coroebus's Blog
Les "Ecrits" de llmo

Parcequ'un poète mérite d'être reconnu :)
Bravo à toi llmo et merci de ces petits moments de plaisir!

http://xhamster.com/user/llmo


Si vous avez qqles écrits de llamo, faîtes le moi savoir que nous puissions tous en profiter :)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/580199/this_teen_can_ride.html



Lady Châtre-les

Lady Chatterley qu'un mauvais cheval a désarçonnée vient s'appesantir cette fois auprès du palfrenier. Un robuste garçon au front de taureau que les parents, de pauvres paysans, ont conservé pour la reproduction. " On va le garder pour faire un mâle!" disaient-ils.
Notre étalon dont la capacité à réfléchir est à peu près semblable à celle d'un hippocampe est dans le jargon DRH, comme qui dirait, un instinctif.
Davantage mû par ses hormones que par ses neurones, notre crack s'attendrit moins des transports de la cavalière que de la superbe ensellure de cette dernière.
Foin des levades et autres ballotades qui émoustillent les femelles en oestrus, il l'attaque droit au crin.
C'est à l'acmé de l'excitation qu'il lui parle à l'oreille: "maintenant je vais t'ongulé!"
Très à cheval sur les principes, la belle alzane s'offusque de tant de liberté à son égard.
Mais l'altière poulinière est une jument carnassière, une de celles de Diomède qui mangèrent leur maître.
Se saisissant par les dents du vit de son partenaire ( un beau rôti de veau d'au moins trois livres) elle l'engame jusqu'à la garde.
C'est juste avant de devenir hongre, comme un cadeau d'adieu à sa virilité qu'il lui ensemence copieusement ses nasaux frémissants...

Merci à toi Coroebus pour cette hippique saillie.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/649820/cooking_with_butter.html



MAITRE-QUEUE

Dans les cuisines de l'Atelier, le mitron qui est déjà aux fourneaux fait une partie de Mikado avec des bâtonnets de bacon, quand arrive le maître des lieux.
C'est Joël Robuchon, grand cuisinier multi-étoilé connu dans le monde entier pour son désormais célèbre " jambon-purée".
De tous les "Gros Bonnets" de France, c'est Robu qui coiffe le plus large. C'est pour cela que ses confrères moins médaillés l'appelle jalousement " Bonnet M ".
Il est arrivé avec de la belle marchandise: une superbe poularde...Une Bresse Gauloise. Elle revient de Crète où elle est allée parfaire son bronzage.
C'est Fiona... "Fion" pour les copains.
-" Quelle bombe!" s'écrit l'arpette en apercevant la mignonne.
-" Qui n'a rien de glacé!" renchérit Robu.
-" C'est vrai!" pond et répond la fille " On m'appelle aussi l'Oiseau de Feu...! Vous savez le ballet d'Igor Stra...!"
-" Ca tombe bien!" dit Robu qui s'est débarassé des parures de la petite dinde, " Pose ton croupion sur le piano!"
-" Ouh, c'est chaud!" s'étonne Fiona.
-" Pour sûr, c'est pas un piano pour jouer les Préliminaires de Chopin!"
-" Les Préludes de Chopin!" rectifie la poulette mélomane.
-" Ouais...j'me comprends!" dit-il en écartant machinalement les cuisses de la cocotte.
-" Hé, Marco, vise un peu les beaux blancs...! Ya pas un sicot d'ssus...Chapeau le volailler!"
" Au poil, il l'a vidée...On va pouvoir s'la farcir!" continue Robucochon ses Troisgros doigts glissés dans le cloaque de Loiseau.
Puis, lui lubrifiant copieusement le sot-l'y-laisse, il reprend
-" Tu vois Marco, la matière grasse c'est ça le fondement de la bonne cuisine!"
-" Hé...!" s'insurge Fiona en voyant sa motte pleine de beurre "Mon cul c'est du poulet...pas un Kouing Amann!"
-" Kouing Amann...! Et toi tu couines à quoi...?!" plaisante le maître- queux qui sort discrètement la girafe de son fendard.
Très pro, il lui enfonce alors à mi-cou son appareil dans le pot puis se met à la baratter doucement.
-" Je vais te braiser jusqu'à l'os!" prévient Robu qui commence à tourner la broche un peu plus vite.
-" Chef, je pourrais la braiser aussi?" demande Marco la toque sous le bras.
-" Passe-la plutôt au chinois!"
-" Quel Chinois?" S'étonne Marco.
-" Qu'il est con ç'ui-là!"
Le temps de le dire la cocotte se met à chuinter. C'est normal car c'est une Cocotte-Minute.
Elle est sous pression, ça caquète en contre-ut.
-" Retirez-vous Chef sinon vous allez prendre au fond!" s'inquiète Marco.
-" T'as raison, poule en chaleur a besoin qu'on l'arrose!" dit le saucier en posant sa poche à douille sur le nez de la fille.
-" Regarde un peu Fiston comment on naaaaaappe le bec d'une petite géline bien chaude!"
"Prends-en de la graine!"
Marco esquisse alors un petit mouvement de recul.
-" Il est con ç'ui-là, c'est une façon de parler, une image!"
Voyant la poulette en gelée se repaître de semence, Robu s'exclame d' un ton solennel: " Sûr que de tous les arts, l'art culinaire est sans doute celui qui nourrit le mieux son homme!"

Merci Coroebus pour cette saillie gastronomique.
Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/659104/skinny_tanata_fucked_by_her_model.html



PENICULUS

Mona est devant son chevalet qui est un peu bancal, c'est normal elle l'a acheté en solde chez IKéoc.
Elle est artissse de son état. Elle vend ses croûtes Place du Tartre à Montmertre.
Aujourd'hui, sur son trépied branlant, elle a posé une toile vierge qu'elle a préparée avec de la colle chaude de peau de lapin.
Devant elle, il y a Jeannot, modèle et chaud-lapin, il est à la colle avec Mona depuis peau.
Jeannot a fait son gîte dans une Duchesse d'un noir de radis.
-" J'suis pas Miro quand même je l'avais mis là!" s'étonne Mona.
-" Quoi donc?"
-" Ma brosse!"
Jeannot entrebaille ses pattes de lapin.
-" C'est pas ça que tu cherches?"
-" Si c'est bien mon gros pinceau!"
S'approchant de Jeannot elle commence à lui groomer le pubis.
-" Sont souples et brillants!" apprécie Mona.
" c'est quoi comme poils?"
-" De la girafe!" s'amuse Jeannot.
-" De la girafe en super forme alors!" réplique Mona.
-" Si tu veux tu peux la peigner" continue l'autre.
Caressant machinalement les soies du pinceau, Mona s'inquiète soudainement.
-" Ta jungle là, elle n'est pas habitée au moins!?"
-" Des totos, Jeannot? jamais de lavis!"
Mona devient pensive.
-" tu sais le Douanier Rousseau...Oui le peintre!"
" Y'avait pas plus pantouflard que ce mec là!"
-" Ah!"
-" Sans jamais sortir de son trou, il a imaginé des forêts touffues peuplées d'animaux exotiques, des panthères, des singes, des toucans...!"
-" Et alors?"
-" Ben si ça se trouve c'est en se fourrageant qu'il attrapait l'inspiration!"
-" Hum!"
" A propos de perroquet et d'aspiration tu voudrais pas me faire une petite plume!?" demande Jeannot qui a déjà déballé ostensiblement son pique-nique.
Mona se met à table.
Le nez dans le persil, d'un trait elle a engamée le rôti.
-" F'est un peu comme le " Déjeuner sur l'Herbe" " bafouille Mona, la bouche pleine.
-" Plutôt "L'Homme à la Pipe!"" rectifie l'autre.
-" Faut vraiment pas que tu Louvres!" se désespère la fille.
-" Merci c'est sympa!"
-" Derain!"
Mona est un beau châssis que Jeannot sous l'emprise de l'excitation s'empresse de détoiler.
-" Je vais te déchirer!" prévient Jeannot.
-" Doucement!" tempère Mona.
" Sache m'apprivoiser, me convoiter, me parler!"
-" Parler comment?" s'interroge l'éphèbe.
-" Tu pourrais par exemple me dire " Cézanne ouvre-toi!" au lieu " d'écarte les cuisses"!"
Jeannot s'impatiente, son tube de blanc- cassé est rempli jusqu'au bouchon.
-" J'fais pas dans l'ornement moi, dans le style de l'autre Primitif Italien!"
-" Quel style, quel primitif?"
-" Le style Rococo...Siffredi!"
" Je suis un Minimaliste, moi Madame...!"
Puis s'adoucissant.
-" Je veux bien essayer...Puis-je Madame tremper ma queue de morue dans votre pot à jus?"
N'attendant pas la réponse, Jeannot dont la nature n'a rien de morte saisit prestement la fille pour la mettre applat.
-" Je vais te vermillonner la pastille!" lui lance Jeannot.
"Ma spécialité à moi c'est les passages croisés!" se vante-t-il.
Mais sentant soudain les vapeurs d'Esprit Blanc lui monter au nez, il se retire promptement du godet. Puis désserant la virole de son gulliver, il libère sa f***e créatrice... Tel Pollock dans ses fameux dripping.
C'est au blanc de Meudon qu'il lui retouche le portrait.
En critique avisé, Mona chante ses louanges.
-" On dirait que tu apprécies les coulures!?" demande Lapin.
-" Mais mon P'tit Jeannot" dit-elle pompeusement " le but de l'Art n'est-il pas la délectation?"

