Christian (4)

Après 10 minutes passées à le caresser, il éteint la télévision et se leva.

Il ne portait aucun sous-vêtement et son sexe en semi érection se dessinait clairement sous son ample short rouge brillant.

Il se coucha et je m'invita à m'installer à coté de lui. Je me remis à le caresser
Lorsque son membre fut dur, je me levai pour ne laisser qu'une lampe de chevet qui donnait un air plus intime à la pièce.
J'enlevai mon short, puis le sien. Il était couché sur le dos, les jambes pliées et écartées. Je me couchai sur le ventre et me rendis compte que sa bote avait des dimensions impressionnantes, elle ne devait pas mesurer moins de 25 cm et avait un diamètre tout aussi impressionnant.

Je commençai à le sucer goulument, me rappelant à quel point c'était bon.

- Attend, me dit-il.

Il se leva et je m'agenouillai devant lui. Je recommençai à sucer cette bite circoncise, une main massant des couilles tombantes et rasées de près et l'autre branlant ce magnifique engin. Après quelques minutes, j’arrêtai et lui murmurai "J'ai envie de plus. Couche-toi". Il s'exécuta. Au vu de la taille de son engin, je pris mon lubrifiant dans ma valise. Je m'en servais habituellement pour me branler.
Je le suçai une dernière fois, et enduisit sa bite d'une bonne couche de lubrifiant. Je me plaçai au dessus de son sexe lorsqu'il me demanda "Il ne vaut pas mieux se protéger ?". Je lui répondis que j'avais un test lors de mon hospitalisation et qu'il était négatif. Et que j'avais droit à la première utilisation de son membre.

Il sourit et ferma les yeux. Quant à moi, j'enduisis mon anus de lubrifiant également avant de m'empaler sur sa bite.

Je ne sais pas si c'était le manque d'activité ou si sa bite était vraiment grosse, mais lorsque son gland me pénétra, une douleur me transperça comme un éclair. je continuai à la faire rentrer et la douleur se transforma vite en plaisir. Je m'empalai jusqu'à la base, et il commença à donner des petit coups de reins. J'avais rarement ressenti une telle sensation de bien être, mêlant à la fois douleur et plaisir. Après à peine trois ou quatre minutes, il tenta de se retirer. Comprenant ce qui arrivait, je m'appuyai de tout mon poids et senti son sperme me remplir. Je me retirai et il me regarda.

- Désolé... ce fut court... mais l'excitation...

Je l'embrassai tout en le rassurant :

- Pour une première fois, ce n'est pas si mal...
- Tu n'as même pas joui !
- A ma manière, si.

Nous sommes sortis nus sur la terrasse. Il m'offrit une cigarette, que j’acceptai. Nous n'avons échangé aucune parole.

Nous nous sommes à nouveau couché. Je me couchai sur le côté et il vint se tout contre moi. A ma grande surprise, je senti son sexe poindre contre mon cul. Il écarta un peu mes jambes et se réintroduisit en moi. Plus de douleur cette fois, juste le plaisir de sentir sa bite en moi allant et venant au bon rythme, tantôt faisant de petits mouvement saccadés, tantôt de grand aller et retour. Tout en me prenant, il commença à me branler. Je ne pus retenir longtemps mon éjaculation. Il continua cependant jusqu'à ce qu'il jouisse une nouvelle fois.

Il retira sa bite et m'attira à lui. Il me couvrit de baiser. Nous nous sommes endormis à peine cinq minutes après, chacun sur notre petit nuage.
100% (2/0)
 
Posted by dingo78
2 years ago    Views: 299
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments