ma tante et moi 2

Depuis qu'elle est veuve, ma tante Marie a la bougeotte: elle vas chez tous les parents et y reste une quinzaine. Elle est encore jeune, 46 ans, et ne manque pas de charmes, au contraire. Ce devait être une sacré baiseuse avant son veuvage. Ce matin elle vient chez mes parents pour plusieurs jours. Elle s'installe dans la chambre que nous lui réservons, juste en face de la mienne. Pour être plus précis, si elle ne parait pas son âge, alors que moi, avec mes 15 ans je fait plus vieux. Dès son arrivée elle s'installe et déballe ses affaires pour bien les ranger dans l'armoire. Par simple politesse je lui demande de l'aider. Peut être répond elle d'un air entendu, mais plus tard. Je retourne à mes livres pour continuer à étudier. La journée se déroule normalement. Nous regardons en famille je ne sais qu'elle fadaise sur TF1 à tel point que je retourne dans ma chambre. La soirée terminée, j'entends des bruit dans la chambre de ma tante.J'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose. J'entre sans frapper et là j'ai la stupeur de ma vie: elle est nue, couchée sur son lit, les jambes grandes ouvertes et se masturbe avec un godemiché. Elle me regarde mais ne cesse pas de se branler. Elle me demande de fermer la porte. Je lui obéi. Je ne lui demande rien: je me met nu et je prend ma bite en main, Je commence à me branler devant elle sans complexe.
Elle arrête un moment de se donner du plaisir et me pend la bite en bouche. Elle suce, lèche, ma caresse les couilles, arrête un instant avant de recommencer. J'ai du rester un bon quart d'heure dans sa bouche avant de jouir: elle avale mon sperme en le dégustant. je débande et ça ne lui plaît pas du tout. Elle me reprend un court instant en bouche et ensuite se couche sur le dos et écarte encore ses cuisses, se remet le gode en elle. Je la vois manier avec dextérité son engin. Elle se caresse un sein avec la main gauche puis me demande de venir la peloter et lui sucer les pointes. Je le lui fais et reste aux aguets: je veux la voir jouir de ses caresses. Ça ne tarde pas trop: je la vois se tordre et gémir quand elle jouit. Elle ne s'arrête pas là, elle se fiche le gode à l'entrée de son cul et elle le rentre facilement: elle gémit encore et jouit une fois de plus.
Je recommence à bander: je vais me branler à mon tour: elle me veux dans son con, c'est comme ça que je baise ma tante . Elle sait réellement faire durer les plaisirs et en prenant au moins autant. Elle me fait coucher sur le dos et m'enjambe pour venir poser sa chatte sur ma bouche. Je suis plein de sa mouille et le lèche son clitoris. Elle me laisse la faire jouir encore deux fois et change de position. Elle vient s'empaler sur ma bite dressée pour se la mettre dans le con. Elle me fait face et je vois qu'elle se branle. Elle se tord et gémit plus que tout à l'heure. Heureusement je ne jouis pas. Elle se soulève légèrement pour venir poser son cul à la place du con. Elle assure elle même les vas et viens.
Je suis comme un pacha: je me laisse baiser: elle jouit souvent et qu'en, enfin j'éjacule, elle sent mon sperme jaillir dans ses entrailles: elle jouit une dernière fois. Satisfaite elle me demande de retourner dans ma chambre: à mon âge j'aurais bien aimé continuer cette nuit.
Je suis à peine couché qu'elle rentre chez moi, toujours nue, elle vient simplement me sucer: elle aime le sperme et n'en a pas pris assez dans la bouche. Elle me fait bien jouir et s'en va en me disant un énigmatique à bientôt.