Merci Coroebus pour cette saillie picturale.
Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/507751/papy_23_n15.html



Regardez comme elle est mignonne cette petite citadine qui tente vainement de s'atirer les faveurs d'une aridelle bourdonnante de mouches! Pour la consoler de tant d'ingratitude, l'inénarrable Papy se propose de lui montrer les spécialités de la ferme: le saucisson sec...de slip.
En bon pédagogue il lui a expliqué que pour l'apprécier à sa juste "mesure" ( c'est surtout vrai pour son détenteur) il est inutile de le débiter ou de le peler.
La belle qui a tout compris s'en accomode fort bien, enfilant d'un trait la marchandise dont elle parait apprécier les qualités vantées.
Au comble de la dégustation, notre Miss Olida demande à Papy de s'ouvrir à la concurrence et de mettre son saucisson en compétition avec celui de son voisin le Père Bridou. La comparaison est amère car le salami de Papy semble moins apprécié que celui de Justin, sans doute moins sec, plus moelleux en bouche...
Comme papy est bon perdant il sait dorénavant que pour gagner la prochaine médaille il devra y aller molo sur la salaison, lubrifier manuellement le cylindre au saindou et en bien surveiller la maturation.
Autant de bonnes résolutions propres à retrouver notre Papy dans de nouvelles aventures érotico-agricoles.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/644007/french_fun_27_n15.html



