Fantasme familial

Bonjour je me présente je m'appelle Marion j'ai 16 ans. Mon père travaille dans l'immobilier et ma mère est esthéticienne. Lorsque mon prof principal nous a annoncé qu'il fallait choisir des stages en entreprise j'ai tout de suite décidé d'effectuer le stage chez ma mère. Lors de mon premier jour de stage j'ai passé la journée à observer ma mère sur les techniques qu'elle adoptait pour effectuer les épilations. Les jours suivants j'ai pu effectuer moi-même des épilations au niveau des aisselles et des jambes. La technique était assez simple il suffisait de passer de la cire aux endroits poilus et de tirer fortement la cire séchée et ensuite il fallait passer une petite lotion rafraîchissante pour éviter les démangeaisons. Mais ce qui me surprenait le plus c'était le naturel qu'avait les clientes de maman pour se faire épiler les parties intimes sans aucune gêne. En effet elles ôtaient leur string ou leur culotte sans aucune gêne et écartaient grandement les jambes pour que ma mère puisse leur faire une beauté au niveau de leur intimité. J'avais remarqué qu'elle n'utilisait pas de gants car lorsque la cire collait au latex la gant se déchirait. Il lui arrivait donc de toucher les lèvres intimes de ses patientes. Ces attouchements involontaires n'avaient pas l'air de troubler sa clientèle a très grande majorité féminine. Le dernier jour de stage j'ai eu la chance de pouvoir effectuer ces épilations intimes. Je reproduisais alors les gestes de ma mère. C'était la première fois que je touchais le sexe d'une autre femme. Cette action ne me laissa pas indifférente. C'était un mélange d'excitation et de stress. J'avais pu observer tout au long du stage qu'il y avait toute sorte et toute forme de chatte. Il y en avez avec des grosses lèvres et d'autres avec des petites lèvres. Il y en avez des gonflées et des toutes fines. Certaines se faisait juste raser au niveau des pliures des jambes d'autres se faisaient entièrement raser d'autres optaient pour des formes artistiques tels que le ticket de métro ou un coeur.
Une fois le stage terminé j avais décidé moi aussi d'entretenir ma toison pubienne. Je demandais a ma mère si elle était d' accord pour me faire le maillot. Elle accepta volontiers. Je pris une bonne douche en insistant le lavage sur ma petite foufoune. Je ne m'étais plus montrée nue devant ma mère depuis le début de mon adolescence et donc j'appréhendais ce moment. Je m'assis sur une chaise et appela ma mère. Celle ci arriva avec tout le matériel nécessaire. Elle s'installa face à moi. Elle avait du remarquer mon stress et m' écarta délicatement les jambes. Je montrais pour la première fois mon intimité a une personne. A la vue de ma chatte bien touffue elle me fit remarquer qu'il était effectivement bien temps de débroussailler tout ça. Je lui demanda de ne pas tout raser et de laisser une petite motte sur le dessus. Elle passa sa main sur mes poils pour évaluer l épaisseur. Elle démarra avec la tondeuse pour enlever le plus gros. Les vibrations de la tondeuses commençaient a m' émoustiller. Maman commença a appliquer la cire. A chaque fois qu'elle levait une bande la douleur était intense mais maman me massait immédiatement avec la lotion. Il y avait la un mélange de plaisir et de douleur. Une fois terminé, ma foufoune était rouge de douleur et maman s' appliqua a me passer une crème hydratante. J appréciais ses caresses mais faisais en sorte que maman ne s en aperçoive pas.
Une fois fini, maman se dirigea vers la salle de bain puis m appela. Elle me demanda si je pouvais moi aussi l' épiler. J accepta volontiers. Elle baissa sa culotte et la fit glisser a ses pieds. Je la pris en main pour la pousser du milieu lorsque je me rendis compte qu'elle était très humide. Pendant que maman préparait le matériel j' observais sa culotte dans ma main. Il y avait une énorme traînée gluante au niveau de l entre jambe. J' en déduis donc que j'avais excité ma mère et cela me paralysait. Comment une mère pouvait être excitée par sa fille ?
Une fois installée, elle écarta les jambes et me dévoila a son tour son sexe. Il était juste recouvert de quelques poils. Maman me demanda de tout lui enlever. Je pouvais remarquer que contrairement a moi que ses lèvres étaient apparentes et très gonflées. Était ce le résultat de son excitation ?
