Les frustrations de mon soumis

Imagine que tu reviens de travailler....il y a une voiture que tu ne connais pas dans l'allée de la maison...tu sors de ta voiture et te dirige vers la maison....

En entrant, je suis là, je suis assise dans ton divan, habillée de lingerie rouge, coiffée et maquillée ... belle comme tu ne m'as jamais vue...

Je viens à ta rencontre dans l'entrée de la maison, je t'embrasse à pleine bouche, faisant valser ma langue contre la tienne et tu prend mes fesses à peines couvertes de tissus et tu me me presse contre toi... Tu as oublié la voiture inconnue devant la maison...

Je te prend par la main et t'attire dans les escaliers. Mes fesses qui dansent devant ton visage à chaque marches, tu ne peux t’empêcher de les croquer. Arrivé en haut, une surprise de taille t'attend, une femme est à genoux devant notre lit, ses mains sont attachées dans son dos, il y a un bandeau sur ses yeux, elle est totalement nue.

Je te demande de te déshabiller, met ma main sur ta tête, tu comprends que tu dois te mettre à genoux devant moi et je te fais enlever ma culotte, ne gardant que ma camisole, mes bas et mes jarretelles rouges.

Je place ton visage dans mon sexe pour que tu me goûte, je lève une jambe et je la passe par dessus ton épaule pour que mon sexe te soit tout ouvert. Tu n'as d'autre choix que d'y enfouir ton nez et ta bouche, goûtant ma chatte déjà bien mouillée. Du coin de l’œil, je vois ma petite soumise qui se tortille, excitée, impatiente, en entendant les demandes que je te fais et mes petits grognements de plaisir. Elle aussi aimerait bien goûter je crois, ou encore que toi tu la goûte...

Je me retire brusquement de ton épaule et je me recule, te laissant à genoux devant moi, ton visage reluisant de ma mouille et une belle érection qui commence à pointer...

Je te demande de t'approcher de la femme et de l'aider à se mettre debout, puis de l'asseoir sur le lit... Je lui fait ouvrir la bouche, je prend ton sexe dans ma main et le dépose à l'entrée de ses lèvres. Immédiatement, elle pointe sa langue, mais je lui dit de la ranger. C'est moi qui décidera le moment ou elle pourra déguster ce gland magnifiquement gorgé de sang, prêt à être titiller. J'agace l'entrer de sa bouche avec ton sexe, faisant valser de gauche a droite, ton gland sur ses lèvres luisantes, me gardant bien de permettre à ma soumise de goûter un tant sois peu ta verge. Enfin, d'un coup, je pousse tes fesses pour que ton sexe s'insère dans sa bouche. Du coup, elle a un mouvement de recul, mais très vite elle se ressaisit et te prend dans sa bouche en entier, impossible pour moi de contrôler sa langue, alors j'appuie sur sa nuque et sur tes fesses en même temps, de façon à contrôler ton plaisir, tu as maintenant une érection du tonnerre.

Je ne vous laisse pas poursuivre ce plaisir plus longtemps.

Tu dois maintenant t'allonger sur le lit, je demande à la femme de s'asseoir sur ton sexe, mais sans pénétration, je lui ordonne de frotter sa fente luisante et bien glissante contre ton sexe. Moi, je met mon sexe contre ton visage, je m'assoie directement sur ton visage, te laissant à peine de l'espace pour respirer. Mon sexe est sur ta bouche, tu essaie de mettre tes mains sur mes hanches, mais je te claque, te grondant, ce n'est que pour ta bouche, rien d'autre. Tu n'as le droit que de te servir de tes lèvres, ta langue et tes dents. Elle, elle n'a le droit que de se frotter contre toi, elle n'a aucun droit de s'empaler sur toi, je sens la frustration mêler au plaisir qui monte en elle. Je lui enlève enfin son bandeau de façon qu'elle puisse profiter du spectacle.

