partir me dit de lui passer le bonjour.
Je suis le maton et il me laisse dans le réfectoire avec un paravent, à priori je pense à une visite conjugale.
Ma femme arrive, je le sais car j'entends des cris et des sifflements.
Elle entre dans le réfectoire, elle est belle avec sa jolie robe d'été.
Elle m'explique qu'elle n'a plus d'argent car l'avocat est cher, que je vais devoir me débrouiller pour mes cigarettes. Au moment ou j'allais lui expliquer la vie en prison, la porte s'ouvre et Tyron apparaît.
Il s'avance vers ma femme en m'ignorant totalement.
Ma femme est tout aussi surprise que moi.
Il lui demande si elle a des cigarettes, elle lui répond que pour le moment c'était compliqué.
Il rétorque alors: Tu vas devoir payer le délai de ta personne sinon ça sera ton mec!
Il se met derrière elle et lui sors un nibard: avec ça on va pouvoir patienter!
Elle me regarde surprise, je ne dis rien j'ai peur.
Il commence à lui malaxer sa grosse paire de nichons, elle se laisse faire et sourit, je bande.
Sa queue fait une énorme bosse au dessus de l'épaule de la femme, elle frotte ses joues dessus et commence à le caresser.
" Tu comprends vite grosse pute"
Elle ouvre son décolleté et Tyron l'invite à s'asseoir sur la table, elle écarte les jambes, elle ne porte strictement rien.
Il commence à lui fouiller sa chatte avec ses doigts énormes, ma femme gémit et se retourne pour me regarder.
Tyron me lance: on va passer un bon moment avec ta chienne!
Je me lève et sors ma queue modeste, Tyron me dit de me rassoir.
"Toi tu fais discret ou ça va être douloureux!"
Il sort sa queue épaisse, ma femme n'en avait jamais vu d'aussi grosse en vrai (enfin je crois), elle fait au minimum le double voire plus que la mienne. Elle commence à lui lécher les couilles en bavant dessus puis elle remonte jusqu'à son gland. Je reste sans voix.
Tyron siffle et une quinzaine de détenus blacks entre: je pense qu'elle est prête !
Ma femme rougit et se retrouve encerclée, elle me lance un regard de salope. Je commence à me branler tout doucement, elle me dit: oui branle toi bien petit cochon!
Les mecs se moquent de moi et commence à l'entourer de leur queues, toutes aussi énormes que celle de Tyron. Ma femme les contemplent elles ont l'air si puissantes.
Les mecs la déshabille fougueusement, elle se laisse faire en gémissant: non, non c'est pas bien!
Ils rigolent et elle aussi, elle suce divinement bien et avec une passion que je n'ai jamais expérimenté, je suis ébahi par tant de cœur à l'ouvrage.
Des mains la prennent de partout: arrêtez vous me rendez folle!
"Suce nous au lieu de parler pour rien salope!"
Un mec commence à lui écarter le cul et à mettre un doigt: ça fait mal je n'aime pas ça! Un autre lui claque gentiment sa queue sur ses joues tandis qu'elle branle les énormes bites à sa disposition.
"On va te faire aimer ça!"
"Allez y défoncez moi comme une pute!"
Un mec lui pince les tétons: Hmmm vous êtes des brutes!
Il s'y mettent à 4 pour la mettre en levrette le cul bien à l'air, un lui enfourne une queue dans la bouche et l'autre dans le cul direct! Des mains claquent sur ses fesses, des mains pincent et caressent sa grosse paire de seins et sa tête.
"Regarde comment il m'encule! Mais toi tu n'y as pas le droit, ta bite n'est pas assez grosse!"
"Oui ma puce tu as raison!"
Tyron pousse son camarade et commence à lui prendre le cul bien sauvagement: je vais jouir, regarde chéri, je vais jouir en me faisant enculer par un black!
Ma femme jouit c'est certain, quel spectacle!
Ils la prennent à tour de rôle par son cul, en lui baisant la bouche. Elle rejouit et un mec lui gicle dans la bouche, elle fait mine de recracher: "si t'avales pas c'est ton mec qui va le faire!"
Tous rigolent, même ma femme!
"Regarde ce que je fais pour toi petit cochon, je vais tout avaler, eux ont le droit car ce sont de vrais mâles, tu me considères comme quelqu'un de sage mais je peux aussi être la plus salope qu'il soit mais seulement avec ceux qui le méritent!"
"Allez avale tout pute à black"
"Tu entends ça petit cochon? J'ai un nouveau statut"
Je ne dis rien et souris honteusement.
Ils rigolent et continuent à rire et à baiser ma si jolie femme par tout les trous.
C'est alors que tous se mettent autour d'elle et commence à jouir sur sa paire de seins, ses fesses, dans sa bouche, elle jouit rien qu'à voir toutes ses queues, c'est du délire!!!
Des mains continuent à la fouiller pendant qu'elle reçoit leur sperme.
Elle me regarde, elle essuie ses seins et son visage avec dextérité puis étale sur tout son corps, un mec la reprend par le cul: " viens par ici petit cochon"
Je m'approche: mets toi tout nu!
Je m'exécute, elle commence par me sucer un téton tout en se faisant enculer, elle gémit, le mec jouit et se retire.
" je vais vous montrer comment on trait un petit cochon, mets toi sur le dos chéri!"
Elle me branle, m'embrasse fougueusement en me pinçant un téton: je t'aime mon chéri!
Elle commence par me mettre quelques doigts dans le cul en m'ordonnant de me branler, elle me suce un téton, je jouit sur tout mon corps, elle essuie et étale sur sa grosse paire de seins.
Tous s'en vont, sauf Tyron, il lui tend encore une fois sa queue, elle lui avale ses couilles et reprend sa queue épaisse dans sa bouche tout en se doigtant le cul.
Il jouit, elle avale et m'embrasse: j'espère que tu as aimé petit cochon" dit-elle avec une voix douce et innocente.
"Ta truie est à nous tant que tu ne payes pas, là tu as gagné une semaine"
Ma femme poursuit: j'espère que je pourrais t'apporter de quoi payer tes nouveaux copains mon amour, on verra..."me glisse-t'elle.
Elle se rhabille, m'embrasse et quitte le réfectoire.
Un maton la raccompagne en lui pelotant le cul, elle rit.
Je retrouve ma cellule accompagné de Tyron, il me tape sur l'épaule: "une semaine ça passe vite"
Je me glisse dans mon lit, je me pince le téton en humidifiant mes doigts et repense à la scène que j'ai assisté en me branlant. Tyron m'observe: " je pense que ta pute à blacks a apprécié autant que nous. Elle s'est bien conduite je trouve, on respecte ça! ... Si par malheur elle n'arrive pas à te trouver des cigarettes, ce sera elle et toi qui devrons s'occuper de nos queues!"
Je fixe Tyron, j'ai peur, il rigole: Je plaisante... ou pas!

100% (7/0)
 
Posted by french_user
2 years ago    Views: 335
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Yeaaah!!! ;-)