Mon Journal intime

Je n’aurais jamais cru avoir besoin de me confier à un journal intime, mais je n’ai plus le choix. Voilà! Toi mon journal intime tu vas désormais être mon confident.

Tu vas devoir essayer de me suivre dans mes pensés…que parfois je ne comprends pas moi-même. Je vais enfin pouvoir dire tout ce qui me passe par la tête. Il ne faut pas se fier aux apparences dans la vie, c’est ce qu’on nous apprend quand on est petit, mais en grandissant, on fini par comprendre que c’est absolument faut.

Je suis bien tanné de passer pour la petite fille douce, avec mon petit visage angélique (c’est ce qu’on me dit tout le temps….s’ils s’avaient lol). Mes amies sont pour la plupart trop stiff, je suis incapable de parler de cul avec elles sans qu’elles soient complètement traumatisées. Franchement à part pour Kathy et Sabrina qui sont pas mal plus déniaisées que la moyenne des étudiantes c pas fort fort lol.


On se fait souvent des party pyjama toutes les trois et on se raconte nos histoires de cul, une après l’autre, disons que c’est vraiment difficile de ne pas se caresser, juste à y repenser je deviens toute chaude

c’est impossible de démontrer en écrivant la sensation ultime d’être dans les bras d’une femme, de sentir ses seins, la chaleur de sa chatte qui me frôle la cuisse, la douceur de ses fesses. Ses lèvre si douce, qui goûte… la fraise….hey oui Sabrina trip sur les gloss aux fruits…go figure…Bon j’ai des choses à faire…je reviens...

Bon me revoilà,

Tsé je ne suis plus une petite fille, mais une jeune femme…qui commence le cégep demain woow que j’ai hâte. The real game!!! Au secondaire les gars sont maigrichons, peu attirant…pour la grande majorité, et incapable de baiser correctement….mais au cégep trooooop cool je vais être entouré de vrais mâles, virils, avec la libodo dans le tapis :p

Il y a deux semaines, il y avait une fête chez un gars de l’école, un genre de party de la rentrée. Ses parents etaient a leurs chalet pour la fin de semaine., n’importe quoi pour faire le party, j’adore!! Bien entendu avant toute chose, nous devons nous pomponner un peu pour être fraiche et dispo! On est quand même les trois plus belles filles de l’école faut bien entretenir notre réputation J .

Kathy la rouquine, avec ses grands yeux verts et son sourire vicieux, les hommes…même les femmes ne peuvent lui rés****r…Pis j’exagère même pas, elle est sympathique mais sans plus, mais puisqu’elle est complètement folle dans un lit, ben j’opte, on opte pour l’amitié… intime. Je craque pas mal plus sur Sabrina, ma ptite blondinette favorite. Elle a des lèvres si pulpeuses, qui goûte si bon, quand elle me regarde je deviens nerveuse. Elle est tellement intrigante, je suis vraiment contente qu’on va avoir 3 cours ensemble. Je ne pense pas que je suis lesbienne, pcq j’aime pas mal trop les queux pour ça, mais elle me donne des papillons dans le ventre, je l’aime comme une amie, une bonne amie

Pour revenir à mon histoire, nous sommes arrivés au party, qui était bien entammé, l’odeur d’alcool, de weed, mélangé à l’odeur de sex, un vrai party d’ado…quoi que j’aimerais tellement me retrouver dans un party avec des hommes et des femmes plus mature. Mais malgré tout la soirée a été un vrai succès pour chacune d’entre nous.

Même la ptite sœur de Kathy est venu nous rejoindre en cachette, elle était bien impressionné d’être entouré de secondaire 5. Elle qui trippait sur Éric, l’hôte du party, elle était toute excité à l’idée d’enfin pouvoir lui adresser la parole. À l’école elle essai souvent d’attirer son attention, mais il est bien trop occupé à fantasmer sur les cheerleaders de l’université d’à côté. Ça fait depuis plus de deux ans qu’elle est complètement en amour …ben l’amour d’une jeune ado… les papillons qu’elle ressent dans le ventre et dans sa chatte lorsqu’elle le voit, se sont plutôt des tensions sexuelles que de l’amour mais bon elle comprendra mieux avec le temps.

Sa mission était de se retrouver tout seul avec l’embrasser et lui dire à quel point elle trippe dessus. On ne pouvait pas la laisser de même la pauvre, elle était à la fois si déçu, excité et nerveuse à l’idée d’être en face de lui. Qu’es ce qu’elle allait lui dire, où, quand, comment. Elle ne cessait de parler, elle le regardait au loin. Même s’il ne la voyait pas elle devenait toute rouge. Elle devient rouge si facilement avec son beau teint pâle, une version plus soft de Kathy, je l’aime bien.