Je prend sa nuque et l'attire contre mon visage pour l'embrasser à pleine bouche, nos langue se dispute tellement on est excitées. Ta langue sur mon sexe ainsi que sa langue dans ma bouche me fait mouiller abondamment, ton visage en est plein, tu en jouis pleinement. Tu sens, contre ta langue et tes dents, mon clitoris joliment gonflé et ma jouissance sur le point d'exploser. Tu as soudainement envie de prendre mes hanches pour m'empêcher de bouger et presser mon sexe encore plus contre ta bouche, mais c'est interdit!

Je retire mon sexe de ton visage, tu pousse un grognement de frustration, tu étais vraiment très près du but. Le frottement de la dame, sexe contre sexe, sa mouille sur ton membre, ton gland, était sur le point de faire exploser ton excitation, mais ce sera pour une autre fois.

J'ordonne à notre invitée de t'embrasser à pleine bouche, de lécher tes lèvres luisantes de ma mouille, de goûter à tout ce que j'ai laissé glisser sur toi.

Finalement, je la pousse pour qu'elle s'allonge et je m'assois sur son visage, mon visage à la hauteur de son sexe et je te demande de venir me prendre en levrette. Je t'avertis, tu vas devoir être soutenue et avoir un bon cardio, sinon tu sors de mon sexe. Je veux que tu y ailles sans modération, de façon soutenue, violemment. Je veux te sentir me pilonner loin et fort en moi, je veux que tu me prennes de la façon la plus violente qu'il te soit possible. Si le rythme n'est pas maintenue, tu réveilleras ma colère, je serais déçu, sachant de quoi je suis capable, ceci est la dernière chose que tu veux.

Tu t'insère en moi et commence des mouvements brusques et fort. Chaque fois que tu t'enfonce en moi, mon sexe s'écrase contre la bouche de ma soumise. Je ne peux m'empêcher de pousser mes fesses contre toi et de me déchaîner en même temps sur ton sexe et sur la bouche de notre soumise. Je viens dans un long cri et du coup inonde le visage de notre soumise ainsi que ton pubis, mon sexe coule à flots intenses tellement ma jouissance est forte.

L'intensité de ma jouissance fait en sorte que ça prend quelques instants pour que je puisse reprendre mes esprits. Alors que tu continue toujours à me pilonner aussi fort, mon sexe se trouve complètement hors de contrôle et malgré moi, j'ai un deuxième orgasme presque immédiatement. Je t'ordonne d'arrêter immédiatement, tu ressens une frustrations intense, tu as réussis à me faire perdre contrôle, ce qui ne se produit pas souvent, ça t'as permis de te délecter de ma jouissance à répétition, ce que tu aimes plus que tout. Par contre, tu joue le jeu jusqu'au bout et te retire.

Je détache la femme et la fait s'allonger sur le lit, sur son dos. je lui écarte les jambes à son maximum et je te demande à te mettre à genoux devant elle. Je prend ton sexe dans ma main et je fais glisser son gland contre son sexe qui mouille abondamment. Du bout de ton gland, je titille son clitoris, ses lèvres, de plus en plus vite, puis je fais entrer le bout de ton gland dans son sexe une fois, puis le ressort. Je poursuis ce petit manège comme ça pendant quelques minutes, puis je lui demande de se tourner pour se mettre sur le ventre. Je te demande de prendre la bouteille d'huile et de lui en verser entre les fesses. Mais tu n'as pas le droit de toucher, elle qui doit l'étendre seule de ses mains, doucement, tranquillement.