FIAT LUX et CAMBOUIS

Une fille water-proof nommée Vanessa savonne nonchalamment, pare-choc contre pare-choc, une caisse noire équipée taxi.
Cool... Elle n'a cure du dernier arrété préfectoral restreignant la consommation d'eau.
Elle a sorti pour l'occasion sa peau de chanoine afin de faire reluire le capot laqué de la tire.
-" Insiste sur les chromes! " lui lance Joe depuis le balcon.
" Après tu montes! " continue-t-il.
Quand vanessa apparait devant lui, il sourit en admirant la belle carosserie de son nouveau modèle trois portes. C'est une décapotable.
-" Comme tu le sais, tout travail mérite salaire " dit-il en jouant avec le zip de sa braguette.
-" C'est quoi ma récompense? " s'enquiert la fille.
-" ben... J'te fais le plein! ".
-" Je marche aux Supers! " prévient-elle " Alors gare à la panne!"
Vanessa se présente alors à la pompe en marche arrière.
-" Comme ça la position?"
-" Non!"
-" Comment alors?"
-" En poule position... Que j'te coche!"
Joe pour qui la nature a été peu amène est affublé d'un bec de lièvre qui rappelle qu'il est un chaud- lapin... il est " de la patte" comme on dit à la campagne.
Le taximan manoeuvre sa partenaire Prostement: virage à gauche, à droite, tout droit, à gauche, accelération...
" Vas-y Joe "
" Vas-y Joe "
" Fonce Joe "
A vive allure il lime " tous les coins noirs " de Vanessa qui est au paradis... Comme Annie.
Soudain!
On entend craquer dans la mécanique.
Ca sent le chaud et l'essence de d'ssous de bras.
Joe-lapin vient d'avoir une sacrée remontée d'huile de noix dans le haut cylindre.
L'injecteur sous pression est prêt à lâcher.
-" Tiens bon!" lance Vanessa qui applique sur le trou du gicleur sa bouche en clé à pipe n°32.
Joe broute trois fois comme une vieille Deux-pattes enruhmée puis envoie la sauce dans une dernière secousse.
Il haaaaaaaaa vraiment de la chance ce Joe d'avoir à la maison une bonne décrasseuse de bougie dont le nez encore plein de cambouis prouve qu'elle ne rechigne pas à la tâche.

Merci NONO1555 pour cette saillie de fond de garage.

Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/675766/olivia_2_n15.html

CARPE DIEM

Avec son bonnet rouge et son suroît coquille d'huitre on dirait une amanite tue-mouche.
C'est Cousteau, Commandant de son prénom, mais tout le monde l'appelle "Coucous".
Il a rapporté d'Ogygie une nymphette. Il l'a baptisée " Calypso" du nom de la boîte de nuit où il lui a pincé les miches pour la première fois.
-" Ca aurait aussi bien pu être " Casto" si je l'avais croisée au rayon " visserie" d'un magasin de bricolage!" dit Couscous.
" Surtout qu'y a tout ce qui faut... là où il faut" continue-t-il en inpectant du regard le beau chassis.
Quand il l'a trouvée, elle carburait à la Vodka Tagada pour oublier qu'Ulysse l'avait laissée tomber comme une crêpe jambon-fromage-oeuf...et l'addition s'il vous plaît!
-"" Je vais me foutre à l'eau!" qu'elle disait désespérée!" se souvient Coucous.
" Alors je l'ai prévenue qu'avec sa gueule de bois elle risquait de flotter!"
Finalement il l'a embarquée sur son rafiot craquant.
-" Et comment avez-vous fait pour que votre petite sirène supporte la traversée?"
-" Comme pour l'cabillaud, je l'ai faite sécher sur le pont et après je l'ai laissée mariner dans la saumure jusqu'à l'arrivée!"
-" Et ensuite?"
-" Ben, là elle désale!"
" Vu qu'elle a le nez en d'ssous de la ligne de flottaison j'y ai rajouté des bouées!"
-" Pour une naïade sa nage manque de fluidité vous ne trouvez pas?"
-" Ca c'est de la faute à Ulysse. A f***e d'attendre son Marin les bras ouverts, ça l'y a enculosé les biceps!"
" Et à cause des biceps l'a pris un gros bouillon aux Olympiades de natation de Pékin vous savez!"
" t'rappelle d'la tasse chinoise!" s'adressant ironiquement à la pauvre fille qui rame toujours.
" Hé Caly, viens montrer un peu ton tatouage au Monsieur!"
Après moultes brasses, l'ondine accoste enfin. Exténuée, elle s'agrippe à l'echelle comme bernique à un rocher.
-" j'ai chaud" dit-elle " je suis en nage!"
" Ah oui, le tatouage!...Celui-là?"
-" Non celui que tu planques dans ton slip!"
La fille, comme on dit aux Comores, se démaillote.
C'est vrai, juste au dessus du coquillard est tatoué un motif végétal.
-" Que représente ce dessin?"
-" La fleur d'Ulysse!" répond royalement Calypso.
-" A propos de lis, ramène un peu ton oignon par là!" dit-il tout en caressant les fesses de la fille dans le sens inverse des écailles d'une montre.
" Hummm!"
"Moi, je suis un gars de la Narine!... Hume un peu ça si elle sent pas bon la morue!"
" C'est une sirène, elle a des moeurs de poisson tu sais!"
" J'appâte toujours à la tête noire!" dit-il en sortant son engin de pêche aux grosses.
Lui plaçant l'appât sous le nez, la fille lêche l'esche... Puis il s'entend poser la sempiternelle question.
-" Alors ça mord!?"
-" J'sens des p'tites touches, ça minaude!" répond-il poliment.
Puis sans crier gare la fille l'engame d'un trait.
-" Elle l'a enfoncée jusqu'à la glotte, la carnassière!"
-" Voulez-vous que j'aille vous chercher le dégorgeoir, Commandant!"...
Couscous est excité comme un pou de Saint José.
-" J'vais y pêter le baudruchon" dit Coucous qui a saisi la petite sirène par les ouies pour la locher sans ménagement.
-" Arête, arête!" hurle-t-elle tout en battant des nageoires comme carpe diem sur le pré " tu grattes le fond, tu vas t'accrocher!"
Ca bouzine dur dans la bosselle!
Couscous sent l'arissa lui monter d'un coup dans les trous de nez alors que son bonnet vient de virer à l'incarnat.
-" Tu sais ce que c'est l'incubation buccale!?" demande Coucous à la sirène.
-" Non!"
-" Et ben, ferme les yeux et ouvre la bouche!" dit Cousteau sur le point de se delester les bouillettes à laitance.
-" Attention j'amorce!" prévient Couscous.
A ce moment là il lui arrose avec prodigalité les dents de la chance.
La fille fait glisser un sourire entendu sur ses lèvres de hotu.
-" C'est portant vrai qu't'as l'air d'aimer ça" dit Couscous " faut dire que la semence de l'homme est toujours porteuse de bonheur!"
Merci NONO pour cette saillie halieutique.
Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/585552/beautiful_cute_youngest_teens_fuck_5.html