Elle est vraiment rendu une jeune femme, moi qui l’a toujours vu comme un enfant. L’autre jour, Kathy nous a raconté que sa sœur lui avait emprunter un de ses dildo, sans le lui demander. Quand elle nous a raconté cette histoire, je peux te jurer que ça nous a vraiment allumé. J’aurais bien aimé l’observer en cachette, la voir nu. Je peux avouer que l’été passé quand elle portait son petit bikini bleu ,et qu’elle s’assoyait innoçamment en indien devant Sabrina, moi et son beau-père, je me suis masturber pendant des semaines en m’imaginant toutes sortes de scènes.

Sabrina et moi nous lui avons dit qu’on allait s’assurer qu’elle passe une super belle soirée, et qu’enfin elle pourra embrasser son beau Éric…mais ce qu’elle ne savait pas c’était qu’on avait un plan un peu différent pour sa soirée.

Quoi de mieux qu’un peu d’alcool, pour déstresser, pour se détendre un peu. Alors on s’est dirigé vers la cuisine. Une gang de gars se fumait un joint, qui nous on gracieusement passé, tout en nous déshabillant des yeux…ah les gars, ils sont déjà en train de nous imaginer toutes les trois en train de se brouter la chatte sur la table de la cuisine.

Ben non mes beaux, la jeune a besoin de se détendre, pis ça se fera pas sur une table de cuisine devant trois gars en train de se masturber….lol je me racontais des réponses que je leurs dirait si jamais un d’eux insinuerait quoi que ce soit. Ça doit être l’effet de l’alcool, qui me faisait sentir si désirable. On s’est prit quelques shooter, et nous sommes montée à l’étage. Dans la chambre des maîtres pourquoi pas, ils sont au chalet de toute façon.

Elle est tellement drôle quand elle boit, ça ne lui arrive pas souvent puisque c’est une jeune fille assez mature pour son âge, mais quand ça lui arrive, elle a une toute autre personnalité. Une personnalité qu’on adore. Nous lui avons dit que nous allions prendre notre douche, Sabrina et moi et qu’elle pourrait se calmer un peu pour retourner au party et être sûre d’elle pour pouvoir charmer son Éric. Depuis que sa sœur nous avait raconté l’histoire qu’elle avait attrapé Annie en train de se masturber Sabrina et moi avions pour mission de l’att****r à notre tour. De pouvoir enfin voir sa petite chatte toute mouillé et ses beaux petits seins rond, ça nous rendait fébrile.

Il y avait une télévision dans la chambre alors pourquoi pas l’ouvrir et voir ce qu’il y a de bon à la télé. Annie était timidement excité par le film qui jouait, elle baissa le son et se dit qu’elle avait le temps de se masturber avant que nous sortions de la salle de bain. Elle a alors glissé sa main sous sa jupe, tassé ses petite culotte, et tout son corps s’est détendu lorsque son doigts est entré dans son ptit pussy tout trempe. Son visage a changé, la petite fille sage s’est transformé en ptite cochone qui ne pense qu’à jouir, c’était vraiment beau à voir.

Pendant ce temps nous avons entre-ouvert la porte de la salle de bain pour pouvoir l’observer à son insu. À la télé, il y avait une scène de deux femmes qui s’embrassait doucement , leurs seins se frôlait, et l’une d’elle tremblait et émettait de petits cris, chaque fois que sa partenaire lui insérait doucement ses doigts dans la chatte. Sabrina était vraiment allumé, elle me caressait les fesses de plus en plus fort, et me prenait par la taille et frottait sa chatte sur ma cuisse. Elle la regardait avec tellement de désir, elle tremblait et faiblissait chaque fois qu’elle entendait les petits sons qu’émettait Annie. Sans faire de bruit on s’est étendu sur le lit à ses côtés. Elle se raidit. On t’avait bien dit que nous allions te faire passer une belle soirée ma belle, shuuuuut calme toi, c’est tout à fait normal d’avoir du plaisir à se caresser, et de désirer une autre femme. Détend toi, on va te faire un beau massage, entre filles ont doit bien s’entraider non?

Elle est tellement hot, sa peau blanche, ses ptits seins rose, son visage semi-appeuré semi-excité. Tu n’as pas à te sentir coupable chérie, toutes les filles se caresses, et parfois pour avoir encore plus de plaisir, elles le font ensemble. Détend toi, d’accord? On ne va pas te faire de mal, mais bien au contraire, fait nous confiance ma chérie!!