Ses fesses maintenant biens huilées, je lui demande d'essuyer ses mains sur ton sexe, ce qui fait que tu es toi aussi bien huilé, ta verge reluis de la même façon que ses fesses. Puis je te demande de t'asseoir devant ses fesses et de te caresser, car c'est moi qui prend le relais. Je prend ses fesses à pleine mains et les frottes l'une contre l'autre, je les brasse pour les faire bouger, juste comme tu aimes, tu te caresse en les regardants. Je passe mes doigts entre ses fesses, glissant sur son périnée jusqu'à son anus, puis je redescend. Je refait le même manège à quelques reprise, puis je me met à genoux et je saisis ta nuque et te rapproche de ses fesses. Je t'ordonne de lui mordiller doucement le galbe de sa fesse, puis je les fait bouger juste devant ton visage à quelques centimètres de tes yeux, ta bouche et tes dents. Je te vois saisir ton sexe à pleine main et le caresser plus vite. Tu meurs d'envies de t'y glisser pour aller tester le glissant de l'huile entre ces deux belles miches huilées. Mais je ne te laisse pas ce plaisir, je continue de jouer avec ses fesses devant ton visage, puis j'appuie un peu sur ta nuque pour que tu puisse remorde encore une fois cette chaire tendre. Lorsque tu y laisse la marque de tes dents, je deviens toute mouillée tellement ça m'allume.

Je te demande de te mettre debout devant le lit et je met notre soumise à quatre pattes sur le bord du lit. Je prends ton sexe dans ma main et je le presse légèrement, il est très dur et bien huilé, tu sais que ça glisserait tout seul, tu meurs d'envie que je te pousse vers ces magnifiques fesses parfaitement huilées et cet anus si invitant, si serré, si excitant.

Mais au lieu de ça j'ouvre mon tiroir, en sort ma ceinture sur lequel un dildo y est attaché, te la tend et te demande de me la mettre. la frustration se lit sur ton visage, mais tu sais bien que c'est moi qui décide. Tu m'installes ma ceinture et lorsque tu passe la ceinture qui va entre mes fesses je te sens tirer un peu plus fort que nécessaire sur celle-ci, comme pour me faire sentir ta frustration. Je presse mes fesses contre ton sexe et je t'embrasse à pleine bouche, prenant tes mains et les posant sur mes seins, les pressant contre ceux ci...puis je me détache brusquement de toi, m'installe derrière la femme, pousse sur son dos de façon à ce qu'elle cambre ses fesses vers moi et la pénètre d'un coup dans son petit anus tout serré, je vais jusqu'au fond, sans retenue. Elle lâche un cri de surprise, ressentant un peu de douleur, mais surtout beaucoup de plaisir. Je commence des longs mouvements profond et je fais claquer mon pubis contre ses fesses. Je lui envoie quelques claques bien senties sur ses belles fesses huilées et elle cambre encore plus son dos.

Je continue toujours mes longs mouvements dans le derrière de notre soumise, j'y vais fort et brusquement, mais j'ai envie d'avoir les mains libres. Je prend ton sexe dans ma main et te tire vers nous pour que tu sois à coté et je te demande de lui tenir les hanches, c'est toi qui devra faire en sorte qu'elle ne bouge pas et que je puisse la sodomiser bien profondément, de façon la plus intense qu'il soit.

Je prend ma bouteille d'huile et en enduit ma main que je passe sur ton sexe, tes testicules puis sur ton périnée. Je te caresse longuement, laissant de l'huile partout où ma main est passé. Je te prend dans ma main et te serre bien fort, puis j'appuie avec mon doigt sur ton gland, je fais des petits cercles, passant sur le frein, le méat, partout. Tu es vraiment gonflé, mais tu ne peux rien faire, tes deux mains sont occupés à tenir les hanches de la femme, tu es donc spectateur de ma baise et de ce que je fais à ton sexe.

Je recommence mon manège en allant vers tes testicules et ton périnée, puis je reviens sur ton gland. C'est de plus en plus difficile pour toi de te concentrer sur ses hanches et surtout de tenir debout. Tu es sur stimuler depuis déjà longtemps et tu ne pense pas pouvoir retenir ton précieux jus encore bien longtemps. Je le vois bien dans tes yeux, que tu es sur le bord de flancher, d'exploser. Je lache donc ton sexe, te repousse, prend les hanches de la femme à pleines mains et lui rentre dedans à une vitesse folle de plus en plus vite et fort, elle se fait défoncer par moi et mes hanches. Je la pousse plus loin sur le lit, lui écrase le visage dans le lit et me positionne au dessus d'elle pour entrer à nouveau le dildo loin dans son derrière, elle est maintenant contrainte, mais pousse quand même ses fesses contres moi, elle aime. Puis, je sors de ses fesses et la laisse pantelante là. Vous êtes tous les deux frustrés, pas d'orgasmes, mais j'en ai pas fini avec vous.

