Ma première baise avec une arabe tunisienne

je suis arrivé en Tunisie pour la première fois en Tunisie en 2008. J'étais venue pour poursuivre comme beaucoup d'africains noirs mes études supérieures dans une université privée de la place.
J'ai commencé tout naturellement les classes en essayant autant que je peux de m'intégrer dans ce nouvel univers. J'ai commencé à sympathiser avec des tunisiens mais surtout des tunisiennes. Contrairement aux garçons qui avaient beaucoup d'appréhension envers les noirs, j'ai trouvé les filles tunisiennes plutôt gentilles et surtout curieuses. Les tunisiens ne connaissant l’Afrique noire qu'à travers des clichés, nous posent parfois des questions vraiment inimaginables.
Mais parmi mes nouvelles copines filles, il y'a une, Faten, qui était particulièrement gentille avec moi et je crois que notre entourage a fini par le remarquer et certains garçons ont commencé à me jalouser et à ne plus m'adresser la parole. Mais ça ne m'a jamais empêché de continuer notre relation avec Faten, car pendant les pauses on sortait toujours ensemble avec ses amies pour aller dans les fast food et les café.
Un vendredi soir on n'a fini cours à 16 heures, prétextant des exercices à remettre le lundi prochain, Faten m'a demandé de rester et de travailler ensemble. Mais on n'avait vraiment rien fait ce jour là car on a fait que parler de nous. Elle m'avoue qu'elle se sent vraiment à l'aise avec moi et contrairement aux garçons tunisiens elle me trouve plutôt mature. Je lui avoue que j'aime aussi sa compagnie et que je la suis vraiment reconnaissante pour sa gentillesse et le respect qu'elle m'accorde. On a discuté de tout et de rien jusqu'à presque 18h 30 quand le concierge était passé pour fermé les classes, on est alors sorti de l'école. Avant de prendre le taxi, elle me dit qu'elle et ses amies vont sortir demain aux berges du lac pour s'amuser un peu et que je suis invité si je n'ai rien à faire, je lui réponds deux fois oui.

Le lendemain j'arrive au lieu dit, elles étaient quatre toutes des filles et j'étais le seul garçon en plus noir de la bande. Les personnes aux tables alentours nous mitraillaient à chaque fois des yeux mais nous on s’en foutait on continuer à boire et à parler et rire comme si de rien n'était. je ne sais pas comment mais on est arrivé à un sujet sur la taille des sexes de garçon et là toutes les filles ont les yeux braqués sur moi et Faten me dit:

- " vous les noirs c'est reconnu que vous avez un gros sexe bien long."

Je lui réponds que non on est plutôt dans la moyenne. Parmi les quatre il n'ya qu'une qui n'avait jamais connu de garçon. L'une d'elle nous dit qu'elle baise régulièrement avec son copain et Faten répliqua qu'elle a fait l'amour q'une seule fois et qu'elle était un peu frustrée car le garçon n'était pas à la hauteur de ses espérances.

J'ai voulu changé de sujet mais les filles insistaient pour savoir la taille de mon sexe. Après plusieurs demandes incessantes, un peu gêné mais avec une pince de fierté je leur avoue que :

- " j'ai un sexe de 22 cm et 5 cm de diamètre"

Étonnées, elles lancent toutes des signes d'étonnement.

Après ça je leur ai demandé qu'on change de sujet mais Faten elle continuait à me regarder avec insistance, tout en pensant surement à ma grosse bite noire. Etant assise à côté de moi, elle a commencé à poser sa main sur ma cuisse et la balader vers mon entrejambe. C'est vrai que son regard rempli de désir avait commencé à faire effet sur moi et je commençais à bander. Ce que Faten Avait constaté en remontant sa main baladeuse vers mon sexe et là elle m'a souris.

Après cette scène on est resté une demi-heure à peu près et on a décidé de nous séparer. Avant de partir, en bon gentleman j'ai insisté pour partir payer l'addition. A mon retour les filles étaient déjà parées et les 3 copines de Faten nous ont dit au revoir.

C'est là que Faten que me raconte qu'elle a dit à ses parents qu'elle allait passé la nuit chez une de ses copines mais qu'elle aimerait vraiment qu'on continue cette discussion chez moi.

On prends le taxi direction Mont-plaisir, chez moi. Arrivé chez, je partageais l'appartement avec un autre compatriote, j'ouvre ma chambre, invite Faten a entrer et je referme la porte. Dès la porte fermée, elle s'avance vers moi et m'embrasse goulûment je lui rend la pareille.

Faten était très belle avec une poitrine assez généreuse et des fesses bien rondes. On ne peut pas rêver mieux comme partenaire sexuelle.

