dans la rue

il et 22h je suis seul dans une petit rue et un homme me suit. Je remonte un peu plus ma jupe, roule un peu plus des fesses. Dans un coin discret, je sens ce regard s’approcher, une présence tout près de moi, un souffle dans mon cou, et brusquement des mains qui me tiennent fermement, soulèvent ma jupe et deux doigts entrent rapidement dans ma chatte déjà bien mouillée. L’inconnu ne dit rien, il m’empêche de bouger, de toutes façons je n’en ai pas envie, je veux le laisser faire, me tripoter, me prendre dans ce coin de ruelle sombre. Très habile de ses mains, ses doigts vont et viennent dans mon vagin, un pouce jouant avec mon clitoris, je ne peux m’empêcher de gémir. Ma culotte en dentelle noire toute trempée à finit par glisser et git sur mes escarpins. J’entends des voitures, des gens, passer dans une rue voisine, à quelques mètres de nous, quelqu’un pourrait passer tout près, et cela m’excite encore plus. Il approche son visage du mien, m’embrasse goulument et me dis dit au creux de l’oreille « Hmm ta chatte est bien chaude, tu aimes ça, te faire tripoter par des inconnus ? » et moi de gémie encore plus… Voyant que ce doigtage me fait un sacré effet, l’inconnu s’arrête, appuie sur mes épaules et m’oblige me mettre à quatre pattes devant lui. Il commence à déboutonner sa braguette, mais je le devance et sort de son caleçon un beau membre bien gros et surtout bien heureux d’être plus à l’aise. J’ai à peine le temps de l’admirer qu’il appuie sur ma tête et j’embouche d’un seul coup cet énorme membre à l’odeur forte. Sa taille et son odeur me donne des hauts le cœur, mais il continue de m’appuyer sur la tête et malgré ça, je n’ai qu’une envie, lui bouffer sa queue. Je la suce, je la lèche, je lui gobe, il gémit de plus en plus fort, et d’un coup, il me plaque la tête, sa queue entre directement au fond de ma gorge. Je ne peux plus respirer, mes yeux pleurent, il gémit encore plus fort et je sens son sperme couler au fin fond de ma gorge. Il se retire, me fait me relever et s’approche encore une fois de mon oreille « Tu as aimé salope ? Tu en veux encore ? ». Je ne réponds pas, je ne peux pas, je ne sens que le gout de son sperme. De toute façon, il n’attendait pas de réponse, à ma grande surprise je m’aperçois que son pénis reprend du service. J’entends toujours des passants aller et venir tout près de nous, soudain un homme arrive dans la rue. Mon inconnu le voit, me pousse contre un mur et se plaque contre moi et entre son membre d’un coup rapide dans ma chatte accueillante. Il commence ses vas et viens rapides et brusques lorsque l’homme arrive près de nous. Il nous regarde, d’abord surpris, et puis intéressé. Il me mate pendant que je me fais secouer. Je vais jouir, l’inconnu me plaque une main devant ma bouche et me dis « tu aimes que je te fourre comme ça ? Tu aimes vraiment te faire prendre par un inconnu, devant des inconnus en plus ?! Tu es vraiment une petite cochonne ». Là, il me retourne me prends en levrette contre le mur, tout en tenant toujours une main devant ma bouche. Tout d’un coup, il enlève sa main, nous fait nous tourner et je vois l’homme qui nous matait, le sexe sortit de son caleçon, tout fier dressé. Il s’approche et me le fourre dans la bouche avant que je n’ai pu comprendre quoi que ce soit. Mon premier inconnu met ses mains dans mon soutien-gorge et me pince les tétons, il me laboure de plus en plus fort. Je me fais donc prendre la chatte et je suce en même temps, deux inconnus dans deux de mes orifices, j’ai peur qu’un troisième arrive ! Je jouis deux fois de suite, je n’en peux plus. Les deux se retirent, un éjacule sur mes fesses, l’autre sur ma bouche, j’en ai de partout mais je ne veux pas en perdre une miette. Ils se rhabillent en rigolant, moi toute tremblante j’ai un peu plus de mal. Les deux tiennent à me donner leur numéro, le premier glisse en même temps une main sous ma jupe et me met un doigt dans l’anus en me disant « c’était génial ma chérie, j’ai adoré que tu me vides ! On pourrait essayer autre chose la prochaine fois ! » Je ne peux toujours rien dire, ils s’en vont, je ne peux pas bouger non plus. Je tremble, j’ai l’impression que ma chatte a triplé de volume, j’ai mal à la gorge et j’ai du sperme qui coule le long de mes fesses et de mes jambes…
100% (11/0)
 
Categories: Voyeur
Posted by domi54
9 months ago    Views: 1,758
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
5 months ago
bonsoir. Je peux monter à Nancy et nettoyer tes orifices souillés si tu le souhaites.
9 months ago
3 sa peut le faire hummmm
tilou
retired
9 months ago
Jaurai bien aimez etre le troisième ^^
9 months ago
je pense bien que oui la petite salope, si jamais elle vient faire un tour au Québec qu'elle me le dise je la baiserais dans de belle ruelles
9 months ago
Mais elle a aimé, je crois !
Récidivera t elle ?