Et pourquoi pas la sodomie ?


ceci est un article que j'ai trouvé sur mademoizelle.com
______________________________________________________________________________

Revenez les filles, j’ai pas encore commencé l’article. Youhou ? Hello ? Y’a encore quelqu’un ? Allez, je sais très bien pourquoi vous avez eu peur en cliquant : la sodomie serait sale, contre-nature, douloureuse, vulgaire, pornographique, avilissante, et puis flûte, vous n’avez pas envie. A quoi je répondrai : dommage, c’est quand même super agréable quand c’est bien fait, avec amour, désir et lubrifiant.

Alors pourquoi franchir le pas ? Parce qu’on veut essayer ou parce qu’on aime ça. Certainement pas pour suivre la mode, parce que le partenaire demande ou parce que vous avez lu un article sur Madmoizelle. D’une manière ou d’une autre, il faut que le désir vienne de vous. Il y a plein de bonnes raisons d’avoir envie, ça tombe bien :)


-> La sodomie peut s’inscrire dans un fantasme de soumission autant que dans un rapport décomplexé et positif à son corps. Inutile de se prendre la tête sur les implications psychologiques de la pratique : vous pourrez toujours justifier n’importe quoi, et ça ne sert franchement à rien de se culpabiliser. Pourquoi ne pas tout simplement se dire que vous explorez une nouvelle facette de votre sexualité ?

-> Combinée avec la masturbation clitoridienne, la stimulation anale offre un des orgasmes les plus explosifs que vous pouvez expérimenter. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de personnes pratiquent. Ce n’est pas (seulement) parce qu’on a le cerveau lavé sauce porno (s’il ne s’agissait que de mode, on passerait notre vie à demander des éjaculations faciales). Ce n’est pas pour vous embêter. Les sodomites jouissent. Parfois physiquement, parfois cérébralement. Ils aiment l’idée et ils aiment la sensation. Je ne demande à personne d’être immédiatement enthousiaste mais la sodomie reste une chouette option à considérer, au moins pour ne pas mourir sans avoir tenté sa chance. Peut-être que vous détesterez, peut-être que vous adorerez.

-> Dans les bras d’un homme que vous aimez, c’est un partage exceptionnel de l’intimité, une pénétration beaucoup plus intense que le simple rapport vaginal.

« Si l’on me demandait de choisir une seule voie de pénétration pour le restant de mes jours, je choisirais mon cul. Trop souvent ma chatte a été blessée par de fausses attentes et des entrées importunes, par des mouvements trop égoïstes, trop superficiels, trop rapides, ou trop inconscients. Mon cul, qui ne connaît que mon amant, ne connaît que l’extase. La pénétration est plus profonde, plus intime; elle suit le fil du rasoir. La voie qui traverse mes entrailles pour me conduire tout droit à Dieu est libre, elle a été dégagée. »

Tony Bentley, Ma Reddition.

-> La sodomie n’est pas anodine. Une fois les premiers rapports passés et sauf indication médicale contraire, la pénétration vaginale est facile (on met la nouille et hop). Alors que la pénétration anale se conquiert centimètre par centimètre. Il faut la réapprendre à chaque fois. Elle demande de la volonté, de la patience et de l’abandon, mais il y a une réelle satisfaction à surmonter les premières minutes (ensuite, hosannah, tout va bien).

-> Ce n’est sale et humiliant que si vous le décidez. Un passage aux toilettes avant si vous en avez envie, une douche, et c’est parti. Vous avez appris à maîtriser vos sphincters il y a douze mille années, ils ne vous trahiront pas maintenant. (Si vraiment vous craignez la catastrophe industrielle, mangez des sushis la veille.)

-> La sodomie de la vraie vie ressemble à tout sauf aux orifices ultradilatés des films porno. Si vous décidez d’expérimenter avec un mec décent, il ne se permettra certainement pas d’y aller comme un bourrin (d’autant que vous le lui aurez interdit). C’est au contraire une pratique qui place la femme en situation de contrôle – et personnellement, je n’ai jamais rencontré le moindre individu XY qui ne respecte pas cette règle. Avec triple ration de tendresse en prime.

-> Dans le cadre d’un couple, la sodomie apporte un peu de variété pour les moments spéciaux (super romantiques ou plus chauds-bouillants, à vous de voir… pour moi la pratique est A LA FOIS romantique et hard). On peut exercer un intéressant chantage sexuel sur son copain :) Mais on doit aussi se rappeler que tous les garçons n’aiment pas ça (de même que tous les garçons n’aiment pas la fellation… et que certains ne se masturbent pas).

Dans un prochain article, on passe aux travaux pratiques. Et une fois encore : je ne fais pas de prosélytisme, je me contente d’informer et de faire partager quelque chose que j’aime. Ne passez à l’acte que si vous en avez envie. La sodomie est une trop jolie chose pour qu’on s’en dégoûte.

________________________________________________________________________________

(http://www.madmoizelle.com/sodomie-28527)
100% (9/0)
 
Categories: AnalHardcoreTaboo
Posted by elvis14000
2 years ago    Views: 793
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Agréable, mais cela demande un peu de douceur au début. Question de s'habituer à la pénétration.