cité thermale

Cela se passe dans une cité thermale qui dispose d'un centre de remise en forme ouvert au public. Il y à piscine couverte et extétieure avec des jets d'eau massants à différentes hauteurs, il y à deux bassins à bulles dont un trés denses (ou l'on ne voit rien) plusieurs saunas, un bassin oriental d'eau trés chaude et musique douce, deux salles "bains turcs" (chaleur, hygrométrie trés forte).
J'y vais de temps en temps pour me déstrésser. Je commence par la piscine à nager un peu, puis dés que possible, je vais me mettre en face d'un jet sous le niveau de l'eau et un assez puissant. Mon plaisir alors est de me mettre mon maillot de bain à faible distance, mon pénis bien coincé vers le haut, sous le maillot. L'effet du massage est rapide, je bande comme un taureau. Je laisse le gland dépasser rapidement le seuil de l'élastique du slip de bain. Le jet d'eau, sur la peau sensible du gland est phénoménal; c'est en public, mais l'éxitation, je la contient, je me fais durer le plaisir discrètement, le pénis dur, sensible, le bas ventre tendu de plaisir, je finis souvent par ensemencer la piscine.
Je vais ensuite en nageant vers le jacusi, celui qui est trés fourni en bulles; je me relaxe, mais j'ai plusieurs fois retiré mon maillot, en présence d'autres personnes. Une fois, une femme l'a remarqué. Elle était mince, avec un deux pièces sans prétentions, le contraire de minimaliste, rouge. Nous n'étionbs à ce momment là que tous les deux. Elle s'est raprochée de moi et a tenté une aproche sous marine avec une de ses mains. Discrêtement, cette main était rapidement en contact avec mon joujou. Je sentais sa main caresser le bout, ça m'a fait bander dans les bulles, à poil. J'ai tenté à mon tour de laisser ma main se promener vers son bas ventre. Le maillot n'était plus un obstacle, ma main massait entre les cuisses, à travers le maillot, les levres et le clitoris de son sexe. Je fermais les yeux et imaginait son sexe; peut être rasé, le clitoris bien tendu, je sentais en tout cas qu'elle en profitait et ses mais avec mon imagination randaient mon pénis fou. Mais nous dumes en rester là car d'autres personnes nous rejoignèrent. Je me rabillais discrêtement et du attendre un peu que l'éxitation ne puisse plus se remarquer dans mon maillot. Je la vis aller malicieusement vers le bain turc. J'ai donc pris le même chemin. Dans la pénombre, la chaleur étouffante embrumée et moite, je l'apperçut sur le banc opposé. Il y avait une autre personne à coté de l'entrée et je rejoignis ma partenaire de jeux à l'opposé. La chaleur et la moiteur rendait no corps luisants d'humidité. Nous nous sommes assis face à face et nous nous regardions amusés. Elle a allongé une jambe pour la placer sans vergogne entre mes jambes, de manière à palper avec son pied, mes bourses et mon sexe. J'ai tenté la même approche croisée, pour masser sa vulve avec mon pied. La personne de l'entrée est partie à ce momment là, elle était depuis plus longtemps dans cette fournaise. Alors, nous nous sommes débridés et nos pieds ont joué chacun de leur coté sur nos sexes. C'était une fois encore d'enfer comme massage. J'avais ma verge dure comme pas possible et elle finit bien sur par dépasser. Ma partenairer était éxitée de voir ça et mon massage faisait aussi son effet. Je vis qu'elle commençait à vibrer et se raidir, signe de la jouïssance. Pour a part, je me levais et dégageait mon maillot sur le devant pour qu'elle puisse intervenir. Je me levais et face à elle, elle me pris en bouche et entama une pipe. Mais nous sommes dans un lieu public et à travers la porte d'entrée en verre poli, nous voyons des silouettes approcher, aussi nous arrettopns là. En sortant, nous passons sous la douche et je lui racconte ce que je fais dans la piscine et les jets hydromassants; je lui dit que pour les femmes, ça doit être encore plus top. Elle décide d'essayer et nous retournons dans un grand bassin. Quel plaisir de la voir se trémousser et rés****r, le minou en face d'un de ces jets. Elle n'en pouvait plus et la bienséance l'a faite arreter. Mais elle avait découvert là un massage formidable. C'est encore plus éxitant du fait que nous sommes dans un lieu public. Les douches de sortie sont exclusives par sexe, mais nous nous sommes retrouvés dans une cabine d'habillage, sans faire l'amour parce que pas discret dans cet endroit minimaliste, mais nous nous sommes vus tout nus et nous nous sommes enlacés longuement en signe de respect et de nouvelle amitié; mon manche était encore en forme contre son minou peu fourni; ses petits mamelons contre ma poitrine et nous sommes restés comme ça 5 bonnes minutes à se papouiller et s'enlacer; mais il fallait sortir.
83% (15/3)
 
Posted by dfo1
3 years ago    Views: 855
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
dodsangla...
retired
2 years ago
on reste sur sa fin...
SophiaX
retired
3 years ago
Humm j'aime cette histoire!!!
3 years ago
sympa comme histoire, du réel vécu?