J'enlève mon gode-ceinture et je vous demande de vous lever tous les deux. Ensuite, je vous demande d'aller dans la douche. J'installe une chaise devant la douche et je m'y installe, j'ouvre les cuisses toutes grandes et me caresse. Je t'ordonne de laver ma soumise, mais tu dois me regarder et elle aussi, vous devez profiter du spectacle tout en vous lavant mutuellement, mais attention vous n'avez pas l’autorisation de vous caresser, vous ne pouvez que vous laver. L'eau chaude m'éclabousse à chaque fois que vous bouger dans la douche. Elle fait exactement ce que je lui ai demandée, mais toi je vois bien encore une fois que tu as envie de me défier. Je te vois t'attarder plus longtemps que nécessaire sur ses mamelons, sur son sexe et surtout, surtout, dans sa craque de fesses, dans laquelle tu reste longtemps. Lorsque tu semble vouloir approcher ton sexe qui à réagit sous la caresse de la femme qui te lavait, mais surtout à tes va et viens dans sa craque de fesses avec tes doigts pleins de savon, je te lance un regard signifiant: Si tu fais ça, tu vas payer.

Notre belle soumise décide de s'éloigner de toi lorsqu'elle voit mon regard et toi tu te demande maintenant ce que je vais faire. Je fais signe à notre soumise de venir vers moi et je l’agenouille devant moi. Je l'a prend par la nuque et l'attire contre mon sexe, je lui frotte la bouche contre mon sexe. Toi tu es dans la douche, tu n'as pas le droit de te caresser, mais j'ai quand même envie que tu y prenne plaisir.
Je vous ramène donc au le lit, je vous essuies moi-même avec des serviettes, puis je me couche sur le lit et vous demande de venir vous occuper de mon sexe tous les deux. Je veux avoir un orgasme et vous venir dans la bouche à tous les deux. Tu me fais un cunnilingus dont toi seul à la secret et elle mêle sa langue à la tienne. Tu entre un doigts en moi, sur mon point G, le pouce sous mon urètre, ta langue titillant mon clitoris et tu me fais jouir en un jet fort qui vous asperge tous les deux sur le visage. Je vous ordonne de vous embrasser et de mélanger vos langue, pour savourer mon précieux jus.

Je suis complètement repus, détendue, relax, après tout ce plaisir. J'ai envie maintenant que vous aussi ayez du plaisir. Je te couche sur ton dos, sur le lit et je guide notre soumise pour qu'elle s'empale sur ton sexe, les fesses vers ton visage. Je la fais cambrer le dos pour qu'elle ai les fesses bien ouvertes et je lui dis d'aller très vite, d'y mettre toutes l'énergie qui lui reste. Pendant ce temps, je m'approche de toi, je t'embrasse à pleine bouche, mordillant tes lèvres et je caresse ton torse.

Je prend ses fesses et les écarte, pour que tu ailles plus profondément en elle. Tu as une vue imprenable sur le spectacle qui se passe sur toi. Elle se déchaîne sur ton sexe et tu sens sa mouille crémeuse qui recouvre ton sexe. Elle fait tourner son bassin contre ton sexe et ça n'en prend pas plus pour que tu jouisse violemment au fond de sa chatte. Tu n'en finis plus de jeter du sperme tellement c'est fort et que ça fait longtemps que tu te retiens.

Elle se relève tranquillement, sa mouille crémeuse et ton sperme mélanger coulant de son sexe. Je lui demande de rester le corps bien par en avant pour que tu vois le mélange crémeux sortir de sa chatte et glisser sur ton sexe. Je prend un peu de ce délicieux mélange dans ma main et le porte aux lèvres de ma soumise et elle sort la langue pour s'en délecter.
100% (4/0)
 
Categories: AnalBDSMLesbian Sex
Posted by bittingbutt
12 months ago    Views: 1,548
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments