sites de rencontre, première femme mature

1ère histoire ! désolé pour le pavé, je pensais clairement pas faire aussi long...


Cette histoire remonte à quelques années déjà. Célibataire depuis un bail, j'avais alors une vision un peu tronquée des sites de rencontres: une sorte de bisounoursland où princesses et princes charmants se cherchent en rêvant mariage... Pas vraiment mon délire du moment, moi j'avais surtout envie de niquer...
Bref, je m'inscris sur badoo (pas envie de raquer pour ces conneries...) et commence ma chasse. Et là, c'est fascinant ! Un véritable catalogue s'offre à mes clics : blondes, brunes, jeunes, moins jeunes... L'effet "catalogue infini" est vraiment déroutant et pendant 3, 4 jours, je ne dé-scotcherai quasi pas de mon pc.

Au bout d'une semaine, les premiers contacts commencent à payer... Je vous passerai la première rencontre, une jolie petite blonde de 24a, mais bien trop culcul à mon goût, je n'ai pas donné suite. Celle qui nous intéresse était quasi deux fois plus âgée...
Ça faisait très longtemps que je rêvais de me taper une femme mature et sur ce site, les proies potentielles ne manquaient pas. La plus brûlante de ces pistes était une rousse de 47a aux yeux verts, habitant ma ville et visiblement pas très farouche... J'adore les rousses, elles "transpirent" quasi toutes le sexe.
Après quelques banalités d'usage en tchat, elle m'offre l'accès à ses photos privées. Madame pose topless, en string, sans string... Un peu "fanée" mais toujours terriblement sexy ! Elle me met une trique direct et la conversation vire au cul de suite. Lorsqu'elle me demande mes fantasmes, je n'hésite pas à lui balancer mon obsession du moment, celle qui en a déjà fait fuir plus d'une... le fist ! Et pas farouche justement, si elle n'a jamais essayé, elle est bien plus intriguée que choquée ! On se trouve également un goût commun pour la sodo, ça commence à sentir bon... On s'échange nos numéros, quelques mms et on se fixe un rdv pour la semaine suivante.

Finalement (on y arrive dsl... je m'étale bcp), je n'aurai pas à attendre autant ! Le surlendemain, je reçois un sms à midi
"Passes, j'ai envie de toi"
Je ne me suis pas fait pas attendre ! Une demie-heure plus tard, je frappe à sa porte. Elle ouvre, m'embrasse rapidement sur la joue et file direct au salon. Elle est plus jolie que sur les photos, toute fine, avec un regard très coquin. Mais surtout, elle porte une petite robe d'été très légère et décolletée (on est en décembre) et sort visiblement de la douche, ses cheveux blonds vénitien encore mouillés la rendent très très sexy. On s'installe face à face en buvant un café, on s'observe en faisant tranquillement connaissance. Elle croise et décroise ses jambes toutes les trente secondes, malgré son regard de braise, je ne peux lâcher son entrejambe de vue... Le café est rapidement avalé, elle me demande si j'en reprend, non merci...

On se lève et d'un coup, elle me saute littéralement dessus ! Je ne m'y attendais pas. Elle se colle à ma bouche, me roule une pelle du diable tout en se frottant le bassin contre ma jambe comme une possédée, elle est en feu ! Je passe direct une main sous sa robe, malaxe ses fesses nues en essayant de me frayer un chemin entre sa raie. Première surprise, madame ne porte pas de string et surtout, est déjà très mouillée! On est encore en train de s'embrasser quand mes 2 doigts lui arrachent un 1er râle. On passe à la chambre. Je lui enlève sa robe, l'allonge sur le lit, lui écarte les cuisses et commence à lui bouffer la chatte. Ça fait pas 1/4 d'heure que je suis chez elle et je suis encore tout habillé...

Son clito n'est pas très proéminent mais très sensible, je me régale de sa mouille et commence à lui glisser 2 doigts. Ses vibrations et ondulements du bassin sont sans équivoque, elle prend son pied et moi aussi! J'adore vraiment le cunni, je pourrai y passer des heures si la fille est réactive... Son vagin s'est contracté avec une puissance surprenante autour de mes doigts lorsqu'elle a jouit. Je me suis allongé à côté d'elle en caressant ses gros seins un peu mous le temps qu'elle reprenne ses esprits et qu'elle s'occupe de moi.
Elle commença alors à me déshabiller puis me sucer, assez doucement comme j'aime mais malheureusement sans grand talent... Pas assez de langue, pas très profond, un peu de dents... Pas besoin de longtemps pour voir qu'elle n'était pas très douée de ce côté, j'ai rapidement enfilé une capote pour passer à autre chose.
Allongée sur le dos, elle écarte ses jambes au maximum et me lâche un "prends moi fort" très encourageant :) Je m’exécute et pénètre d'un grand coup son intimité. Surprise, moi qui ne suit pas spécialement hyper gaulé, je bute direct sur son col, elle écarquille les yeux et gémit fort mais me lance de suite un "vas-y, vas-y, fort!". Je lui relève les jambes en l'attrapant derrière les genoux, m'installe et commence à la pilonner sévère, mon bassin claque à toute vitesse contre ses cuisses et son cul. C'est assez violent, je me lâche bien et elle semble plus qu'apprécier le traitement. Au bout de quelques minutes, elle commence à mouiller vraiment très fort, j'ai le bas ventre complètement trempé. Je ne tarde pas à venir dans un ultime coup de rein, on s'affale l'un contre l'autre bien vidés... Pour une première, c'était prometteur !
Après une petite pause bienvenue puis quelques caresses, je suis de nouveau au garde à vous et prêt à l'attaque. Il reste encore quelques territoires à explorer chez cette charmante mature rousse... Pendant qu'elle s'applique _ en galérant pas mal _ à m'enfiler une capote avec la bouche, je lui fait part de mon désir de lui faire la rondelle, elle prononce ces mots magiques qu'on rêve tous d'entendre plus souvent :
"Fais moi ce que tu veux..."
Quelle douce musique! Une soumise qui cédera à tous mes désirs ! J'avais clairement tiré le gros lot pour ce premier vrai rdv et j'allais bien en profiter, bien plus longtemps d'ailleurs que je ne l'aurai imaginé au départ... La bite plus raide que jamais, j'installai ma conquête en levrette et lui demandai d'écarter ses fesses. Le cul bien dégagé, je lui appliquai une noisette de gel (à toujours prévoir les amis!) sur la rondelle et commença à lui glisser un doigt. Qui rentra sans aucune difficulté, c'était bien serré au début mais passé quelques instants, elle se relâcha et je pus passer deux doigts sans soucis, la place était prête !
Elle a quand même miaulé un peu quand je suis rentré en elle mais je n'ai eu aucun souci à la prendre jusqu'à la garde dès le troisième coup de rein. Je l'ai prise assez doucement pour commencer puis j'ai remis une touche de gel avant d'accélérer les choses. Elle a joui assez rapidement, bien avant moi cette fois-ci et assez fort. J'ai continué à la pilonner pendant un bon moment avant de jouir sur son dos. Tout en sueur, gluants, on est resté comme ça sans bouger, elle à quatre pattes, les fesses en l'air, pendant une bonne minute avant qu'elle me dise :
" fais le!"
"quoi ?" je lui répond
"la main !"
...
A peine remis de cette grosse sodo et que je reprenais encore mon souffle :), elle en voulait encore plus et dès la première fois ! Autant vous dire que je me suis pas fait prier ... Toujours en position, en levrette et pleine de sperme, elle écarta de nouveau ses fesses, me présentant ses orifices béants. Quelle vison ! C'est moi qui a fait ça lol ! Et c'est que le début...
Vu son état d'excitation, elle est trempée, les 3 premiers doigts passèrent comme une lettre à la poste. Le vrai travail commença à partir du 4è, où le vagin doit "accepter" la paume de la main et plus juste des doigts. En les regroupant, pas en poing mais dans la longueur ,en pointe, je commence à tourner délicatement ma main dans son vagin pour préparer l'arrivée du pouce (et surtout du poignet). Deux, trois minutes de ce petit jeu et, d'un coup, ses parois intérieures se couvrent d'une mouille grasse et très abondante, elle se relâche brusquement, mon pouce et ma main s'engouffrent entièrement comme aspirés.
Elle hurle un énorme OOOHHH quand j'entame le va et vient, mon poing est désormais fermé, ça glisse sans soucis et je la fourre jusqu'au poignet. Son hurlement initial est vite remplacé par un AH AAH AAAH qui monte en puissance au rythme de mon mouvement de piston, j'ai de la mouille qui coule jusqu'au coude, c'est dingue !

Elle finit par jouir dans un beuglement à faire baliser les voisins (heureusement que c'était un OUIIII... lol) et avec une contraction vaginale vraiment flippante : elle m'a fait quasi mal à la main tellement elle s'est serrée ! j'ai dû attendre une bonne minute avant de pouvoir la ressortir. Elle, je la sentais vibrer de l'intérieur, c'était magique!

Elle m'a sucé pour finir, j'ai joui pour la 3è fois sur ses seins.
Rincés. Vidés. Heureux... On a pris une douche très câline ensemble et je suis rentré chez moi les couilles vidées comme jamais.

On s'est vu assez souvent pendant deux ans, elle était quasi tout le temps dispo pour une bonne baise. J'ai rencontré ensuite plein d'autres filles/femmes sur ce site (d'autres histoires, plus courtes lol, suivront peut-être) mais en période de disette, elle était toujours partante :)
Elle s'est remise récemment avec un pote d'enfance. je lui souhaite plein de bonheur.

92% (14/1)
 
Categories: AnalFirst TimeMature
Posted by fabpanam
1 year ago    Views: 2,176
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
humm cool !!! à ta disposition !
1 year ago
Je finirai peut etre un jour par te laisser me fister (au moins le vagin)