Abusé par 4 blacks

Voilà un peu plus de 5 ans que cette aventure m’est arrivé.
Le matin avant de partir travailler, ma copine m’avait complètement rasé le sexe et le cul et déjà bien sucé sans me faire jouir car elle voulait en profiter à mon retour. Pour m’exciter d’avantage, elle m’avait obligé de mettre mon « cockring » afin de m’exciter encore plus. Comme la plupart du temps elle refusait que je porte des sous-vêtements. Ça l’excitait de savoir que mon sexe était libre dans mon pantalon et que si je devais bander la journée, cela serait très visible. J’étais loin de me douter en partant ce matin là que j’allais au final ressentir du plaisir avec des hommes.
C’était donc un soir d’hiver très pluvieux, il faisait déjà sombre depuis plusieurs heures. Je sortais de la gare afin de rejoindre ma voiture sur un parking en plein air et assez sinistre. J’étais déjà excité à l’idée de retrouver ma copine et surtout sachant qu’elle m’attendrait nue dans le fauteuil. Je bandais très fort et d’autant plus avec l’effet de l’anneau qui serrait sur mes couilles et mon sexe. On distinguait très clairement une bosse sur le devant de mon pantalon et je mouillais assez.
J’étais face à ma portière, j’allais glisser la clé dans la serrure lorsque je senti quelqu’un m’agripper par derrière. Il avait glissé ses bras en dessous des miens et me bloquait la nuque avec ses mains.
J’essayais de me débattre mais impossible. C’est alors que j’aperçu 3 mecs noirs assez grands me faire face. L’un d’eux mis directement sa main sur mon pantalon où mon sexe pointait et je l’entends encore dire « mais tu bandes sale pute ».
Je leur dis de prendre ce qu’ils voulaient mais surtout de m’épargner. J’avais un peu d’argent sur moi mais pas beaucoup non plus. Je compris rapidement que ce n’était pas l’argent qui les intéressaient mais moi. L’un deux dit « ton fric on n’en veut pas, c’est toi ». Je sentais tout en essayant de me défaire que celui qui me tenait bandait. Il devait avoir un sexe énorme pour que je sente dans ces conditions.
Quand celui qui me tenait la bite sorti un couteau, je n’ai pas eu d’autre choix de leur dire quelque chose du style « ok je ferai ce que vous voulez mais ne me faite pas mal ! »
Celui qui était derrière m’obligea à me mettre à genoux pendant que les 3 autres sortaient leurs bites. Je n’avais jamais vu de glands aussi gros ! Celui qui était toujours derrière moi me dit quelques chose du style « vas y suce »
Je m’exécutais et pendant quelques minutes je les suçais à tour de rôle. Après un instant je commençais à trouver ça agréable et mon sexe commençait à bander à nouveau. J’étais très surpris.
C’est alors que l’un d’eux dit « on va maintenant te faire ta fête mais pas ici » ils m’ont obligé de monter dans leur voiture et nous sommes allé dans une vieille maison pas très loin. Là ils m’ont demandé de me déshabiller. Je n’ai pas hésité. Lorsqu’ils ont vu que je bandais ça les a excité encore plus et j’ai du entendre des paroles du type « t’es vraiment une sale pute, on va te traiter comme tel… ». L’un deux est alors revenu avec un tube de vaseline je pense et une bouteille d’huile. Trois d’entres eux se sont mis à poil et assis sur un canapé, l’autre m’a forcé à me coucher sur leurs genoux. Il a pris le tube de vaseline et me l’a enfoncé assez violement dans l’anus tout en pressant vigoureusement sur le tube. J’ai senti l’entièreté du tube remplir mon cul. Une fois effectué ils ont commencé à me doigter en écartant bien mes fesses.
J’étais partagé entre plaisir et dégoût ! Mais je bandais si bien que celui sur lequel ma bite était en contact disait « elle bande cette salope ! » Après quelques minutes, ils m’ont retourné comme une crêpe et vidé la bouteille d’huile sur le corps. J’étais luisant de la tête au pied.
C’est alors que les choses sérieuses ont commencées. J’ai entendu « elle est prête ».
Je me souviens parfaitement du moment où le premier m’a enculé, mon cul était bien dilaté et il s’est introduit lentement d’abord et ensuite à accéléré le rythme. J’ai du passer dans toutes les positions, de sorte que j’en avais toujours un en bouche et l’autre dans l’anus. C’était un relais qui n’en finissait plus. Soudain celui qui me prenait a poussé un râle et s’est vidé dans mon cul, je sens encore ses spasmes. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que celui que je suçais décharge dans ma bouche, il y avait une quantité impressionnante ! Il m‘a obligé à boire ! Les deux autres ont alors pris le relais, un dans mon cul et l’autre dans ma bouche. Après 5 minutes ils ont également déchargé. Je sentais le sperme couler en dehors de mon anus et glisser sur me couilles !
Une fois terminé, ils m’ont dit de me rhabiller et m’ont redéposé sur le parking près de ma voiture.
Je sus rentré, je sentais ce foutre couler hors de mon cul et j’avais ce goût en bouche.
En rentrant m’a copine à compris ce qui s’était passé car je sentais le foutre à 10 km. J’ai été très surpris de sa réaction, elle trouvait ça géant et m’a avoué que c’était un de ses fantasmes de m’offrir à des mecs pour un viol. Avant même d’aller me doucher elle m’a demandé de la sodomiser et m’a léché l’anus.

75% (8/3)
 
Posted by c4free
1 year ago    Views: 914
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
kazeharry
retired
1 year ago
Jolie histoire!
Ta copine est intéressante pour avoir imaginer tout cela et je pense que tu t'amuses beaucoup avec elle.