Au petit matin... 1/3

Elle se réveilla et jeta un œil de l'autre côté du lit. Elle posa une main sur son torse, et observa leur différence. La pâleur de sa peau d'ange sur le torse mat de son compagnon. Il portait les vestiges de leur nuit, des traces de griffures de part et d'autre de son large buste témoignaient de leur ébat nocturne. Elle se leva discrètement, et se dirigea vers la salle de bain.
Ouvrant les yeux à demi, il vit sa moitié marcher doucement, ses longs cheveux roux tombant sur ses épaules, ses fesses se balançant dans un rythme hypnotique, encore rouges de leur union.

Elle se planta devant la glace, les pieds sur le carrelage froid de la salle de bain et alluma la lumière.  Elle avait l'impression d'avoir les joues encore rouges de la veille. Elle glisse une main sur son sexe, et le senti encore chaud et humide. Ils avaient passé la nuit à se caresser, s'assoupir l'un dans les bras de l'autre, s'éveiller par les caresses de l'un ou de l'autre. Tantôt elle glissait ses doigts le long de sa verge, tantôt il glissait sa langue sur ses lèvres  se cherchant, s'amusant à réveiller l'autre d'une manière inédite.
Elle sentait toujours cette envie au creux de ses reins, ses doigts glissant sur ses lèvres, elle avait encore envie de lui. Le sentir se glisser en elle, son gland puissant écartant ses lévres mouillées, glissant son membre au plus profond d'elle. Et rester là. Elle voulait sentir son homme la prendre. Elle plaça deux doigts sur ses lèvres, les éveillant, se mouillant les phalanges.
Elle aurait voulu que cette nuit ne finisse pas, elle voulait tout à la fois le chevaucher, empalée sur son sexe, le voir jouer avec ses seins pendant qu'elle montait et descendait sur lui, qu'il la prenne par derrière, la tête dans l'oreille, sentant les mains puissantes l'aggripper aux hanches, ses fasses claquer sous sa paume tandis qu'il la pénètre, sentir sa langue lécher son sexe, sentir son gland dans sa bouche, entre ses seins, sous la caresse de ses doigts...
Elle baissa les yeux et vit ses tétons se durcir, la fine pellicule du nectar séché de son homme se craquela légèrement. Elle ne se rappelait plus combien de fois il était venu sur ses seins et sa gorge. Elle passa sa main sur son sein et épousseta la fine poussière en un nuage. Elle entendit le bruit des draps froissés et passa la tête dans l’entrebâillement de la porte. Il était encore endormi, il était maintenant sur le dos, les draps cachant son bas ventre et ses cuisses. Les rayons du soleil baignaient la chambre dans une atmosphère douce et chaude. Elle laissa son regard se perdre sur le corps de son amant endormi. Son torse encore rougis des griffures de cette nuit, ses doigts encore humide de l'avoir caressée aussi intimement. Elle glissa un doigt sur ses lèvres humides, les effleurant de bas en haut. Son regard se portant sur le bas ventre de son amant, elle vit la bosse sous les draps. Elle devina sans aucun mal sa verge encore raidie, sa bande matinale, qu'elle affectionnait plus que tout. Sa verge large, veinée et rude. Son gland gonflé et toujours prêt à s'immiscer en elle. Elle glissa un doigt entre ses lévres, se touchant lentement en gardant ses yeux braqués sur le chapiteau éphémére. Elle sentait peu à peu son sexe s'éveiller, s'embraser, laissant s'échapper quelques gouttes de son doux jus, une goutte glissant le long de son entrejambe. Elle se mit à genou et rampa vers le lit pour ne pas l'éveiller, le doigt s'affairant à préparer son jardin d'eden, qu'il puisse la pénétrer sans à coup. Qu'elle puisse s'asseoir sur lui, au pilori. Elle s'arrêta aux pieds du lit, agenouillée. Elle se redressa, les genoux ecartés et les fesses posées sur les pieds, glissa deux doigts en elle, en prenant soin d'enlever tout doucement le drap de son autre main. Découvrant son homme à la lumiére...
60% (3/2)
 
Categories: BDSMVoyeur
Posted by elrik
9 months ago    Views: 1,558
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments