Vive Mr Cuir

Ce weekend par chez nous se tient l'élection de Mr Cuir. Comme j'étais seul hier soir, je me décidai à rejoindre des amis au bar. J'enfilai donc mes chaps, sans sous-vêtement bien entendu, mon harnais, ma casquette ainsi qu'un brassard et je pris la route en direction du centre-ville.

Le bar était plein à craquer et par chance, je parvins à trouver mes amis assez vite. Quatre mecs se présentaient pour devenir Mr Cuir et je dois avouer que ni l'un ni l'autre me plaisait. Je ne portai donc point mon attention sur eux, me plaisant beaucoup plus à jaser avec mes amis. Plus le temps passait et plus le bar se remplissait; on avait une misère noire à bouger. C'est alors que je décidai de monter au premier, me disant qu'il y aurait sûrement moins de monde et par chance, j'avais raison. Je me rendis au bar, me commandai une bouteille d'eau (je ne bois jamais d'alcool) et m'y accoudai pour jeter un œil sur le potentiel des mecs qui s'y trouvaient. Je ne sais pas pourquoi mais hier soir, aucun mec ne semblait me tenter. Je me retournai donc vers le barman pour discuter avec lui, étant un ami de longue date. Et c'est là que tout se passa...

Je m'étais penché vers l'avant, les bras appuyés contre le bar et j'écoutais mon ami me conter sa dernière baise. Bien entendu, positionné comme je l'étais, j'offrais au regard de qui le désirait mon cul par contre, je ne prenait nullement conscience de cet effet. Et c'est là que je sentis la présence d'un mec derrière moi. Je n'en tint guère compte, continuant à écouter mon ami jusqu'à ce que le mec se colle contre moi. Je sentais la chaleur de son souffle contre mon cou et ses mains glisser le long de mon dos. Mon ami me regardait, se demandant sans doute pourquoi je ne réagissais pas mais le fait était que ça m'excitait de ne pas savoir qui se trouvait là, à compresser mon corps entre le sien et le bar. Doucement, je me mis à cambrer encore plus mes reins et bougeai mon postérieur, sentant assez vite la bosse qui se formait dans le jeans du mec. Je trouvais la situation assez drôle et ça me plaisait au max. Soudain, il se mit à me manger un lobe tandis qu'il se sortait la queue qu'il me plaqua contre les fesses. Moi, de mon côté, je poursuivais comme si de rien n'était, accélérant mes mouvements du bassin. Je me doutais bien de la suite, me demandant pourtant s'il aurait le courage de le faire... Et oui, il l'a fait.

Soudain, il glissa sa queue entre mes fesses. J'étais si excité que mon trouffignon s'humidifia aussitôt et le mec en profita pour y insérer sa queue bien profondément. Mon ami continuait à me parler, ne se doutant nullement de ce qui passait réellement et moi, je l'écoutait qu'à moitié, retenant ma respiration pour ne pas qu'il s'aperçoive de quelque chose. Je sentais si bien la queue qui glissait en moi lentement, très lentement et je me devais de ne pas réagir face à mon ami. Je ne doutais pas que nous n'avions pas le droit de faire cela en public mais c'était trop bon pour tout arrêter. Le défendu est toujours meilleur et là, c'était le meilleur. Doucement mais sûrement, j'accélérai mes mouvements du bassin tandis que le mec me tripotait la queue par dessus le cuir de mes chaps et soudain, je sentis le liquide chaud et gluant qui se frayait un chemin dans mon cul et j'entendis le mec qui jouissait, sa bouche collée contre mon oreille. Je souris à mon ami pour lui indiquer que je l'écoutais toujours mais je ne savais même plus ce dont il parlait. Le mec sortit sa queue de mon cul et son foutre coula le long de mes cuisses. Il me dit "merci" en remettant sa queue dans son jeans et s'éloigna.

- Bizarre ce mec, me dit mon ami. Que t'a-t-il dit?

- Rien de spécial. Juste que j'avais un cul d'enfer.

100% (8/0)
 
Categories: AnalGay Male
Posted by etienneguy48
10 months ago    Views: 824
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
tres tres excitant !! ;-)
10 months ago
tres excitant