Alors que je posais les bandes de cire mes doigts effleuraient involontairement sa fente. Sans surprise l'intérieur était trempée. L'épilation fut rapide. Alors que je lui passais la lotion, on entendit papa rentrer du travail. Ils nous appela pour savoir ou on était. Maman lui dit que j étais en train de lui faire une beauté. Soudain , de derrière la porte papa demanda a maman si elle pouvait en profiter pour lui raser le sexe également. Maman me regarda et me demanda si je voulais m entraîner sur un homme. Au départ je refusa mais après quelques conseils rassurants j accepta de le faire. Maman sortie nue de la salle de bain, embrassa goulûment son mari qui ne cacha pas sa joie a la vue de sa chatte toute lisse. Elle annonça a mon père que c était le fruit de mon travail et que c est moi qui allait me charger du rasage. Au départ il protesta car il trouvait ça malsain que sa fille lui rase la bite. Il était autant gêne que moi. J'étais toujours la chatte a l air si bien qu'avant qu'il ne rentre je devais me mettre une culotte. La mienne étant restée dans ma chambre je ramassa la culotte humide de maman que j enfila rapidement. Je sentis sa mouille gluante se plaquer sur ma foufoune. Ceci m excita comme jamais avant je n'avais été excitée. Papa rentra, pris sa respiration et baissa son pantalon puis son caleçon. C était la première que je voyais un sexe d homme en vrai. Je l observais sous toute ses formes. Sa bite devait faire une dizaine de cm. Je commençais a lui passer la tondeuse en lui décalant la queue sur le côté. Et ce que je craignais arriva. Je vis son sexe qui commençait a gonfler. Je fis comme si de rien était. Au plus je lui écartais la queue au plus celle si grandissait. La peau s étira et son gland fit son apparition. J en étais fasciné. Papa avait le regard bas. Au début je pensais qu'il avait honte mais en fait son regard se posait sur mon entre jambe. La culotte large de ma mère bâillait et laissait apparaître un côté de chatte. Sachant ou était porté son regard je mis a mouiller comme une folle. Maman rentra et regarda papa. Elle ne fut pas étonnée de son état et au contraire elle me glissa a l oreille qu'il était plus facile de raser un homme en érection qu au repos. Il est vrai que je ne n étais plus obligée de lui tenir la bite car elle était tellement raide qu elle tenait seule.
J en avais fini avec papa. Il sortit de la salle de bain la queue encore droite et me demanda de lui passer le linge sale afin qu'il le mène a la machine a laver. Je pris le tas de vêtement sale en prenant soin de retirer ma culotte et en la posant en évidence au dessus du tas. Papa pris le linge et alla rejoindre maman. Je l observais par l ouverture de la porte. Il rejoint maman dans la buanderie. Je m agenouillais derrière la porte et observais par la serrure. Maman caressa la bite raide de papa puis se mît à le sucer. Pendant qu elle s appliquait a lui gober le gland papa prit la culotte portée par maman et moi et se mît a la renifler. Quel cochon!! Il reniflait ma mouille mélangée à celle de sa femme. Maman le fixait dans les yeux et avait l air d aimer ça! Il ne tarda pas a éjaculer et s essuya la sexe avec la culotte. Il la porta immédiatement a la bouche de maman qui lécha sans hésitation le mélange. J' étais choquée de ce que je voyais. Papa qui renifle ma mouille et maman qui la lèche. Soudain maman fouilla le linge sale. Elle y sortit mon soutif , ma jupe ,mon débardeur et mon string de la veille. Papa s assis devant elle la queue toujours raide. Il faisait glisser le bout de ses doigts sur son gland luisant. Maman enfila mes habits sales. Mais a quoi jouaient ils ??
Maman s appuya en avant sur la machine relevant légèrement sa ( ma ) jupe. Papa enfouis sa bouche entre ses jambes. Il la léchait a travers mon vieux string. Ma foufoune commence sérieusement a me chauffer. Toujours derrière la porte je voyais ma mère avec mes habits se faire bouffer la chatte par mon père. Je pris ça comme un fantasme de mes parents mais quand mon père prononça en léchant ma mère " j aime ta chatte Marion " une bouffée de chaleur m envahie. Et quand ma mère lui rétorqua " vas y papa j aime ce que tu me fait" je tomba a la renverse. Je partie en courant dans ma chambre et me suis mise à réfléchir à tous ça. Il fallait que j arrive a comprendre ce que je venais de voir. Je suis allée sur internet faire des recherches ou j ai trouvée de tout et de rien. Il fallait d abord que je me comprenne moi. Il est vrai que d avoir vu et touché d une part la chatte de ma mère puis après la bite a mon père m avait fait de l effet. Et eux , fantasmaient ils sur moi et avaient ils réellement des envies ?