Merci Grincheux7 de nous gratifier d'une nouvelle saillie des plus expressives.
C'est l'histoire d'une jeune gourgandine à qui l'on explique, non sans malice, la recette du " Banana de slip ": version érotique du fameux " dessert que j'aime" chanté jadis par Lio.
Après les conseils avisés de "l' Abominable homme des neiges " notre petite mitronne s'applique à l'élaboration du met sucré.
Ce dernier terminé, elle passe à sa dégustation, s'y employant plus que de raison... La banane, les deux boules qui n'ont rien de vanillées sont avalées d'un trait.
Alors que son ami le Yéti lui encrème gentiment le museau, la Belle est prise de haut-le-coeur, de nausée..." la chantilly est tout à fait indigeste! " vomit-elle.
S'il devait y avoir une morale à cette gentille histoire peut-être serait-elle la suivante:
Petite, avant de mettre ton nez dans les livres de cuisine, relis plutôt la Bible, tu y découvriras entre les lignes que le "Fruit défendu" n'avait rien d'une pomme mais bien la forme allongée et dardante... D'une banane.

Bien à toi Grincheux7

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/583975/2_cute_brunettes_teens_fuck.html

Qui sont ces deux petites bombes qui n'ont rien de peinture?
Avec des sprays elles s'amusent à dessiner à la glycéro.
Ici un standard un peu éculé d'un éléphant vu de dos.
"l'envie de la trompe!" dirait le Docteur Freud.
L'atomiseur du garçon est sous pression...Faut dire dire qu'elles l'ont secoué depuis des plombes.
Piccht.....!
Notre graffeur n'est pas un figuratif. C'est d'un motif abstrait, sorte de dripping séminal à la Pollock qu'il décore le minois extatique de ses jolies consoeurs.