Le lendemain matin(mes parents était absent) je me réveille en bandant, comme d'habitude. Je commence une bonne branlette en pensant à ma tante . Il est très tôt quand ma porte s'ouvre sur ma tante. Elle me regarde faire en silence et m'encourage même à prendre du plaisir. Quand je suis devenu plus calme, elle m'explique que pendant son mariage, son mari ne savait plus quoi faire pour la faire jouir, tellement elle était insatisfaite des baises. Après la mort de mon oncle elle se rattrapait largement avec son gode . Tout en parlant elle s'excite toute seul et m'excite à mon tour. elle se tourna vers moi et me fixa sans dire mot avec un soupir de fatigue.je ne répondis pas puis au moment de dire : mais rien elle posa sa main sur mon sexe jétais tellement gêné que je le fit mais tres rapidement mais cela ne lui suffit pas et elle le souleva a son tour puis sorti mon sexe bien dur et tendu et commença a le masturber lentement.
je lui caressait les seins pendant qu'elle sétait relevée en continuant de me branler un peu plus rapidement mais toujours calmement puis elle deboutonna son pantalon tailleur puis le fit glisser jusqu'ç ses genoux. je revis ce moment comme si jy étais encore !!
elle pris ma main droite puis la dirigea vers sa chatte, je touchait du bout de mes doigt son clitoris puis glissa mon majeur dans son vagin délicatement puis fit quelques va et vient dans sa chatte tout en glissant mon index le long de sa fente. elle pris elle meme mon sexe puis le fit glisser dans sa fente pour le faire entrer dans son vagin chaudement humide etaient collés par sa mouille abondante.
je me suis alors allongé sur elle puis commenca a m'activer tant bien que mal en elle je fermais de temps a autres mes yeux pour sentir le plaisir monter en moi.
jembrassait ses tétons et plotais ses petits seins pendant qu'elle laissait echapper de petits gémissements.
Mon penis etait toujours dur et droit, elle m'embrassa et me chevaucha, saisissant mon penis et se l'enfourra dans sa chatte. Elle se mit à rythmer le coit. Ses parois de son vagin etaient comme du velour,c'etait torride ,je me mit à mon tour a mon gemir, et se fut à son tour d'ettoufer mes vris par des baisers volptueux, et passait sa langue sur mes levres, m'embrassait, et je cherchai mes dernieres f***es en la remettant sur le dos en me glissant à nouveau entre ses jambes. J'accelerai le rythme, cette fois ci, je la laissai gemir. Je sentai l'orgasme approcher, elle aussi, soudain nos corps s'immobiliserent et je jouis en elle. Alors le temps semblait s'arreter quelques secondes, puis je retombais sur elle pour l'embrasser. Je me laissai tomber à ses coté. Elle avait toujours les jambes ecartées. Une odeur de transpiration et de sexe regnait dans la piece. Son entre jambe etait innodée. Elle se leva et parit en direction de la salle de bain. Je me levai, et la suivai.

Nous primes notre douche ensemble, je lui carressait le dos et les fesses avev mon gant de toilette. Ca lui faisait plaisir. Soudain me penis se redressa, je la pris par les hanches, la courba et la pris par derriere, le je de la douche tiede nous arrosait pendant que je la prennait par derriere. Je donnais de vrai coup de butoirs, elle se mit à gemir puis a crier, et finit par hurler. Heureusement le bruit de la douche ettoufait le bruit. Cette fois ci je me retirai à temps, elle se retourna, pris mon ses par sa main gauche, le mit dans sa bouche, et je jouis à l'interieur. Elle pris tout dans la bouche, s'en lecha les babines, puis me tout le penis. Nous soimmes restées enlassée toute la nuit, completement nus. nous n'avons pas refais l'amour, nous etions epuisés, et nous avions suffisament profité de l'absence de mes parents.

68% (13/6)
 
Categories: HardcoreMatureTaboo
Posted by elvis14000
3 years ago    Views: 1,144
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
jolie et tendre tente bien éxitaante
2 years ago
Quelle expérience !

Je suis jaloux. Peux tu me présenter ta tante ?