J'ai commencé alors à balader ma main sur son derrière et à la caresser sur son jean moulant qui révélait toute la forme de son anatomie.

J'étais vraiment très excité mais j'avais aussi un peu peur car on m'avait raconté les histoires de certains étrangers qui se sont fait arrêter en baisant avec des tunisiens.

Je tente de stopper Faten et lui avoue ma crainte et là elle me rassure que rien ne va arriver car c'est elle qui est venue chez moi et que je n'avais rien à craindre.

Rassuré je continuais mes caresses et là elle m'enlève ma chemise et commence à lécher mon torse poilu. je la relève et l'embrasse sur la bouche puis continue vers son cou et là elle a commencé à haleter comme une bête!! je continue mes caresses et j'enlève son t-shirt puis son soutien gorge afin de m'occuper de cette poitrine si généreuse. Ses seins étaient gonflés aux max et ses tétons pointaient leur bout, signe qu'elle était vraiment excité.

Là elle me stoppe net, et me pousse sur le lit, elle m'enlève mon jean puis mon boxer et découvre alors la bite noire dont je leur avait fait part des dimensions. Ma bite était bandée mais pas à son maximum là elle commence à me branler puis avec la bouche commença à sucer mon gland. Le contraste entre son visage blanc et ma bite toute noire m'excitait au plus haut point.

Elle a continué à sucer mon gland puis a commencé à avaler ma bite comme une salope. Etant grosse et longue elle ne parvenait pas à la mettre entièrement dans sa bouche. Elle faisait des vas et viens jusqu'à ce que ma bite eut recouvert toute sa grosseur.

Je lui enleva son jean et commença à caresser sa chatte sous son slip. Elle était déjà bien mouillé. elle gémissait de plaisir et me suppliait de continuer.
Ne voulant pas attendre trop longtemps pour goûter à mon première chatte arabe, je défis son slip enfila un préservatif et présenta ma bitte black à l'entrée de sa vulve.

J'ai commencé à pousser ma bite qui tant bien que mal faisait son chemin à l'entrée de cette chatte toute blanche. elle était tellement mouillée que malgré l'étroitesse de son vagin, je parvenais à atteindre le fond de son vagin qui n'englobait pas entièrement mon engin.

J'ai alors commencé à faire à faire des vas et viens au fond de son vagin et à chaque mouvement Faten gémissait comme une salope. j'ai commencé à limer Faten à une vitesse de plus en plus rapide et à chaque coup de butoir elle me suppliait d'aller plus fort. je lui arrachait sa première jouissance en moins de 5 minutes. Le spasme parcourut tout son contraire et ses jambes tremblaient; mais je continuer toujours à la baiser en position de missionnaire puis elle demanda à se mettre en levrette à plus grande plaisir. Elle me retourna son son derrière et je mis une tape sur ses fesses, tape qui la fi gémir de plaisir.

Je pénétrais donc Faten par derrière et recommença de plus belle mes mouvements de vas et viens avec plus de f***e cette fois. Au bout de dix minutes j'ai senti l'orgasme motait en moi et je dis à Faten que j'allais jouir, elle se déjà et présenta sa bouche, ayant juste eu le temps d'enlever le préservatif, le premier de sperme arriva dans sa bouche et elle avala sans tarder puis le deuxième et le troisième qu'elle continuait toujours à avaler. S'étant vider , Faten nettoya mon gland et je m'affalais sur le lit.

J'ai été agréablement surpris par Faten qui disait pourtant n'avoir connu qu'un seul garçon. Je lui assurais que je ne la croyais pas capable de ça. Elle m'avoua qu'elle avait vu ça sur une vidéo porno et qu'elle voulait essayer et qu'elle a aimait vraiment le goût de mon sperme qu'elle trouva un peu sucré.

Cette nuit là on refit l'amour à deux reprises et le lendemain je raccompagnais Faten chez son amie ou elle était sensé passer la nuit.

Je vous ferait peut-être plus tard la suite de mon aventure avec Faten ainsi que l'une de ses amies.
F

100% (18/0)
 
Posted by bigcockTunisia
2 years ago    Views: 2,174
Comments (5)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
super ;)
1 year ago
tres tres belle histoire ... j'espère qu'il y aura une suite
ptilapincho
retired
1 year ago
j'aime sa :)
hate de lire la suite ;)
flickr_do...
retired
2 years ago
Une belle histoire, je suis sûre que c'est un beau vécu!
Je n'attends que la suite!!
Bravo à toi, et aussi à elle... Elle qui a su surpasser nos regards racistes!
2 years ago
bravo une histoire bien excitante j'attend la suite avec impatience !