Une petite sodomie surprise

Poussé par une envie irrésistible, je poussais la porte d’un sexe shop pour me diriger vers les salles de projection. En cette fin d’après midi, je savais ce lieu potentiellement occupé par quelques mecs ayant envie de se branler ensemble. Je suis légèrement frustré de découvrir la première salle vide mais monte à l’étage car c’est souvent là qu’il peut y avoir de l’action.
Sur un grand écran, un film « vintage » ou un mec baise une fille à la toison garnie change des productions récentes avec des actrices siliconées et glabres. Un homme à demi nu se caresse lentement en regardant sa montre régulièrement. Son petit sexe circoncis tout mou semble rés****r à ses caresses désordonnées. L’homme semble plus préoccupé par sa montre que par l’action sur l’écran. Je m’installe sur une banquette et sors mon sexe en commençant une lente masturbation. Alternant mes regards sur l’écran et sur le paquet de mon voisin, je fais grossir mon sexe entre mes doigts. L’homme s’agite et tire sur sa bite sans réussir à la faire durcir et jette des regards incessants vers sa montre. Du bruit dans l’escalier nous annonce la venue d’une autre personne. Il arrive que des couples ou des travesties viennent vers ces heures en fin d’après midi. Je me prends à espérer une présence féminine pour continuer mes caresses. Un home mur entre et vient s’installer sur la même banquette que l’homme pressé. A peine assis, il sort un sexe de belle dimension affichant une érection honorable. Timide, son regard fuit mais je sens qu’il mate ma bite du coin de l’œil. L’homme pressé finit par se lever se rhabiller et s’en va d’un pas pressé. Le nouvel arrivé s’étale un peu plus en baissant un peu plus son pantalon. Sa queue est large, pas très longue et se termine par un beau gland bien marqué. Les mouvements de ses doigts son vifs et réguliers. Surprenant son regard sur ma queue tendue entre mes doigts, je me lève pour descendre mon pantalon sur mes genoux et vient m’asseoir à ses cotés. Il semble m’ignorer mais sa main a accéléré sur son sexe raide. Je l’accompagne avec de longs allers retours sur ma queue tendue. Une de ses mains est descendue sous ses couilles qu’il tire vers le haut, l’autre main sert sa queue à la base. Ses yeux sont fermés. Je tends ma main et att**** son gland en douceur. Un léger soupir annonce son acceptation de la manœuvre. Alors je presse un peu plus sa tige et commence à le masturber du bout des doigts. Il me laisse l’accès à son sexe que je sens tout raide dans ma main. Après quelques mouvements, je me penche et le prend en bouche pour remplacer ma main par mes lèvres serrées autour de son gland. Ma langue tourne autour de la tête et descend sur ses couilles. Je le reprends en bouche et tente une gorge profonde. Son sexe de beau diamètre n’est pas très long et j’arrive à faire entrer sa queue entièrement dans ma bouche. Je caresse ses couilles qui viennent buter sur mon menton. Je remonte légèrement et amplifie mes allers et venues sur sa queue. Il soupir, tire sur sa queue et soulève ses couilles. J’y dépose quelques baisers et approche mes doigts de son cul tout en laissant ma bouche remonter sur son gland. Un mouvement m’annonce qu’il veut se relever. Je le laisse bouger en espérant que lui aussi m’att**** le sexe pour alterner les caresses. Il se met debout, baisse un peu plus son pantalon et se met à quatre pattes sur la banquette devant lui. Je fouille dans ma poche et sors une capote que j’enfile rapidement sur ma queue. Quelques mouvements rapides de ma main me redonnent fière allure. Je me place derrière lui et le pénètre lentement mais à fond. Une fois en butée contre ses fesses. Je prends bien ses hanches et commence de profonds allers retours. Je le sens onduler du postérieur en poussant pour que ma pénétration soit plus profonde. J’accélère la cadence en sentant les pressions de ses sphincters sur ma queue. Dans une dernière poussée, je me plante au fond de ses entrailles pour remplir la capote d’une bonne giclée de sperme. Il ondule du postérieur pour m’offrir un dernier massage avec son cul. Je me retire et sors le préservatif rempli de jute. A peine le temps de jeter la capote et de m’essuyer qu’il a remonté son pantalon. Il se sauve avec un timide merci prononcé du bout des lèvres. Je me rhabille et quitte le lieu satisfait de cette séance de masturbation qui s’est soldée d’une belle sodomie surprise.

100% (4/0)
 
Posted by berbuda59
10 months ago    Views: 1,868
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
5 months ago
Ohhhhhh
Très excitant, ma main en témoigne, hummmmmmmmmmm
5 months ago
Excitant en effet!
10 months ago
Trés bon récit excitant !!
Merci!!