Merci Grincheux7 pour cette saillie des plus expressives.
sorte

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/596878/students_part_1_girls_play_with_boy_when_other_girls_come.html

BACH'S ROOM

La petite Clara Schumann tapote nonchalamment sur les touches du clavecin bien tempéré de Jean Seb.
" Quel est le meilleur morceau de Clara?"
" L'entre-cuisse!" répondit distraitement jean seb qui venait d'entrer.
" C'est en effet une pièce de choix qui se joue sur un piano à queue bien raide!" rétorqua la jeune soliste.
Clara dont le Con serre tôt, Branle l' bourgeois à deux mains, ce vigoureusement.
" Vas-y maintenant joue le moi Presto et Largo" dit la pianiste à cran.
Foin des lénifiants divertimenti, Jean Seb lui inflige de suite n°3 ( BWV 1067) une Bourrée roborative dont seul il a le secret.
Au toisième mouvement...pelvien Jean Seb qui va crescendo électrise la demoiselle en un final vivace des plus explosifs.
Merci Grincheux007 pour cette nouvelle saillie.
Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/586330/2_cute_teens_6_sarah_blue_with_another_blonde_fuck_man.html

"la flûte c'est du pipeau!" dit monsieur Pan à ses deux petites élèves.
"servez-vous plutôt de moi comme de votre nouvel instrument!" continua le professeur-satyre.
"je serai désormais votre biniou mais au lieu de me souffler dedans aspirez-moi jusqu'à ce que sorte de ma grande bouche le râle du bonheur parfait!"
Nos charmantes concertistes caressent doucement dans le sens du poil l'outre velue tout en pompant avec application le tuyau à anche...Quand soudain un cri gutural venu des profondeurs de l'homme-musette s'échappe de sa trompe béate.
Reconnaissante celle-ci gratifie les petites duettistes d'une généreuse remontée visqueuse dans le haut du bocal.

Merci à toi Grincheux7 pour cette petite fantaisie érotique digne des meilleurs préliminaires de Chopin.
Bien à toi.

Petite devinette: quel est le seul instrument de musique qui soit à la fois à corde et à vent?

Réponse: le string.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/38078/fuck_a_young_girl_with_my_friend.html

Au détour d'une rue Grandcoquin et Gédéon accostent une jeune fille rivée à une vitrine de prêt-à-porter.
Le plus grand dont la tête pourrait faire croire qu'il est le produit d'un accouplement contre nature de l'Abbé Pierre et d'un dorade coryphène entame le dialogue.
" Tu sembles t'interesser de près à la mode Petite!?..."
" Tu sais mon copain quand il a des lunettes noires, des mitaines et un catogan c'est Karl lagarfeld!"
Gédéon prend alors l'accent du célèbre styliste et dit avec beaucoup d'affectation: " hummm tu es splendide, tu as un beau port de tête!..." sous entendu " tu as une belle tête de porc!"
"Tu es le mannequin qu'il nous faut!"
" Suis-nous jusqu'à l'atelier nous te montrerons nos nippes!"
Ne saisissant pas toute la duplicité qui se cache derrière la contrepeterie la petite écervelée emboîte le pas aux deux gredins.
Ce qu'elle pensait être un grand atelier de confection n'est autre qu'une minable arrière boutique de tailleur de quartier.
Ils lui font comprendre que pour défiler il faut d'abord être enfilée.
Baissant leur pantalon les deux compères lui expliquent: " voici les deux modèles que tu vas devoir essayer question de vérifier si tu tailles large!"
La petite, se laissant finalement essayer, ressent dans les fesses les coups d'aiguille des deux couturiers à l'ouvrage.
"Aie!" fait-elle.
Lagarfeld répond avec toute l'affectation qu'on lui connait:" ce n'est rien ma Chérie c'est métier qui rentre!"...
Quelle déconvenue! La pauvre enfant repart chez elle avec la pattemouille et le minois bien amidonné, jurant qu'on ne l'y reprendrait plus jamais.
Merci Fabrice70 pour cette nouvelle saillie.
Bien à toi.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://xhamster.com/movies/508553/cum_on_face_arizona.html

ORE BUKKAKIS Linné

Comment cette petite mignonne a-t-elle bien pu en arriver là?
Remontons avec elle la grande allée du hall d'exposition des Floralies 2010.
C'est là qu'un groupe de visiteurs accoste notre gironde promeneuse.
L'un d'eux engage la conversation.
-" Bonjour mademoiselle, comment vous appelez-vous?"
-" Anemone!" répond-t-elle.
-" Avec un nom pareil vous pourriez concourir pour Miss Floralies 2010!"
-" Vous croyez?"
-" Pour sûr, nous sommes jardiniers à la ville...Alors les belles plantes comme vous , pensez donc, ça nous connait!"
" Suivez-nous nous allons vous préparer minutieusement pour la sélection!"
" Au fait, si vous vous appelez Anémone, pourquoi portez-vous une robe-tulipe?"
-" Ben, c'est que...!"
-" Veuillez l'ôter s'il vous plait qu'on voit votre oignon!"
La fille s'effeuille, ponctuant la fin du déballage par un altier déhanchement.
-" Et en plus elle est souple à l'oignon!" remarque l'un des jardiniers un peu goguenard.
Voilà donc notre ravissante candidate nue comme un ver du poireau, renonculant devant rien pour décrocher la timbale.
-" Hé Marcel, Marcel Prout, sors de l'ombre...! Toi qui aime les jeunes filles en fleur ne pourrait-on pas pousser la ressemblance florale jusqu'à lui mettre autour du cou la collerette de ton berger allemand?"
-" C'est que...!"
-" Surtout que ça ne lui sert plus à grand chose, son eczéma squameux a pratiquement disparu!"
Voilà donc notre postulante appareillée.
-" Comment me trouvez-vous ainsi affublée... Ai-je l'air d'une rose à présent?" demande la petite.
-" Plutôt d'une gueule de loup!" s'amusent les jardiniers qui ont sorti leurs tuteurs bien raides.
-" Que faites-vous?" s'affole Anémone.
-" Une rose a besoin des pines!" répondent les jardiniers persifleurs.
"Nous voulons juste rendre hommage à ta beauté en déposant sur tes pétales quelques délicates perles de rosée!" disent-ils en s'astiquant frénétiquement la pomme d'arrosoir.
Rentre alors Georges, le chef jardinier.
-"C'est le bouquet!" s'écrie-t-il soudain en voyant la corolle de la mignonne ployer sous la charge séminale, " gouttes de rosée ne veut pas dire pluie acide!" continue-t-il.
" Regardez ses belles couleurs s'en sont allées dans l'égout, elle est devenue toute blanche!"
-" Elle s'est chopée l'odium!" s"esclaffent les jardiniers qui remballent leur pique-nique.
-" Nos chances de gagner sont réduites à néant!" déplore à présent Georges.
- " Hé Chef, t'as qu'à déguiser ta jolie fleur en vache!"
-" Pourquoi ça?"
-" Ben pour la présenter dimanche prochain au concours de la Reine des Prés!"
-" Et ça se tient où cette affaire?"
-"... Au comice agricole de Monséant sur Vits!"
-" Et qu'est-ce qu'on fera dans ton comice?"
-" On la bourre!"

Merci COMICSTRICK pour cette saillie printanière.
Bien à toi



Posted by coroebus 3 years ago
Comments (11)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
offerus
retired
1 year ago
Grandiose. Menlassepa.
1 year ago
Miam, encore !
3 years ago
Géniale!
Qui est ce Limo?
3 years ago
voila un petit côté "frenchie" qui me plaît bien et qui égaie mon samedi

j'en redemande !!!
3 years ago
EXCELLENT
3 years ago
La suite en image est en route, désolé du contretemps :)
Merci encore à Ilmo
karcher87
retired
3 years ago
3 years ago
I'll drink to that
3 years ago
entre ta reprise d1 couv nrf & le texte si riche, jai du arreté mon nourrissement, rassasié & extasié, lui le bijou, toi l'écrin?
karcher87
retired
3 years ago
j'ai adoré Maitre-queue et Peniculus, j'ai rarement lu de telles métaphores, extrement bien tournées et qui s'enchainent à merveille
j'adore cet humour de situation, et les faux quiproquos