Je mis un plan au point. Il y a 3 mois je me suis cassée la cheville en jouant au basket. Pour calmer la douleur j avais un bon médicament très efficace mais avec des effets de forte somnolence. ...
Le lendemain je rentrais du collège avec mon plan bien en tête. A la maison je pris le camescope de papa et le posa discrètement en haut de l armoire. Maman faisait du repassage moi j allais prendre ma douche. J en ressortais avec une petite serviette a la taille. Je fis semblant de glisser et appela ma mère en pleur. Elle m aida a aller dans mon lit. Je lui demandais un cachet anti douleur et un verre d eau. Elle m amena ça et me rappela de ne prendre qu un demi cachet ! Prétextant une très forte douleur je fit mine de le prendre entier. Ma mère s en inquiéta et m averti que j allais vite m endormir. Elle appela tout de même un docteur qui lui dit de me surveiller que je ne fasse pas de malaise. Maman me laissa. Lorsque papa arriva j allumai discrètement le camescope et me remis au lit. La serviette était entrouverte au niveau de ma foufoune. Papa arriva et maman le mît au courant. Il ne s inquiéta pas et alla a la douche. Je devais garder les yeux fermés et rester impassible. A sa sortie papa alla dans ma chambre. Je l imaginais nu devant moi. Il s approcha et m embrassa le front. Il appela ma mère. Il disait que j étais très belle. Je sentis la serviette s ouvrir. Papa pris mon bras et me stimula. Je ne réagissais pas! Il demanda alors a maman de le sucer. Ma mère s'exécuta sur le champ. J étendais les bruits de succion. Une main me caressais la cuisse. La main monta jusqu'à ma chatte lorsque ma mère s écria "arrête pas ça " ! C était donc papa qui me caressait. Maman se leva à se mît a ma droite. Papa était a gauche. Papa prit ma main gauche et la posa sur son sexe. Il faisait des va et bien avec ma main. Maman prit mon pouce droit et se frotta la fente avec. J avais de plus en plus de mal à rester sans mouvement. Papa frottait son gland sur mes doigts alors me maman se doigtait la chatte avec ma main. Je sentais que sa bite se rapprochait de plus en plus de ma bouche. Je sentais sa chaleur et son odeur. Soudain je sentis une chaleur se plaquer sur mes lèvres. Mon père était en train de se branler sur ma bouche. Ma mère se rapprocha à son tour. Je sentais l odeur de la chatte excitée se rapprochait. J entendais mon père surexcite dire à maman de bien écarter sa chatte et de la coller a la mienne. Celle ci dégoulinait et risquait de faire échouer mon plan. Je suis sensée dormir. !! Maman s'emboîte entre mes jambes et se frotta énergétiquement contre ma foufoune. Je sentais ces lèvres frottaient contre les miennes. Je sentis soudain un main se placer entre nos deux chattes. Les doigts de papa farfouillaient nos chattes trempées. Son gland toujours pose sur mes lèvres je l entend prévenir maman qu'il va jouir. Il accélère le rythme avec ses mains. Maman va jouir aussi. Moi aussi !!
Je sentis une salve chaude m inondait le visage puis quelques seconde après une deuxième salve bien plus liquide m arrosa la chatte. Ma mère est une femme fontaine !!!??
La souffrance de me retenir de jouir était atroce. Maman m essuya la foufoune et papa la figure. Il ressortit de ma chambre. A peine avaient ils passe la porte que ma main rejoint ma fente et mon clito. Il le me fallut que quelque seconde pour littéralement exploser. Tout mon corps palpitait. Je finis par réellement m endormir. Le lendemain matin je m empressais de ranger le camescope.
100% (6/0)
 
Categories: Taboo
Posted by david1321313
8 months ago    Views: 2,508
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
8 months ago
ummmmmm tres excitant recit,on aime voir l enregistrement de camescope et revivre avec vous ces excitants mements
8 months ago
J'aurais bien aimé voir tout ça de plus près