Si loin au soleil

C'était il y a si longtemps que j'ai l'impression que c'était une autre vie...

Tu étais une petite anglaise toute bronzée fine et incroyablement sensuelle.Du haut de mes 20 ans je semblais invincible sur de moi et inébranlable...
Nos regards se sont croisés, je sortais du restaurant sur le port avec des amis, toi tu te promenais. Tu m'a souri, un sourire franc doux et sensuel je suis resté sur place comme si j'étais rentré dans un poteau... Je t'ai souri en retour avec mon air genre sûr de moi, mes potes se sont moqués de moi en me disant que j'avais l'air d'un poireau qui attend qu'on l'arrose.

Je me suis jeté à l'eau je t'ai abordé on a sympathisé on a parlé de tout de rien de je ne sais plus, on a fredonné Depeche mode, U2, mon cœur pulsait comme un fou, je sentais chaque parcelle de mon corps vibrer au son de ta voix.

J'ai saisi un petit silence pour avoir le courage insensé pendant 5 secondes de me pencher vers toi et de frôler tes lèvres avec les miennes.
Elles étaient si douce à gouter, si chaudes si salées. On s'est levés on a repris notre chemin on se tenait la main ton pouce caressait le mien si doucement... On ne parlait plus juste la douceur du moment importait.
Et puis on s'est retrouvé devant ce minuscule hôtel, tu m'as dit avec un regard aussi brillant que le mien "montons"...

Une fois dans la chambre on s'est assis sur le lit on s'embrasait doucettement sans hâte avec douceur,on s'est déshabillé en pouffant de rire car mon short était bien déformé. Et c'est là que j'ai vu la splendeur de ton corps dénudé, tes seins magnifique, ton petit ventre ta toison à la fois fournie et si douce...

Je voulais faire le mâle...Je suis devenu un agneau qui voulait te gouter découvrir l'amour, ta sensualité m'a guidé, j'avais une érection assez conséquente tu m'as appris la patience...
Tes soupirs m'arrachait des râles de plaisirs, de voir tes tétons gonfler sous mes coups de langues maladroit me rendait dingues...

Tu m'as guider pour que je puisse caresser de ma langue ton ton sexe si doux cette toison si douce me chatouillait le nez, tu me guidais d'une de tes mains posée sur ma tête de l'autre tu frottais les tétons de tes seins...Je t'ai bu, je t'ai léché du bout de ma langue j'ai fait dresser ton clitoris tu vibrais sous mes coups de langue, je crois que j'ai failli jouir rien qu'en pratiquant ce cunnilingus... toi tu as joui doucement en arquant ton corps avec un râle sourd et doux à la fois...

Tu as ouvert les yeux et m'a souri d'un air si doux c'était merveilleux j'ai posé ma têt sur une de tes cuisses tu me caressais les cheveux, au bout d'un certain temps tu t'es levé et est venu me caresser le dos, mon érection qui s'était un peu calmé a repris de plus belles. tu m'as basculé sur le dos puis couvert de petits baisers et de coups de langues, qui m'ont rendu fou de désir...
Quand tu m'as pris dans ta bouche j'ai reçu un feu d'artifice dans la tête c'était incroyablement doux chaud, il me semble avoir crié puis j'ai explosé dans un festival de sensations, y compris la gêne et la honte d’avoir joui si vite.
Tu est partie te rincer la bouche je t'ai rejoins on a pris une douche ensemble, en te frottant doucement le dos tu frottais tes fesses contre mon sexe, c'était doux et affriolant.Tu m'as senti durcir et tu t'es légèrement penchée en avant, j'ai essayé de te pénétrer ainsi mais on glissait un peu et la différence de taille ne facilitait pas cette entreprise.
Pouffant comme des gamins tu es sortie de la douche et avec une micro serviette tu as couru sur le lit je t'ai suivi en dérapant sans tomber, nu avec toi sur le lit je t'ai embrasser tendrement, nos sexes se sont naturellement rapprocher rencontrer, je t'ai pénétré doucement comme tu m'as demandé.
Mon dieu tu étais si douce...Voulant me contrôler tu est venue ensuite sur moi ton bassin ondulait et donnait ainsi la cadence...
J'avoue j'ai crié avant toi et tu m'as souri en arrivant aussi...On s'est séparé le lendemain en fin de matinée.. On s'est loupé le soir même, on ne s'est jamais revu, je ne me souviens pas de ton prénom... 20 ans on passé et je m'en rappelle encore...
Je me souviens encore du gout de tes lèvres de ton sexe de ton petit grains de beauté à l'intérieur de ta jambe droite...

Ce n'était pas ma première fois mis c'est avec toi que j'ai découvert l'envie de partager l'orgasme...L'envie de toujours satisfaire ma compagne...

Merci petite princesse du passé.

100% (11/0)
 
Categories: First Time
Posted by bidule
2 years ago    Views: 636
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
10 months ago
De rien ;-)
10 months ago
Quelle joli récit!
Tu nous diffuse une douceur et une tendresse exquise
Merci pour cela, et pour bien autres choses...
11 months ago
Merci :)
11 months ago
Très belle histoire en rendant hommage a cette rencontre pas banale !!
2 years ago
Merci :)
2 years ago
Très belle histoire.