Le Domaine d'Infern'O (3)

L'apprentissage commence.

Comme j'en avais reçu l'ordre, je revêt cette fameuse robe d'O qui serait ma tenue durant mon stage au Domaine.

Mon Maître m'ordonne alors de me tenir debout jambes écartées. Le bas de ma robe s'ouvre alors dévoilant mon pubis partiellement épilé. Il me palpe les seins, que j'ai assez généreux et ensuite glisse un, puis deux doigts dans mon sexe et me déclare alors :

Il s'adresse alors à son assistante qui venait d'entrer dans la Chambre , vêtue d'un corset en cuir noir auquel pendait un fouet et une paire de menottes;

Il faudra lui épiler totalement le sexe, et la numéroter sans tarder.

Puis se retournant vers moi, il me dit de n'avoir aucune crainte, qu'en tant que stagiaire ce numéro sera appliqué en haut du pubis au moyen d'un tatouage temporaire, à la différence des esclaves qui elles sont marquées au moyen d'un tatouage définitif reprenant leur numéro d'enregistrement au registre international des esclaves.

Ici vous ne serez plus "Amanda" , mais "No 7250"

L'Assistante me fixe alors un collier avec une laisse et on me conduit ainsi dans une salle pour être épilée et tatouée. En chemin, le Maître m'explique que je ne suis pas autorisée à circuler librement dans le domaine, mais seulement ainsi conduite par un Maître ou une Assistante.

Après l'épilation de mon sexe et l'apposition sur mon pubis du no 7250, on me conduit dans une autre salle, on m'ordonne d'enlever ma robe et on m'attache debout.

Je suis effrayée et excitée à la fois.

Pendant ce temps, Robert, mon photographe , nous avait rejoint, après avoir profité , par tous leurs orifices, des deux esclaves assignées à son bungalow.

Mon Maître lui explique qu'il va pouvoir immortaliser la séance de fouet pour le reportage.

"Le fouet, mais je n'ai rien fait, je ne vous ai pas désobéi ! " m'écrias-je

Désolé , répond le Maître, mais c'est la procédure d'admission au stage ... 30 coups de fouet pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend en cas de désobéissance , et maintenant taissez vous , ou je double la dose ! Aprenez déjà qu'une soumise n'a pas le droit de parler sauf pour répondre à une question !

Il ordonne alors à l'Assistante d'officier

La scène excite visiblement mon Maître, entre deux coups j'aperçois une énorme bosse à son pantalon.

Je comprends alors qu'il doit être bien pourvu par la nature et malgré la douleur, je mouille à la pensée qu'il me pénètrera avec son énorme sexe.

comme s'il devinait mes pensées, il ouvre sa braguette et exibe fièrement un pénis d'une taile impressionnante qui me fait penser à l'acteur Rocco Sifredi.

Après le 15 eme coup, il prend le fouet des mains de l'Assistante et continue lui même. Ses coups sont plus forts et accroissent ma douleur.

Robert ne perd rien de la scène et mitraille la scène , lui aussi a sorti son sexe gonflé.



Après le 30 eme coups, L'Assistante me penche en avant et je sens un énorme sexe se frayer un chemin en moi.

Malgré son calibre, la pénétration est aisée tant je suis mouillée.

Il me pistonne ainsi durant de longue minutes, j'ai deux orgasmes de suite. Ensuite il se retire pour laisser la place à mon photographe.

Mon Maître déclare alos :

J'en étais persuadé, vous avez des dispositions pour la soumission .. on va faire de vous une pute soumise !













100% (6/0)
 
Categories: BDSM
Posted by artofjohno
5 months ago    Views: 1,941
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
5 months ago
La suite, la suite !!!
5 months ago
Juste un peux cours aussi non génial vite la suite svp
5 months ago
Toujours aussi terriblement excitant