Je me suis approché tranquillement de son visage, en regardant ses belles lèvres tremblantes, toute chaude, si pure si innocente. J’étais complètement excité à l’idée que mes lèvres allaient bientôt toucher les siennes. Et en même temps, je me sentais un peu coupable de faire ça à la sœur de notre amie. De toute façon Kathy est tellement cochonne dans la vie que je ne serais pas surprise que notre petite aventure dans la chambre des maitres avec sa sœur ne l’allumerait pas complètement. Je suis certaine qu’elle se serait même joint à nous. À cette pensé j’ai doucement embrassé Annie et la culpabilité est totalement disparu, dla marde, Kathy dira ben ce qu’elle voudra, on va tellement dévergonder sa ptite sœur ce soir. Elle le mérite de toute façon, elle pète des scores à l’école elle peut bien se payer des trips de culs de temps en temps, pour se détendre un peu, c’est tout à fait sain…j’essais de me convaincre ou quoi…

Sabrina lui massait doucement les cuisses, qu’Annie ne voulait pas écarter. Je frôlais ses seins du bout des doigts, des petits seins blancs avec de beaux mamelons roses. J’ai commencé à l’embrasser plus passionnément en collant mon corps contre le sien, et c’est à se moment que son corps s’est détendu. Elle était prête à se laisser aller, sans peur, ni culpabilité, elle a fermé les yeux et m’a définitivement embrassé de retour. Enfin Sabrina pouvait aisément lui écarter les cuisses.
J’espère tellement que je suis la première fille qu’elle embrasse, juste à y penser ma chatte devient brûlante, je frissonne, je la désire tellement, je plane complètement. Je vois le visage de Sabrina tout près de sa ptite chatte, elle l’observe la bouche entre-ouverte en se masturbant. J’aimais bien la scène, je l’embrassais dans le cou, sur les épaules, sur ses ptits seins durs, tout en regardant Sabrina, hypnotisé par le ptit vagin d’Annie. J’ai continué à descendre ma bouche tout près de son pubis, et j’ai alors croisé les yeux de Sabrina, qui tout comme moi semblait hésiter un peu, mais ne pouvait s’empêcher de désirer lui lècher la chatte, en insérant ses doigts dans son petit vagin si serré.
J’ai alors pris Sabrina par les cheveux et j’ai guidé sa bouche sur le doux vagin d’Annie. Elle a déposé le bout de sa langue sur son ptit clitoris gonflé, j’ai poussé un peu plus fort sur la tête pour qu’elle puisse sentir sa petite chatte au complet dans sa bouche, y rentrer sa langue le plus profondément possible. Je voulais tellement pouvoir la goûter à mon tour, j’ai donc pris le mentons trempé de Sabrina et je l’ai embrassé tout en lui lèchant le contour des lèvres.

Je veux observer sa ptite chatte rose moi aussi, j’ai vraiment hâte de la goûter. Je souhaite tellement la faire venir avec ma langue, sentir son ptit clitoris battre sur ma langue. Je chuchotte à l’oreille de Sabrina : c’est le temps ma belle. Elle se relève remet ses petites culottes, qu’elle avait tassé pour se masturber, replace sa camisole et sa jupe, et part sans rien dire.

Annie ne s’est apperçu de rien, puisque j’avais vite pris la place de Sabrina, et je l’a mangeait comme je n’avais jamais mangé une fille avant. Elle goûtais si bon, un mélange de pureté et d’innocence. Je lève son bassin et regarde son ptit cul rose, je suis immédiatement attiré, je dois lui goûter aussi. J’approche doucement la langue, Annie se raidit et serre les fesses. Je veux absolument y inséré la langue au complet, ça me ferait venir sur le champs. Elle résiste, se plaint un peu, tente de déplacer mon visage, se tortille.

Relax ma belle, je te promet que tu vas avoir beaucoup de plaisir, détend toi. Je lui embrasse le ventre, le pubis, je lèche le contour de la chatte, je caresse son clitoris avec le bout de ma langue. Elle se détend à nouveau. Cette fois-ci est la bonne. Je l’a prend alors par les cuisses, que je lève bien haut dans les airs, et sans même qu’elle ne puisse se retirer, je lui enfonce la langue dans son ptit cul serré. Elle me dit d’arrêter, mais je vois bien qu’elle aime ça puisqu’elle pousse un peu pour y enfoncer ma langue plus profondément. Comme je m’étais imaginé, je jouit aussitôt.

L'histoire ne s'arrête pas là ça c'est certain...mais bon avec quelques petits encouragement ça serait tellement plus simple de la continuer :p


87% (15/2)
 
Categories: Taboo
Posted by confessions
2 years ago    Views: 840
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
tremdji2
retired
2 years ago
j'Adore, je bande..........
2 years ago
très belle première histoire, je vais lire la suite avec grand plaisir
2 years ago
wow belle histoire ...j'adore
2 years ago
Très beau texte nous attendons la suite avec impatience :)
2 years ago
exellente histoire vivement la suite et merci pour ce recit
youyouyou57
retired
2 years ago
LA SUITE!!!!!!!! PLEASE!!!!!!!!!!!!!